Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 06:53

Jocasta


du 24 avril au 31 mai 2009


Centre Culturel Irlandais - Paris (5)


 Ciarán Lennon

Composée d’une vingtaine d’œuvres abstraites, l’exposition Jocasta illustre l’évolution de l’artiste formaliste Ciarán Lennon vers une technique d’empilement vertical. Il associe de manière novatrice couleur et matériau et interroge l’art comme métaphore de l’existence, réflexion amorcée au contact du mouvement français « Supports-Surfaces », des minimalistes américains et des artistes d’Arte Povera. Originaire de Dublin et membre d’Aosdána, Ciarán Lennon occupe depuis plus de trente ans une place importante dans le monde de l’art irlandais. Son travail a fait l’objet d’un grand nombre d’expositions en Irlande, à Londres et Paris notamment ; il a également représenté l’Irlande à la Biennale de Sao Paulo en 1993.


Informations pratiques :

Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais
75005 Paris

Vernissage le 23 avril, de 18h30 à 20h
(Exposition fermée du 21 au 25 mai)

entrée libre

du mardi au samedi de 14h à 18h,
le mercredi jusqu'à 20h,
le dimanche de 12h30 à 14h30.


http://ciaranlennon.com/
www.centreculturelirlandais.com

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 06:30

Rétrospective


Du 17  avril au 30 août 2009.


Kunst- und Ausstellungshalle - Bonn (Allemagne)

Amadéo Modigliani


L'étrangeté avec Modigliani.
Des portraits presque muets. Des peintures libérées du bruit et des  bavardages. Ce travail répand dans nos yeux une mélancolie contenue. Comme une  fenêtre sur le sacré des visages, des corps. L'art de cerner un sujet et de le tenir caché. Comme si Modigliani se surveillait et désirait épier ses personnages ( essentiellement féminins). Peinture architecturale qui garde ses secrets, cette oeuvre pointe son  inspiration dans le ciel.

On s'habitue progressivement à cette impression de miracle ancien et  on imagine les rêves d'Amadéo Modigliani, peintre italien né en 1884  et mort à 35 ans. Celui-ci a traversé diverses influences du début du siècle et les  oeuvres montrées ici (1909-1919) mènent directement à nombre d'images  qui revisitent l'histoire à cette époque, depuis la Renaissance,  jusqu'aux expressionnistes et aux influences africaines.

Ainsi cette rétrospective du peintre, dessinateur et sculpteur, nous  donne à penser les relations entre des visages comme fermés et un  sujet (le peintre) en quête d'un lieu où s'installer, un présent à  affirmer au tournant du XX ème, du règne des foules et des marches de  l'art contemporain.

PG

Rétrospective "Amadéo Modigliani" (1909-1919) au Centre d'Art et  d'expositions de la République fédérale, Bonn en Allemagne. Du 17  avril au 30 août 2009.


photo : Portrait of Hanka Zborowska 1917 Öl auf Leinwand 46,5 x 38,5 cm Private Collection


informations pratiques :

Kunst- und Ausstellungshalle
der Bundesrepublik Deutschland GmbH
Museumsmeile Bonn
Friedrich-Ebert-Allee 4 • 53113 Bonn
Postfach 12 05 40 • 53047 Bonn

 (0228) 9171-0

du mardi au samedi de 10h à 19h
le dimanche de 10h à 12h
fermé le lundi

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 10:25

Avril

Chartres : Délires de livres, du 11 avril au 3 mai
Genève (Suisse) : Salon international du livre et de la presse, du 22 au 26 avril
Québec (Canada) : Salon international du livre, du 15 au 19 avril
Crest : Du soleil sur la page, du 17 avril au 5 mai
Perros-Guirec : Festival de la BD, les 18 et 19 avril
Londres (Angleterre) : London Book Fair, salon professionnel, du 20 au 22 avril
Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, manifestation internationale, le 23 avril
Octon  : Artpage7 salon biennale de l'estampe et du livre d'artiste, les 24, 25 et 26 avril 2009
Concarneau : Festival Livre et mer, du 23 au 26 avril
Balma : Rencontre du livre et du vin, du 24 au 26 avril
Deauville : Salon du livre, du 24 au 26 avril
Cassis : Printemps du livre, les 25 et 26 avril et les 2 et 3 mai
Rouans : Journées de la BD, les 25 et 26 avril
Walcourt  (Belgique) : Foire du livre, du 25 au 29 avril
Bonneville : Salon des écrivains, le 26 avril
Albi : Foire internationale aux livres d'exception,  du 29 avril au 6 juin.


