Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 18:55

L’ART ET LE GRAND PARIS

salon d'artistes

 

du 6 au 9 octobre 2011

 

Pavillon Baltard - Nogent-sur-Marne

 

 

Jean-Pierre Hue

 

 

Jean-Pierre Hue à Balt'Art

Professionnalisme et convivialité pour ce nouveau salon d'art contemporain qui fait la part belle aux nouvelles technologies. Soixante-dix artistes seront au coude à coude sur les 2000 m2 d'exposition du prestigieux Pavillon Baltard du 6 au 9 octobre 2011.

Jean-Pierre Hue exploite des supports transparents et utilise de la laque sous plexiglas, transposant la très ancienne technique de la peinture sous verre à des supports modernes. Il propose ainsi des images paradoxales, colorées et glacées,  lumineuses et graphiques d'un monde contemporain qu'il ne cesse de questionner. Il exposera ses oeuvres récentes à la première édition de Balt'Art. 

 

 

 

Jean-Pierre Hue

 

 

photos : (1) Favelas vaches et viaduc, peinture à l' envers 80 x 80cm , (2) Séisme,  peinture à l' envers sur PMMA 100 x 130 x 5 cm

 

voir aussi : la vitrine de Jean-Pierre Hue dans Art Point France

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 06:44

exposition d’art contemporain

 

Du 13 au 29 mai 2011

 

Orangerie-Espace Tourlière - Verrières-le-Buisson

 

 

Colette BanaigsAndré Malraux, a longtemps été citoyen de Verrières-le-Buisson. Quoi de plus normal alors,  que d'emprunter un titre à l'écrivain !   Ainsi  "La Condition humaine"  qui en réfère au célèbre roman de l'auteur évoquant la Chine de Tchang Kaï-chek (1887-1975) et ses conflits politiques devient le thème d'une exposition pour laquelle les organisateurs ont souhaité que les artistes offrent au regard des oeuvres qui posent des questions essentielles.

Durant une quinzaine au mois de mai,  l'Orangerie-Espace Tourlière accueille des œuvres plastiques traduisant les interrogations d'artistes sur l'origine et l'amour,  le bien et le mal, la vie et  la mort.

 

Informations pratiques :

 

Orangerie-Espace Tourlière 

66 rue d’Estienne d’Orves

Verrières-le-Buisson

 

ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h

 

Parallèlement

Ateliers portes ouvertes  

25 artistes de Verrières vous reçoivent dans leurs ateliers 

dans le cadre de la 18e croisière de l'art en Essonne

renseignements au Service culturel de la Mairie: 01 69 53 78 00

 

photo : L'étranger, toile 150 x 100 cm Colette Banaigs

 

voir aussi : la vitrine de Colette Banaigs dans Art Point France

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 18:48

du 10 au 17 avril 2011

 

Salon Réalités Nouvelles - Paris 12e

 

 

Laurence innocenti

 

 

Le monde premier de Laurence Innocenti.

 

Appelons "formes" ce qui dans la peinture et l'oeuvre de Laurence Innocenti, par opposition à une simple "matière" fournit le support de l'expérience esthétique.
Ce travail est une sorte de répertoire de formes pures et sensibles, de "réceptions" originales de l'espace et évidemment du temps qui le met en mouvement.
Ici l'espace n'est pas représentatif, il dérive d'expériences intérieures.
On a certaines sensations du bleu, du rouge, du jaune, du brun, du blanc provenant de lieux qui sont de partout et de nulle part : "In blue", " Ville", " Mur-murs"...
Les phénomènes étranges : griffures, traces, marques, sont déjà posés comme fondement aussi.
Cet espace sert de point de départ de toutes nos intuitions possibles des choses : mélancolie, joie, rêverie de retour et de départ.
Il est déterminé et rend envisageable tout le reste. Ce qui apparaît au regard et ce qui dépend de nous comme contemplateurs.
L'artiste ne tient donc pas de discours.
Elle crée un monde, des éléments assemblés, limités et paradoxalement d'une grandeur infinie.
La peinture de Laurence Innocenti fait enfin sienne une conception de l'univers qui nous en montre la réalité idéale et sensible.
Le temps de ce parcours ne signifie rien d'autre alors que l'épreuve de notre interrogation sur nous-même.

