Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 08:12


Biennale de Venise (9)

Pavillon japonais
du 7 juin au 22 novembre 2009







Miwa Yanagi, s'exercer au "métier" de femme.


Tel semble être en effet la leçon de responsabilité vis à vis du sexe féminin, soumis à de multiples tâches et à des relations sociales parfois conflictuelles que paraît tenir ici Miwa Yanagi, artiste japonaise dont l'installation faite de  grandes photos de femmes supportant une maison flottante : une tente "mobile", impressionne.

Symboles de fragilité, mais tout autant de santé morale ou physique, ces êtres, visibles aussi sur de plus petites photographies et en vidéo ayant certainement vécu des épisodes parfois éprouvants (elles ont des âges variables apprend-on) nous éclairent sur l'intérêt d'accéder à l'autonomie humaine et nous ouvrent à l'idée pure de solidarité au-delà des frontières.

Ainsi augmente pour finir la valeur politique et concrète de l'art, lequel met ici encore en cause les affaires universelles de la "justice" quotidienne.
PG


Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 08:18

 
Appel de Florence
Pour un enseignement européen de l'histoire de l'art


--------------------------------------------------------------------------------

Signer la pétition - Voir les signataires

 --------------------------------------------------------------------------------

A l'occasion du colloque de Florence sur la didactique de l'histoire de l'art qui s'est tenu en vendredi et samedi 22-23 mai 2009, il a été décidé de lancer un "appel de Florence" pour sensibiliser les élites politiques, les futurs députés européens et l'opinion publique sur l'importance d'un enseignement d'histoire de l'art dans tous les pays de l'Europe, de l'école au lycée, pour mieux former les futurs citoyens européens.
Cet "appel de Florence" est mis en ligne dans différents pays de l'Union européenne pour lui assurer une large publicité et diffusion.
L'APAHAU, (Association des professeurs en Archéologie et Histoire de l'art des Universités) est une association loi 1901. Elle a pour but de créer un lien entre les enseignants-chercheurs en Archéologie et Histoire de l'Art des établissements de l’enseignement supérieur, de favoriser le développement des études dans ces domaines et d’aider à la diffusion des résultats de la recherche en France et à l’étranger. Elle publie une revue Histoire de l'art.

APPEL DE FLORENCE

Un geste fort pour l’Europe : un enseignement de l’histoire de l’art dans tous les pays de l’Union.


Chaque année, des millions de membres de l’Union européenne, ceux-là-mêmes qui sont invités à voter le 7 juin, profitent du principe de libre circulation pour découvrir les paysages, les musées, les traces du passé et les œuvres d’art contemporain de leurs voisins européens. Comment faire de ce formidable mouvement, de ces multiples découvertes, en un capital européen, en une ressource pour l’édification de l’Europe ? En transformant, par un enseignement d’histoire de l’art à l’école, ce qui relève de la consommation en un processus d’acculturation, de prise de conscience d’un patrimoine commun, d’appropriation d’une histoire artistique vécue sous le signe de l’échange, depuis des millénaires, de Ségovie à Cracovie, d’Athènes à Édinbourg ou Copenhague, de Florence à Munich et à Budapest.

Donner une dimension européenne à un tel enseignement d’histoire de l’art, qui n’existe à ce jour que dans quelques pays, l’instituer dans tous les pays d’Europe, ce serait, en associant les futurs citoyens d’Europe à leur propre histoire, donner un remarquable élan à une Europe de la culture.

Alors que l’histoire de l’Europe a été faite pendant longtemps de conflits qui opposaient des peuples, de traités qui ont divisé arbitrairement un territoire, de langues imposées injustement, de dominations culturelles, alors que le fonctionnement de l’Union est vécu comme quelque chose de compliqué et de lointain, l’histoire des formes artistiques constitue pour l’Europe un continuel processus d’échanges, d’enrichissements mutuels à tout niveau de la création dans un espace commun, du modeste maçon de village (qui met en œuvre des savoirs et des références architecturales venant de différents pays), à Léonard de Vinci, Picasso et Ingmar Bergman. Ainsi, par l’apport des « Barbares », Rome put revivifier l’héritage artistique de la civilisation grecque ; dans l’Espagne des Omeyades se réalisa une brillante synthèse entre les cultures arabes et européennes, notamment dans l’architecture ; avant le premier conflit mondial, l’Art nouveau (également appelé selon les pays Jugendstil, Stile Liberty, Modern Style ou Modernismo) réunit, en dépit des tensions nationales et linguistiques, une communauté européenne des arts.