Mai du livre d’art, tout le mois…

Arras : Colères du Présent. Salon du livre d’expression populaire, le 1er mai
Saint-Martin d’Hères : Festival des arts du récit, du 12 au 23 mai
Chambéry : Festival du premier roman, du 14 au 17 mai
Epinal : les Imaginales, du 14 au 17 mai
Guéret : Les mots à la bouche. Mai du livre, les 15 et 16 mai
Caen : Salon du livre, du 15 au 17 mai
Saint-Louis : Fête du livre, du 15 au 17 mai
Valence : la Cambuse du Noir/Grande foire du Noir, les 16 et 17 mai
Paris : Livres en Mai,   Lycée Henri IV, les 16 et 17 mai
Paris : Foire internationale du livre ancien, du 18 au 21 mai
Montpellier : Comédie du livre, du 22 au 24 mai
Cosne-sur-Loire : Salon l’œil et la plume, du 29 au 31 mai
Saint-Malo : Festival Saint-Malo Etonnants-Voyageurs, du 30 mai au 1er juin
Bruxelles (Belgique) : le Joli Mai, salon de l’édition indépendante, les 31 mai et 1er juin
Paris : Librairie éphémère, les éditeurs font le printemps, Halle Saint-Pierre du 25 mai au 7 juin

Repost 0
Published by Art Point France - dans Liber amoris
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 06:07

Regards sur l'oeuvre

3 avril au 29 août 2009
Le Verbe et l’empreinte
Bibliothèque d'étude et d'information
&
Complicité avec Jean-Claude Renard
Bibliothèque centre ville

et

du 3 avril au 14 juin 2009
Gravures et sculptures
Musée de Grenoble

et

du 15 avril au 30 mai
oeuvres sur papier, sculptures
GALERIE KA&NAO

 





 

« Lorsque je pense poésie, je pense gravure,
lorsque je pense gravure, je pense poésie
. »
Marc Pessin, in Arts et Métiers du Livre, n° 256, oct-nov 2006




Regards sur l'oeuvre
La Bibliothèque d’étude et d’information présente le travail autour de l’écrit mené depuis plus de cinquante ans par Marc Pessin et sa maison d’édition, « Le Verbe et l’Empreinte ». Elle expose un artiste majeur et l’une des plus remarquables expressions de la bibliophilie contemporaine. Elle rend ainsi compte de plus d’un demi-siècle de poésie et de gravure.

Graveur et éditeur, Marc Pessin a collaboré avec de très nombreux écrivains et artistes de notre temps : Marie-Claire Bancquart, Alain Bosquet, Michel Butor, Jean-Pierre Chambon, Andrée Chedid, François Cheng, Pierre Péju, Jean-Claude Renard, Léopold Sédar Senghor... De ces rencontres sont nés des livres – ouvrages à tirage limité ou exemplaires uniques –, mille titres qui rendent tangibles la parole des poètes et forment une oeuvre majeure.

Marc Pessin interroge la composition de l’objet livre et renouvelle l’art de la gravure, grâce à des formes d’expression plurielles (empreintes tirées à sec ou huilées, pochoirs, gravures en noir ou en couleurs, dessins, encre de chine, peinture à l’huile), par l’utilisation de techniques modernes ou réinventées (gravure sur métal, découpe au laser, gaufrage sur papier...) et de matériaux comme l’or ou l’inox.




L’abstraction, la géométrie des formes, le graphisme des lignes et des courbes, la pureté du métal ou encore la minéralité de la matière caractérisent cette oeuvre et fondent sa singularité. « Sculpteur sur papier » selon le poète Alain Bosquet, Marc Pessin est le créateur d’une topographie du livre inédite.

Son amour de l’écrit l’a même conduit à élaborer une langue propre, dans laquelle il transcrit en signes gravés les plus grands textes. Les ouvrages exposés, illustrés et édités par Marc Pessin, proviennent pour une large part des collections de la Bibliothèque et de son fonds de bibliophilie, dans lequel le graveur, qui a obtenu quatre fois le prix du plus beau livre de l’année décerné par le Comité français du livre illustré, occupe une place de choix. Des manuscrits d’écrivains, accompagnés de ses gravures ou peintures, et des reliures réalisées pour ses ouvrages sont également présentés.