 

Pierre Givodan

 

photo : Laurence Innocenti "Terra incognita" - 2010 - acrylique et techniquemixte sur toile 80x80

 

 

Informations pratiques :

 

Parc Floral de Paris - Esplanade du Château de Vincennes

Route de la Pyramide - 75012 Paris

Vernissage : samedi 9 avril de 18h à 22h

 

Entrée libre du dim. 10 au dim. 17 avril 2011, de 11h à 19h30

 

voir aussi  : le site de la manifestation, la vitrine de Laurence Innocenti dans Art Point France

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 18:30

 

du 10 au 17 avril 2011

 

Salon Réalités Nouvelles - Paris 12e

 

 

Julien-a

 

Repères dans un paysage étranger

 

Peinture physique, bien qu'abstraite et "sans titre".
Avec quelque effarement il s'agit de tenir à jour les pages du travail  d'allègement de la terre.
Comme un coup de grâce rendu au sable.
Consulter les cartes sans dispersement et pointer les fouilles...
L'ouvrier cherche à rentrer chez lui et sera notre guide. Il nous hébergera jusque dans sa demeure.
Nous prendrons la route demain.
L'impression de revenir d'un autre monde donc. Surpris par le froid et le chaud. Une étendue plane. Quelques traces, un chemin, des buissons griffés. Un passage qui nous désoriente.
Nous sommes sur la voie recommandée à l'oeil et nous pouvons prendre le risque d'aller encore plus loin. Et pénétrer à l'intérieur, sans impatience, lorsque le soleil sera encore une fois à son lever.


Pierre Givodan

 

Françoise Julien participe en 2011 comme chaque année au Salon Réalités Nouvelles, le salon historique de l'abstraction qui preuve de sa vitalité, a exposé Sonia Delaunay et Pierre Soulages, Olivier Debré, Alan Davie, Bram Van Velde et  Geer Van Velde mais aussi  Aurelie Nemours, Nicolas Alquin, Geneviève Asse, François Rouan et plus près de nous Per Kirkeby pour n’en citer que quelques uns...

 

photo : Françoise Julien Sans titre - 2010 - 110x100

 

Informations pratiques :

 

Parc Floral de Paris - Esplanade du Château de Vincennes

Route de la Pyramide - 75012 Paris

Vernissage : samedi 9 avril de 18h à 22h

 

Entrée libre du dim. 10 au dim. 17 avril 2011, de 11h à 19h30

 

voir aussi  : le site de la manifestation, la vitrine de Françoise Julien dans Art Point France

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 12:52

Terre arable du songe

 

Du 5 au 26 mars

 

Galerie Déprez-Bellorget Paris 6e

 

 

rebeyrolle

 

 

Terre arable du songe

"... L'empreinte de la terre entoure et nourrit désormais l'oeuvre de Fabrice Rebeyrolle... Musique murale, accords chargés d'énergie, volubiles nuances, les couleurs parcourent le spectre des densités. Clarté tonique, luminescence laiteuse, elles montrent leur "peau" traversée de minces sillons, tatouée de cicatrices, d'amalgames à la limite parfois de l'intelligible. "Ajouter ou enlever, c'est la même chose" déclare le peintre. Notes brèves du jaune, foyers de rouge chaud et charnu, touffes denses de bleu, large gamme des ocres, les couleurs se mêlent et s'émeuvent. Frugales ou exubérantes, compactes ou ruisselantes, elles disent la joie, l'ascèse, la mélancolie. Elles retiennent évidentes ou assourdies, les secrets dans leurs plis, ourlent les oeuvres d'un bonheur fragile..."

Sous le titre de "Terre arable du songe", la galerie Déprez-Bellorget présente un ensemble de peintures récentes de Fabrice Rebeyrolle sur le thème du paysage.

