Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 08:24

Le musée des Arts premiers

 

Inauguration le 20 juin 2006

Ouverture au public le 23 juin 2006

 
 
 

Les musées ont leur histoire. Donc, inutile de le nier, le musée des arts premiers voulu par le président Chirac a un "propos politique qui tranche avec le passé colonial ", il figure "l’idée de l’égalité entre les cultures. "

 

La naissance d'un nouvel établissement muséal génère nécessairement des conflits entre musées. Disparition des uns, reconversion des autres, déménagements, les engagements politiques et sociaux évoluent.

 

La perfection du musée d'aujourd'hui consiste "à dissimuler qu'il provient de collections..." et en l'occurence ici d'appropriations et de pillages. Le musée des arts premiers semblent avoir pris le contre-pied de cette réflexion.  Les objets viennent de loin, ils ont été déplacés, voire détournés,  par exemple ceux "interdits de vision " dans leur pays d’origine parce que chargés d’une force magique ou sacrée.  Mais leur histoire est méticuleusement et scientifiquement reconstituée et rapportée.

 

Il y aura malgré tout sans doute quelques remous produits à l'arrière de ce nouveau navire en marche. Ils viendront de France et de l'étranger. Gageons cependant que grâce à la belle réalisation architecturale signée par Jean Nouvel et son équipe, ce musée qui souligne l’importance de la dimension culturelle et patrimoniale de la diversité accomplira une des missions qui lui incombe la connaissance de l'autre, sa reconnaissance .

C.P.

 
 

LE PROJET JEAN NOUVEL

"C’est un musée bâti autour d’une collection. Où tout est fait pour provoquer l’éclosion de l’émotion portée par l’objet premier ; où tout est fait, à la fois, pour le protéger de la lumière et pour capter le rare rayon de soleil indispensable à la vibration, à l’installation des spiritualités.

C’est un lieu marqué par les symboles de la forêt, du fleuve, et les obsessions de la mort et de l’oubli.

C’est l’asile où sont accueillis les travaux censurés ou méprisés, conçus naguère en Australie ou en Amérique.

C’est un endroit chargé, habité, celui où dialoguent les esprits ancestraux des hommes qui, découvrant la condition humaine, inventaient dieux et croyances.

C’est un endroit unique et étrange. Poétique et dérangeant.

Le construire ne peut se faire qu’en récusant l’expression de nos actuelles contingences occidentales. Exit les structures, les fluides, les "menuiseries" de façade, les escaliers de secours, les garde-corps, les faux plafonds, les projecteurs, les socles, les vitrines, les cartels... Si leur fonction par la force des choses doit demeurer, qu’ils disparaissent de notre vue et de notre conscience, qu’ils s’effacent devant les objets sacrés pour autoriser la communion. Facile à dire, plus difficile à faire...

Et l’architecture qui en découle a un caractère inattendu. Est-ce un objet archaïque ? Est-ce l’expression de la régression ? Non, tout au contraire, pour arriver à ce résultat, les techniques les plus pointues sont convoquées : les verres sont grands, très grands, très clairs, souvent imprimés d’immenses photographies, les poteaux aléatoires dans leur positionnement et leur taille se prennent pour des arbres ou des totems, les brise-soleil en bois gravés ou colorés supportent des cellules photovoltaïques... Mais, peu importent les moyens... Seul le résultat compte : la matière par moment semble disparaître, on a l’impression que le musée est un simple abri sans façade, dans un bois. Quand la dématérialisation rencontre l’expression des signes elle devient sélective. Ici l’illusion berce l’œuvre d’art.

Reste à inventer la poétique de situation: c’est un doux décalage: le jardin parisien devient un bois sacré et le musée se dissout dans ses profondeurs."

Jean Nouvel

voir le superbe site de l'architecte  Jean Nouvel

 

PREMIERE REACTION  : BEN

"À l'approche de l'ouverture
Du musée des arts premiers de Branly
Parce qu'il n'y a pas d'art universel
mais autant d'art que de peuples et langues
Je suis pour et contre a la fois
POUR que l'on voie toute cette richesse des 6000 peuples
Qui habitent cette terre
CONTRE ET TRISTE parce que bon gré mal gré
Il y a paternalisme impérialisme
chapeautage prétention centralisation et
reconnaissance de pillage
donc contradiction humaniste "

Ben

in Newsletter du 20 06

 
voir aussi : le site du Musée quai Branly

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Domaine public
commenter cet article

commentaires

BLK 19/07/2006 15:07

L'architecture extérieure est superbe et le jardin, une belle réussite. Par contre la muséographie est détestable. Les objets sont constamment altérés par les couleurs et les reflets de Nouvel, les ombres et les lumières de Nouvel, les courbes et les recoins de Nouvel, les matières et les transparences de Nouvel. Bref l'architecte colonise toutes les œuvres pour affirmer qu'il existe, qu'il est le meilleur. Il nous répète sans arrêt -"c'est moi qui l'ai fait !" Il a réussit à faire que ce soit les œuvres qui exposent ses vitrines.
 

Il phantasme sur la jungle qu’il tente de recréer par des épaisseurs de verre, d’acier et de béton, des télescopages de galeries, de poteaux et de mezzanines. Le résultat s'inscrit davantage dans l'axe Disneyland Paris que dans celui du Louvre et d'Orsay.
 

Si les arts océaniens résistent mieux dans un environnement plus lumineux et moins sinueux, les arts d'Afrique sont massacrés. Les œuvres perdent toutes leurs présences dans cette mise en scène kitch au point qu’on se demande s'il n'y a pas moins d'œuvres exposées qu'au temps du MAAO ou du musée de l'homme !
 

Enfin, ces bancs de cuir beige de si mauvais goût qui serpentent tout du long du bâtiment comme un énorme pénis mou qui s’étalerait sur le quai à la fin d’un voyage fastidieux (celui de l’architecte ? du quai branlé ?) ne devraient pas résister à l’usure : j’ai espoir que les Conservateurs de la RMN et les Ethnologues du musée de l'homme s'entendent pour reprendre la main !...

Burlington 22/06/2006 18:37

Pas intello, pas spécialiste pour 2 sous, moi je dit Youpi au nouveau musée (qui sera de toutes façon mieux  que le trou  qu'il occupe)  et  youpi  pour toutes ces oeuvres qu'on avait jamais vu sur ces civilisations qu'on connait si mal.

Léon Kargul 20/06/2006 12:18

C’est nawak, ben oui, ben non ! Un commentaire fumeux de normand foireux, merci pour eux. Si loin, si proche ; si gai, si triste ; ni de là, ni d’ailleurs…                                                                                                     Léon