La Bibliothèque Centre ville présente plusieurs des livres du poète, essayiste, Jean-Claude Renard (1922-2002), nés de son amitié avec Marc Pessin et témoins “d’un accord profond et parfait” entre les deux artistes.

Dans le cadre de l’hommage rendu à Marc Pessin, le Musée de Grenoble présente dans La Tour de l’Isle une trentaine de gravures sur papier, de grandes dimensions, spécialement conçues pour l’occasion. A cet ensemble remarquable et inédit s’ajoute une série de sculptures, réalisées dans les années 1967-1975.




Commissaires de l’exposition : Marie-Françoise Bois-Delatte et Cesaltina Gama, conservateurs des bibliothèques

Publication : Marc Pessin, Regards sur l’oeuvre édité par le Conseil général de l’Isère  24 x 32 cm ,  47 euros




Informations pratiques :


Bibliothèque d’étude et d’information
12 bd Maréchal Lyautey Grenoble
Tel. 04 76 86 21 00


Bibliothèque centre ville
10 rue de la République Grenoble
Tél. 04 76 54 57 97
www.bm-grenoble.fr


Musée de Grenoble
5 place de Lavalette
Grenoble
Tél. 04 76 63 44 44
www.museedegrenoble.fr 



GALERIE KA&NAO
6, rue Aubert Dubayet Grenoble
04 76 53 86 79 / 06 07 46 12 99
mercredi au samedi de 14 H à 19 H et sur rdv

Repost 0
Published by Art Point France - dans Liber amoris
commenter cet article
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 10:56

Trois expositions muséales
en République Tchèque


du 4 avril au 12 décembre 2009


Avril-Août 2009   -  Egon Schiele Art Centrum  / CESKY KRUMLOV
Septembre - Novembre 2009  -  Musée de la Ville / BRNO
Novembre - Décembre 2009   -  Galerie d'Art Contemporain de la Ville / PRAGUE




Franta



Le geste de Franta, l'étendue de son oeuvre.
Comme un serment qui fonde un monde nouveau l'oeuvre de Franta  (peinture et sculpture assemblées) le rattache symboliquement à une  origine incontestée , celle des propagateurs de mythes universels  dédiés à la grandeur de l'humain. La raison première de cette visée  trouve sans nul doute sa  justification dans l'esclavage d'une humanité qui contre son gré est  née serve et "éduquée" de même. Celle-ci , d'Europe ou d'Afrique, a su  paradoxalement se distinguer parfois des fêtes morbides.

L'éblouissement pérenne que l'on éprouve devant le dessin de ces  êtres en "méditation" laisse tout d'abord  une  trace indélébile  et convaincante dans les esprits.  Ainsi se développe en profondeur l'acte fondateur, la communion  instauratrice d'un sens renouvelé . Non pas l'écume clinquante et vite  envolée sur la vague du temps des modes éphémères, mais le dur noyau,  le foyer incandescent d'une promesse que l'Histoire devra tenir. Le  passage des jours devant une "Femme à genoux" (2002), sculpture en  bronze, scandé par le calendrier passionné d'un "Homme au repos" (  acrylique sur toile, 2003) sont  conformes aux exigences de l'amour et  prennent origine dans l'utopie de l'ère nouvelle. Le dessin, la ligne  continue, la fidélité à la marque de la Rencontre...

Car Franta a connu, c'est sûr, les foules enfiévrées et le lien  indissociable contracté avec les hommes et les femmes décidés à suivre  la voie d'une nouvelle alliance. Son acte est donc bien celui d'un  serment. Ni bref, ni inscrit dans la seule minute, il a engagé sa vie  et l'a liée à des énergies. Il a lutté contre la  dispersion, jusqu'au vertige intérieur de la création où le plaisir,  la jubilation, la jouissance des feux de l'oeuvre dans le jour, la  nuit, le souvenir des instants élus font date.