Catherine Plassart

 

 

photo : "Chant nocturne" 49.5 x 51 cm 2010

 

Informations pratiques :

Vernissage le 5 mars  de 15h à 18h


Galerie Déprez-Bellorget

15, rue de Seine

75006 Paris

Tel 01 44 07 10 70

 

ouvert

du mardi au vendredi  11h à 13h et  14h 30 à 19h

le samedi  11h à 19 h

 

voir aussi : la vitrine de Fabrice Rebeyrolle dans Arrt Point France

 

 

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 12:58

du 4 novembre  au  9 décembre 2010


Hall du Centre hépato-biliaire de l’Hôpital Paul-Brousse - Villejuif (94)

 

 

Pascal Fancony

 

 

Des jeux de combinatoires.

 

Après avoir longtemps lissé ses couleurs - le rouge de préférence – les superposant couche sur couche telles des laques brillantes, avec un soin infini et de grands gestes lents, Pascal travaille aujourd’hui des “couleurs tressées / croisées ‘’. Il joue avec les “tons” comme des notes de musique, sur des cagettes de bois ou des lames de bois ou de papier.
C’est simple, presque « élémentaire » comme on parle de « politesse élémentaire », c’est gai, et il y a une jolie cohérence d’ensemble.
I.H.

 

 

 

Pascal Fancony

 

 

Informations pratiques :


Pascal Fancony recevra ses amis le 4/11/2010 de 18 h à 20 h

Le Temps du Regard
présente

dans le Hall du Centre hépato-biliaire de l’Hôpital Paul-Brousse
12-14, avenue Paul-Vaillant Couturier à Villejuif (94800)
(métro : Paul-Vaillant Couturier-Villejuif)
De 8 h à 20 h


Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Ministère de la Culture,
de la Mairie de Villejuif et de l’Hôpital Paul-Brousse.

 

contact : 06 13 175 162

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 11:51

 Fictions admiratives

 

 Du 30 mai au 6 juillet 2010


 à la MPAA/Auditorium Saint-Germain, Paris 6e

 

 

Philippe Ségalard

 

 

Philippe Ségalard : Le territoire du monde et la marque de l'époque

La clé pour comprendre le lien entre l'oeuvre et son "mouvement" chez Philippe Ségalard est dans l'affrontement entre la forme artistique issue de l'élan corporel et l'expérience esthétique au sens disons extatique que la couleur, le trait, les masses fluides génèrent en contrepartie chez le spectateur et certainement chez le peintre.

 

C'est un trafic intense, une dynamique qui évolue de façon spiralique, loin de la fixité des pierres ou d'un rythme mécanique. Pas d'architecture gigantesque dans cette oeuvre de "métamorphoses", mais une lumière diffuse, comme intérieure qui établit une interface entre perception et geste. Les tableaux comme des fragments cosmiques où l'idée d'individuation émerge accueillent un processus homogène qui réfléchit la lumière en plusieurs couches sur la toile.

 

Projection qui capte le regard au-delà de la multiplicité chaotique, la couleur, orange et or, le bleu brillant, les traces de natures mortes rouges ou noires associées à des oiseaux, des visages...éliminent la frontière entre réel et représentation, disposition des signes et contexte, sujet et acte, territoire de l'art et dissolution poétique dans l'expérimentation sans cesse soulevée.

 

Métaphore de la condition humaine enjouée, perméable au sacré, cette oeuvre assure enfin toujours la médiation avec les principes essentiels de la vie par des propositions graphiques paradoxales joignant le proche et le lointain, l'aujourd'hui et le passé le plus fondateur sans séparer l'autonomie des signes d'un message à la résonance symbolique indiscutablement habité par la vibration du monde.


Pierre Givodan

(mars 2009)

 

 

Philippe Ségalard expose de grands formats récents  dans l'Auditorium de la MPAA  à Paris. Il sera présent les 12 et 13 juin dans l'exposition. Utilisées et pensées comme décors, quelques toiles du peintre invitent au rêve suggéré par Philippe Raynaud  dans l'opéra,   Le Géant Egoïste à voir et à entendre le samedi 12 juin à 19h 30.

