Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 06:42

"Qui singe qui ?"

sculptures

 

du 28 mars au 12 avril 2008

 

Antiquité Thébaud - Nantes

 

 

 

SINGE2.jpg

 

 

L'exposition "Qui singe qui"  à la galerie Antiquité Thébault à Nantes, réunit dix masques de petits et grands singes, tous oeuvres récentes en bronze du sculpteur Odile de Wismes.

 

Inutile de prêter des attributs humains aux singes, ils nous ressemblent tellement, ils sont si proches de nous  ! Leurs regards, leurs mimiques en disent long sur nos origines communes. La gamme de leurs expressions semble sans limites. Dans ces conditions l'artiste dont l'oeuvre sculptée compte autant de personnages humains que d'animaux,  interroge à juste titre  " qui singe qui ? " .

 

" J'ai débouché dans le blanc, camarade aviateurs, voguez à ma suite dans l'espace sans fin"  Malevitch

 

Odile de Wismes commente cette citation mise en exergue de la présentation de son exposition. "Ce qui me plaît dans la phrase de Malevitch, c'est que nous sommes de minuscules aviateurs, et nous côtoyons des montagnes où parfois l'on entrevoie une faille lumineuse, un passage possible. "

 

La faille lumineuse qui ouvre sur un espace sans fin est ici la fente du regard dans les masques lourds et imposants des singes. C'est elle qui interroge "D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?" (Gauguin) , et nous renvoie au mystère de l'origine et nous pousse à rechercher très loin, dans le temps , dans l'espace,  la part d'animalité  qui fonde elle aussi notre humanité.

 

L'artiste pour réaliser ses oeuvres travaille en étroite collaboration avec la Fonderie, cette antre de feu, où disparaît la sculpture initiale en cire alors que dans les plus grands dangers naît indemne le bronze archaïque.  "J'ai travaillé le Gorille comme si, il était né d'un cratère ! "nous dit-elle. Gélada, Langur Francoisi, Orang Outan,.. sortent eux aussi de ce feu de la terre. Pour le sculpteur, on l'aura compris, le bronze n'est pas un matériau pratique qui permet l'édition de multiples mais un alliage de métaux venus de l'Âge du bronze,  outil à part entière de son processus créatif. La patine faisant le reste.


Odile de Wismes ne joue pas avec le feu, elle maîtrise de manière troublante le rendu d'une expression jusque dans ses frémissements dans ce bronze archaïque, robuste et résistant.  Et on demeure surpris et heureux que le fini classique de ses sculptures, leur perfection formelle révèlent tant de sentiments, d'interrogations  et d'humour.

 

L'exposition est à voir du 28 mars au 12 avril à la galerie Antiquités Thébaud à Nantes.


Catherine Plassart



informations pratiques :


Antiquités Thébaud 29 rue Jean-Jaurès 44000 Nantes
Tél. 02 40 35 12 83 - Mobile 06 81 09 26 80

Ouvert du mardi au samedi - 10 h/12 h et 15 h/18 h 30

 

voir aussi : www.antiquites-thebaud.com, le site d'Odile de Wismes http://wismes.free.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Nord Ouest : expositions
commenter cet article

commentaires