L'art est ici une cérémonie sacrée car il instaure d'en haut, depuis  on ne sait quelle transcendance, les insignes surnaturels du pouvoir  créateur. Le serment de Franta, sa création sont vraisemblablement  reçus du ciel. Volonté singulière à généraliser dans la vie  évidemment. C'est du fond de sa conscience que l'homme-artiste a énoncé une parole redite ensemble. Car il a su trouver la source, il a vécu dans l'exaltation archaîque  partagée. Il a instauré un avenir en dernier lieu. Acteur du XXème  puis du XXIème siècles, désormais Franta invente un futur éternel qui  commence avec la souveraineté du présent, sans course à l'innovation  mais pour réactualiser encore l'origine oubliée.
Pierre Givodan


Franta

Trois expositions  muséales du peintre-scupteur français d'origine tchèque auront lieu du 4 avril au 12 décembre en 2009 en République Tchèque. Un choix d'oeuvres couvrant cinquante années de travail sera présenté dans les lieux suivants : Egon Schiele Art Centrum  à Cesky Krumlov, Musée de la Ville de Brno, Galerie d'Art Contemporain de la Ville de Prague.



Une monographie bilingue, en tchèque et en anglais, éditée par les editions praguoises Gallery ,  comportant 120 reproductions couleurs, textes de Jan KRIZ, conservateur du Musée Tchèque d'Art Contemporain  et J.L.CHALUMEAU, critique d'art contemporain accompagne l'exposition.




voir aussi : la vitrine de Franta sur Art Point France

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 10:38

du 03 au 05 avril 2009


Johannesburg



 Nicholas Hlobo


Une petite foire qui monte qui monte !

La deuxiéme édition de la Johannesburg artfair confirme une sérieuse orientation vers l'international. Bien qu' encore majoritairement établies à Johannesburg ou Capetown, les galeries présentes proposent une séléction d'artistes haut de gamme. La qualité des oeuvres et de l'accrochage garde le public en éveil constant et l' espace consacré au design est parfaitement intégré à l'ensemble de la présentation. Le tout demeure cohérent et homogéne.

Jan van der Merwe La sélection de films sur le "Global South" pour le Brooklin museum de New-York (commissariat de Tumelo Mosaka) est passionnante et l'arrivée de galeries telle que Galerie Ames d'Afrique, Galerie Béatrice Binoche ainsi que la présence remarquable de l'Institut Français d'Afrique du Sud (IFAS) sous la houlette de Laurent Clavel apportent à l'évènement la dimension internationale nécessaire à ce type d'opération.

Le vernissage a rassemblé un important public et l'on a pu voir fleurir rapidement les points rouges, ce qui tend à prouver qu'art et commerce ne font pas forcément mauvais ménage, surtout dans ce contexte de crise que nous traversons.

Outre les grandes galeries sud africaines ( Goodman, Stevenson...), quelques jeunes galeries telles que Art on Paper, Afronova (créée par le français Henri Vergon) ou encore "What if the world" proposent un accrochage soigné et une sélection d'oeuvres et d'artistes de trés grande qualité.
Diane Victore
On pourra au fil des travées découvrir quelques gravures de Diane Victore, une installation de Jan van der Merwe, les travaux de Nicholas Hlobo ou encore les photos de Yolecan Pinar, et l'incontournable face à face que propose Jane Alexander, décapant et corrosif. A noter également une trés belle présentation de "Artist Proof Studio".

Cette seconde édition confirme une tendance forte au retour du dessin, de la peinture, de la poésie pas toujours politiquement correcte et une grande variété de médias intélligemment utilisés.

Les artistes sud-africains assument leur histoire ; les questions, les constats sont posés sans détour et les propositions parfois subversives sont l'occasion de découvrir des travaux assumés et une réelle revendication identitaire.

Il y a une indéniable rage de création opérant une fusion entre art et histoire, une réelle émancipation de la scéne artistique Sud- Africaine.

Paul Boulitreau


Je remercie Paul Boulitreau qui était présent au vernissage de la Joburg pour ce compte-rendu détaillé. Paul Boulitreau est artiste, il vit et travaille à Johannesburg. C.P.


photos : (1) Nicholas Hlobo 2008 Ribbon, rubber, organza and leather on Fabriano paper 152 x 470cm,  photo John Kennard (2) Jan van der Merwe "Killing Time/Tydverdryf " Installation: found material, rusted metal, TV an DVD player (3) Diane Victore "Melancholia Variation 1/1" Single State Etching





voir aussi : le site de la Joburg

Repost 0
Published by Art Point France - dans Monde : expositions
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 11:56
du 3 au 5 avril 2009


Joburg Art Fair - Johannesburg (Afrique du Sud)



 

Jane Alexander


Sécurity , violence,  pis-aller.
SÉCURITY,  l'installation de Jane Alexandre est un des temps fort de  la deuxième édition de la Joburg, la foire d'art de Johannesburg. La présentation de l'oeuvre de  l'artiste sud-africaine est due au sponsor gordonschachatcollection.