 

 

 

 DECORS D'OPERA

 Philippe Ségalard

 

 

LE GÉANT ÉGOÏSTE


Opéra de Philippe Raynaud
sur un texte d’Olivier Schneebeli
d’après un conte d’Oscar Wilde


Dans Le Géant égoïste de Philippe Raynaud,  le minimalisme de l’instrumentation,  l’utilisation exclusive de la percussion, épouse l’intimité du texte d’Olivier Schneebeli et en fait une sorte de «récitatif des temps modernes». La chorégraphie et la mise en espace ont été confiées à Odile Azagury.


interprètes

Jean-Loup Pagesi
basse dans le rôle du géant

Chœur Les Polysons
direction Elizabeth Trigo

 

 

Informations pratiques :

 

MPAA

Auditorium Saint-Germain
4 rue Félibien - 75006 Paris


Opéra le samedi 12 juin à 19h 30

Entrée libre sur réservation : 01 46 34 68 58
contact@mpaa.fr / reservation@mpaa.fr

 

Exposition jusqu'au 6 juillet 2010

ouvert de 11h à 19h

 

Métro : Odéon , Mabillon.

 

 voir aussi : la vidéo Art-Up de Philippe Ségalard

 

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 11:35

Récits

 

du 27 mai au 26 juin 2010

 

Galerie Jean Fournier - Paris 7e

 

 

Pierre Mabille

 

 

Pierre Mabille. Une esthétique de la joie.

 

"L'art est un continuum dans lequel chacun s'inscrit. Appartenir à la galaxie Matisse ou de la galaxie Bacon, tous deux de grands peintres, entraîne des attitudes de recherche ou des méthodes de travail radicalement différentes."

Pierre Mabille

 


Pierre Mabille a choisi comme Matisse la couleur qui crée de l'espace. Il n'en demeure pas moins que le dessin a son mot à dire dans la question du langage plastique et que dans l'oeuvre de l'artiste le conflit existe entre la forme colorée et le trait. Vers 1997, Pierre Mabille retient dans son vocabulaire initial, un seul élément formel.  Il le simplifie jusqu'à le vider d'une signification  précise, afin " d'accorder plus d'importance à l'aspect matériel, afin de travailler la couleur avec plus de liberté…". Il le manipule, le répéte, le fait varier de manière à "mettre en pratique « plusieurs dispositions (…),  plusieurs assemblages, relations (…), plusieurs accidents, plusieurs analogies (…) ". En arcs de cercle croisés, l'élément à la géométrie floue est assez indéfinissable. Vertical, il rappelle la mandorle, la soucoupe volante, le sexe féminin, le noyau d’olive…, horizontal, il devient léger, aérien. Comme en suspension., il permet alors  "d'oublier le sol et le ciel, donc de quitter l'image."

 

Un autre référence, celle à Georges Perec  pointe dans la démarche de l'artiste producteur de "Récits". A la suite de l'oulipien, Pierre Mabille s'est choisi  une douce contrainte, garder toujours cette apparence d'une même forme oblongue. Pourtant s'apercevant qu'il ne l'a jamais séparée en deux,  il  envisage une ouverture vers de nouvelles perspectives. Car après tout, ce n'est qu'une exploration, un travail en tension, un chantier "mixant construction rigoureuse et liberté de digression". Il existe d'autres possibles qu'il ne s'interdit pas.  En effet,  le maître mot de cette démarche qui brasse une foule de vocables (cette seule forme peut être appelée de 400 manières différentes ! ) est ouverture. Ouverture "à l'infini du champ imaginaire" ,  ou comment à partir de trois fois rien, par le truchement de la main et par un cheminement obstiné, un artiste explore un territoire sans limites et suggère ce qui se joue et se trame dans un hors-champ aléatoire. 

 

Pierre Mabille qui déclare préférer rester au ras des pâquerettes, nous offre une oeuvre gouvernée par l'esthétique de la joie . En démontrant qu'il n'y a pas d'absolu de la forme, il déploie une magnifique leçon de création.

 

Catherine Plassart

 

 

 

Pierre Mabille

 

 

 

 Pierre Mabille

 

 

 

Pierre Mabille

 

 

 

Pierre Mabille

 

 

photos : (1) Sans titre acrylique sur toile - 2010 180 x 200 cm. ,(2) , (3) Sans Titre Acrylique sur toile - 2009 116 x 89 cm. , (4) Sans titre 3, série Les Récits encre de Chine - 2010 80 x 60 cm. , (5) Antidictionnaire technique mixte sur papier - 2010 21 x 29 cm. (2 fois)

 

 

 

Informations pratiques :

 

Galerie Jean Fournier
22 rue du Bac
75007, Paris - France Tel :
info@galerie-jeanfournier.com
33 (0) 1 42 97 44 00  33

 

ouvert du mardi au  samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h.

 

voir aussi : le site de la galerie Jean Fournier

 

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 16:41

Exposition VSArt

 

du 4 au 10 juin 2010

 

à la Chapelle Saint Louis du groupe hospitalier Pitié Salpêtrière - Paris ()

 

&

 

exposition collective

 

du 6 au 9 et du 13 au 30 mai 2010

à la galerie Expression Libre - Paris  (14)

 

 

 

Marie Deloume

 


Marie Deloume, la mémoire du froid et de l'hiver.

 

Marie Deloume anime depuis quatorze ans au profit de l'association VSArt, un atelier de peinture à l'hôpital.  Dans ce contexte, elle a renoué avec l'humilité de la peinture, son honnêteté. Cet engagement auprès des enfants malades coïncide,  avec son retour à Paris, après plusieurs années passées à Rome. Sa rencontre avec le zinc a égalemeent lieu à cette époque.  Il est descendu du toit pour s'installer dans son atelier. Elle l'adopte et se l'accapare. Oxydé, patiné, il devient le support exclusif de sa peinture qui dès lors privilégie de nouveaux tons, plus sourds et plus suaves.


Ainsi, atmosphère intimiste et  motifs  paysagés signent un accord chaste et fluide pour une avancée vers le figuratif. L'arbre, métaphore de l'homme, de son expérience, de la vie même,  déploie de plus en plus souvent son large houppier dans ses oeuvres. Port fragile, silhouette décharnée, il nous parle souvent du froid et de l'hiver. Ailleurs, le givre dans ses cristaux enserre une mémoire originelle, conservatoire de sensations quasi oubliées  d'avant les tours et les gratte-ciel, d'avant la ville confortable et moderne.

 

Pour la première fois, VSArt présente vingt et un des artistes, peintres et sculpteurs, tous animateurs d'ateliers d’arts plastiques en faveur d’enfants hospitalisés, de jeunes de quartiers défavorisés ou de personnes âgées. L'exposition à la Chapelle Saint Louis du groupe hospitalier Pitié Salpêtrière à Paris est l'occasion  de les remercier et de leur rendre un hommage appuyé.

 

Marie Deloume présente également en ce moment, un choix d'oeuvres récentes à la galerie Expression Libre  à  Paris.

 

Catherine Plassart

 

 Marie Deloume

 

 

photos : (1) Le Marais peinture sur zinc 34 x 58cm 2010 , (2) Givre peinture sur zinc, 58 x 74cm 2009

 


 

Informations pratiques :

 

association Vs'Art 
Chapelle Saint Louis de l'hôpital Pitié-Salpêtrière

47, boulevard de l'Hôpital

75013 Paris.

http://www.vsart.org/

 

Parmi les  artistes   présentés : Claude Bensaïd, Nicole Bottet (invité d'honneur), Mirian Briss, Calixte (Marie Christine le Prat), Marie Deloume, Martine Dessalien, Christiane Dhorne , Elisabeth Duclert ,  Céline Favre , Jeanne Forestier , Mercedes Gomez-Flipo Marie Claude Leblois, Ghislaine Le Chippey, Josy Loumé, Karen Marre,  Sophie Mauponné  Ghislain de la Mairieu, Claude Petitjean, Amélie Réveilhac , Talchan (Chantal Trentesaux) , Bernard Vandevyver.