Jane AlexanderCréée pour la 27ème Biennale de Sao Paulo, également présentée à la Biennale de Göteborg en Suède en 2007, SÉCURITY engage un point de vue sur l'histoire récente de l'Afrique du Sud, décrit à sa manière les conditions de vie des hommes liées à leur migration forcée ou volontaire de la terre vers la ville.

Sécurity ( 2006)  est "une installation, comprenant une sculpture érigée dans un secteur clôturé de blé en germination/croissance/mort, entouré d'un passage créé par une double clôture en barbelés contenant de la terre, 1000 machettes, 1000 faucilles et les gants  utilisés de 1000 ouvriers sud-africains." Cinq hommes armés de matraques  et  vêtus d'uniformes d'une société de sécurité privée sud-africaine, entrent dans la composition de l'oeuvre.

En présentant cette création dénonciatrice d'une situation sociale douloureuse la Joburg,   à l'instar de la jeune démocratie sud-africaine paraît assumer la croissance économique du pays , son rayonnement diplomatique et culturel  mais aussi déclarer la fragile stabilité du système qui face à la violence protestataire a bien conscience que la SÉCURITY n'est pas une solution mais seulement un recours, un pis aller.

Catherine Plassart


Informations pratiques :

Centre de Convention Sandton de Johannesburg
+27 11 779 0000

voir aussi : le site de la Joburg


Repost 0
Published by Art Point France - dans Monde : expositions
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 11:12

du 3 au 5 avril 2009


galerie "Ames d'Afrique"


Joburg  - Foire d'art contemporain - Johanesbourg (Afrique du Sud)



Etiye Dimma Poulsen



Une galerie : galerie "Ames d'Afrique"
 
Trois artistes (Salifou Lindou, Etiye Dimma Poulsen, Donatien Alihonou).
 
Salifou Lindou 1) Salifou Lindou : géométrie des qualités sensibles.
 
Il est bon que l'on sache ce que l'on doit à l'Afrique. La première justice visible est de reconnaître l'influence commune de sa poésie de l'espace, du rêve, de la couleur. Ainsi chez Salifou Lindou la grandeur qui consiste à honorer un attachement à la terre, la noblesse de la simplicité sans trouble dans l'usage des matériaux, des symboles, la qualité de refuser la bassesse d'esprit, le respect naturel dû au temps vécu nuit et jour dans l'attachement à une géométrie des qualités sensibles et au destin des princes des choses indifférentes.
 
2) Etiye Dimma Poulsen : loin de l'histoire universelle.
 
Son éthique a une valeur infinie en soi. Très peu de mise en scène pour ses sculptures , mais un oeil qui sait scruter la terre en deçà de l'histoire mondiale. Sa nature d'artiste est celle d'une poétesse, à l'opposé des lois de la pesanteur. Elle a simplifié la sculpture et on la voit mieux. Aucune fausseté dans les formes fines et élancées de ses "femmes" en céramique, chaque pièce a sa vie propre, une intériorité. Ce travail enraciné dans la vieDonatien Alihonou sans ombre ne produit aucune confusion. L'Afrique originelle sans abstraction s'y révèle digne, loin de l'esprit de boutique, "prophétique" sans faire rire.
 
3) Donatien Alihonou : au noeud de la Vie.
 
 Il est dans le discontinu, il se présente à nous sans théorie, sans mécanique. Les "apparitions" de ses tableaux sont toujours premières. Elles disent la Vie, la Naissance et l'étonnement d'en faire partie. Non pas qu'il ne soit un observateur du présent et de ses crises, mais il en métamorphose la réalité concrète. Il traite les apparences à partir de la "non avidité". Des formes enfantines, des couleurs pures, des compositions dans lesquelles l'intelligence s'accorde au songe, où le mystère du voyage, de la rencontre aussi, réveille l'imagination et prépare la reconnaissance de l'Homme.
 
PG





photos : (1) Etiye Dimma Poulsen, (2) Salifou Lindou, (3) Donatien Alihonou


informations pratiques :


Du 30 mars au 5 avril 2009
la galerie se déplace à la
deuxième foire d'art contemporain de Johannesburg.