 

et

 

galerie Expression Libre

41 rue Hippolyte Maindron

75014 Paris 
01 45 42 36  99     

http://artexpressionlibre.ifrance.com

 

 

voir aussi  : la vitrine de Marie Deloume, dans Art Point France

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 08:06

Festival International Art singulier Contemporain
25 artistes, 7 nationalités

 

(21) 22 & 23 Mai 2010

 

Bézu St Eloi - 27660 France

 

 André Robillard

 affiche André Robillard invité d'honneur

 

 

 

Divagations inspirées.

 

Ce qui définit le mieux l'Art Singulier est une diversité à laquelle il faut tenir. Il est bourré d'aventures fécondes, diverses et inutiles. Indemnes de culture classique, les créateurs se débrouillent avec les moyens du bord. Certains créent à partir d'objets de récupération, d'autres en possession d'un savoir-faire artisanal recomposent leur univers. Il y a de la magie dans leur vision du monde. Des esprits l'habitent. Artistes singuliers, inclassables, hors norme,  ils souffrent tous de leur incapacité à s'adapter quelques jours ou pour longtemps, aux exigences de la société. Pourtant, ils ne renoncent jamais et dépassent fragiles et déterminés, la banalité,  le convenu, les frontières. Leurs divagations puisent dans leur désarroi, inventent de joyeuses anecdotes, de fabuleuses histoires. Leur folie n'est pas une malédiction mais plutôt la compagne qui leur indique les limites de leur liberté.

 

A Bézu St Eloi, petit village de 1200 habitants au Nord-Ouest de Paris, on sait tous que l'art singulier est universel. Pour la deuxième année consécutive, on plante pour deux jours, le Grand Baz'Art à Bézu avec pour invité d'honneur, André Robillard et 24 artistes venus de France, Pologne, Roumanie, Norvège, Colombie, Japon, USA.

 

Catherine Plassart

 

 

Jesse Reno Jesse Reno

Laurentiu Dimisca Laurentiu Dimisca 
   
   
Jerzy RuszczynskiJerzy Ruszczynski

Jean-Christophe Philippi

Jean-Christophe Philippi

 

 

25 artistes. 7 nationalités

Les artistes exposés seront tous présents pour la durée de la manifestation.
André Robillard (France), Jean-Christophe Philippi (France), Larientu Dimisca (Roumanie), Jean-Louis Salvadori (France), Anne-Sophie Atek (France), Anne Grenier (France), Oscar Arcilà (Colombie), Jean-Jacques Royo (France), Jerzy Ruszczynsi (Pologne), Lana Guerra (USA), Laure Ketfa (France), Zabel Mamiza (France), Stéphane Cerutti (France), Karianne (Norvège), Roland Bideau (France), Toto Pissaco (France), Agnès Baron (France), Emmanuel Brossier (France), Hideai Shimada (Japon), Anaka (France), Jesse Reno (USA), Marcel Benaïs (France) et le Creativ Growth (USA).  

   

 

 

Programme :

 

Vernissage  le vendredi 21 mai à 18H30 (invitation au 02.32.27.57.72)

Remise des Osk’Art© du Grand Baz’Art 2010 décernés par un jury de personnalités lors du vernissage

Performance en direct, animations musicales, attractions...

Exposition de 5 "Géants Mythiques" inédits de J-Christophe Philippi.

Bar - Déjeuner avec les artistes sur réservation avant le 08 mai.

 

Entrée libre :

exposition ouverte
samedi et dimanche de 10h à 19h

 

 

Accès :

Bézu St Eloi (Eure)
Situé à 70km de Paris Notre Dame
et seulement 7km de la Région Parisienne sur l'axe Paris-Rouen

 

 

Contact :

Organisation
Jean Luc Bourdila : contact@grand-baz-art.fr

33-(0)2 32 27 57 72 et 33-(0)6 62 62 57 72

 

Site : http://www.grand-baz-art.fr/

 

 

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article