Galerie Ames d'Afrique
1 rue des Lys,
Strasbourg-Neudorf
Afrique du Sud
sur rendez-vous uniquement.
00 33 (0)6 10 80 70 13
galerie@amesdafrique.com


voir aussi : http://www.amesdafrique.com/

Repost 0
Published by Art Point France - dans Monde : expositions
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 06:44


La Feuillée


Edito : Demain à Johannesburg.

Les salons et autres foires toujours nombreux au printemps attirent dans le contexte financier actuel davantage les investisseurs que les amateurs. L'offre des galeries exposantes est en conséquence, conçue pour les premiers sans plus tenir compte des seconds.

En Afrique du Sud, il en va différemment. La Joburg Art Fair qui s'installe pour la deuxième année consécutive au Centre de Convention Sandton de Johannesburg du 3 au 5 avril suit un parcours inverse. Elle promet d'être en 2009 un événement plus divers et populaire que pour la première édition et a l'ambition d'attirer non seulement des collectionneurs sérieux mais aussi des amateurs et des curieux.

En plus des 26 galeries pour la plupart installées à Johannesburg qui vont présenter et défendre les oeuvres de leurs artistes, la Joburg Art fair a osé un mélange hybride d'art et de design, réservant à celui-ci une très large place. L'ambition est de mieux présenter la culture visuelle contemporaine du continent.

Par ailleurs, la Joburg Art fair avance plusieurs propositions. Tumelo Mosaka pour le Brooklyn Museum de New York est le commissaire d'une sélection de films sur les pays du Global South. Culturesfrance, l'établissement français responsable des échanges culturels internationaux, trouve dans la foire de Johannesburg l'occasion d'offrir "The Encounters of Bamako" (ICI), une exposition des photographes africains soutenus par l'institution suite aux rencontres photographiques de Bamako. Durant les trois jours du salon, sont également programmées dans un lieu architecturé spécialement conçu pour l'occasion, des entrevues avec les artistes. Elles sont motivées par le besoin de réévaluer des pratiques expérimentales initiées depuis les années 60 jusqu'à aujourd'hui en Afrique du Sud. Mais le véritable temps fort est SECURITY (ICI), l'installation de Jane Alexandre.

Dans la vie publique d'Afrique du Sud, la première Joburg était une grande bouffée d'air frais qui dispersait les cendres d'une sombre période de l'histoire entachée de crime et de xénophobie. Le pays en cette période d'effondrement économique ne feint pas d'ignorer la réalité mais ne veut pas non plus la subir. L'art avec son pouvoir de catharsis, sa capacité de donner une forme aux utopies est à Johannesburg, le levier d'une qualité d'optimisme et d'enthousiasme mêlés.

Catherine Plassart


photos : (1) Sergio Santimano, (2) Etiyé Dimma Poulsen, (3) Jane Alexander




voir aussi :
La Feuillée du 02/04/09



Catherine Plassart 

Catherine Plassart - contact@artpointfrance.org

Les éditos de La Feuillée

 

Repost 0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 11:37

du 2 au 5 avril 2009

Joburg Art Fair - Johannesbourg



Sergio SANTIMANO

Les Rencontres de Bamako, Biennale Africaine de la photographie, une  co-production de Culturesfrance et du Ministère de la Culture du Mali  permettent l'émergence de jeunes créateurs du continent africain ainsi que  leur accès au marché de l'art.

Concrètement, Culturesfrance entame au mois d'avril une série d'opérations d'appui à une galerie africaine, la  Gallery MOMO,  afin de  promouvoir sur les foires d'art contemporain, les photographes africains issus des rencontres de Bamako.  

L'exposition  "The Encounters of Bamako" propose à la vente,  photographies et vidéos de huit photographes : Sammy Baloji (RDC), Berry Bickle (Zimbabwe), Mohammed Camara (Mali), Saïdou Dicko (Burkina Faso), Calvin Dondo (Zimbabwe), Rana El Nemr (Egypte), Pierrot Men (Madagascar) et Sergio Santimano (Mozambique)

« The Encounters of Bamako »  sera montrée à la foire d'art de Beijing, après la Joburg Art Fair de Johannesburg, du 3 au 5 avril.


photo : Sergio SANTIMANO (Mozambique)
Série : Terra Incognita
Titre : Rio Rovuma, Gomba - 2001
Format : 60 x 80 cm
Exposition Internationale – Bamako 2007
© Sergio SANTIMANO


voir aussi : le site de Culturesfrance

Repost 0
Published by Art Point France - dans Monde : expositions
commenter cet article