Instituer un enseignement d’histoire de l’art à l’école dans tous les pays de l’Union permettrait à tous ses habitants de comprendre l’esprit de communauté artistique qui unit l’Europe depuis plus de trois millénaires. Les œuvres d’art, de la mosquée de Cordoue aux photos des châteaux d’eaux des Becher, étudiées dans leur dimension historique, sont la meilleure introduction aux religions, aux mouvement d’idées et aux civilisations qui ont forgé l’histoire du continent , et à la place artistique que peut tenir l’Europe dans la civilisation globale actuelle, alors que les formes artistiques empruntent de nouvelles voies et que les échanges s’accélèrent et se multiplient.

Le langage des images, très présent dans les expressions les plus contemporaines, est commun à tous les citoyens de l’Union. Dans les 27 pays de l’Union, une formation d’au moins une heure hebdomadaire en histoire de l’art serait pour chaque jeune européen un moment précieux de rencontre avec la richesse artistique de sa cité, de son pays, de l’Europe, une incitation à la mobilité et à la découverte au sein du continent, d’intégration culturelle européenne dans le respect de l’histoire.. Du patrimoine industriel aux traditionnels beaux-arts, des vestiges archéologiques aux créations les plus contemporaines, cet enseignement serait naturellement ouvert : ouvert à toutes les composantes et populations qui forment l’Europe actuellement, et apte ainsi à mettre en confrontation les objets de la civilisation européenne avec les cultures du monde ; ouvert à l’avenir, en intégrant pleinement la création vivante.

Un enseignement d’histoire de l’art, de l’école au lycée, dans tous les pays de l’Europe, est un geste que l’Union doit faire pour l’Europe, ses générations futures, la conscience de son avenir.


--------------------------------------------------------------------------------

Olivier BONFAIT (Président de l'APAHAU),
Eric de CHASSEY (Professeur d'Université, membre de l'IUF),
Marc FUMAROLI de l'Académie Française (Professeur honoraire au Collège de France),
Sylvie RAMOND (Directrice du Musée des Beaux-Arts de Lyon),
Pierre ROSENBERG de l'Académie Française (Directeur général honoraire du Musée du Louvre),
Alain SCHNAPP (Professeur d'Université, ancien Directeur général de l'INHA),
Pierre SOULAGES (Artiste)

--------------------------------------------------------------------------------

Signer la pétition - Voir les signataires

 --------------------------------------------------------------------------------

pétition réalisée avec le logiciel libre phpPetitions

Repost 0
Published by Art Point France - dans Art et société
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 18:18


La Feuillée



Edito : La biennale de l'avenir.

Petits pays et grandes nations sont au coude à coude à Venise, pour une 53e édition de la Biennale dont le thème est "Making worlds / Construire des mondes". Le commissaire général Daniel Birnbaum, critique d’art et philosophe suédois, semble avoir ainsi tordu le cou aux entreprises désespérées et désespérantes. Les différents pavillons des pays participants montrent les oeuvres d'une centaine d'artistes en prise avec d'humaines préoccupations. La Biennale de Venise 2009 n'ignore rien du présent, n'hésite pas à formuler des hypothèses, ni à mettre en chantier des utopies.

Tradition et trahison, émotion et théorie, expérience et questionnement, avant-garde et modernité, c'est dans ces intervalles, que se dessine la fin des processus faciles de déconstruction et l'émergence d'un désir neuf d'imaginaire. Les deux invités d'honneur Yoko Ono et John Baldessari ne manqueront pas d'ajouter quelques touches d'humour à ce vaste tableau de la création à venir.

Catherine Plassart




 photos : (1) Bruce Nauman, (2) Miquel Barcelo, (3) Yona Friedman



voir aussi : La Feuillée du 28 mai 2009




Catherine Plassart 

Catherine Plassart - contact@artpointfrance.org

Les éditos de La Feuillée

 

Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 17:51

"La Victoire sur l'avenir"
Peinture, sculpture, vidéo, photo, installation


Biennale de Venise (8)

Pavillon russe
du 7 juin au 22 novembre 2009








Politique de l'histoire au Pavillon russe.
Ils sont enracinés dans leur terre et la Russie ancienne (l'Union soviétique, exactement) a transmis une manière de penser "dans les périls" dont les conséquences actuelles n'anéantissent pas les restes. Cet état de grandeur voulue ou rêvée, cette pensée du XXème siècle, moment dangereux où l'homme a failli perdre son humanité, ne sont donc pas absents de ces travaux. Installation jouant sur l'absence-présence d'un chez soi plus qu'humain (Irina Korina) notamment. Dialogue entre néo-suprématisme et espoirs fantastiques de visionnaires (ou philosophes) chez Pavel Pepperstein en peinture. Sculptures (la Victoire de Samothrace par exemple) remplies de pétrole qui relisent les périodes de l'art et en défient la clarté, la pureté, avec force (Andrei Molodkine)...
Personne aujourd'hui semblent dire les artistes présentés au pavillon Russe ne peut affirmer que l'Histoire a vraiment commencé.
PG





photos : (1) Andrei Molodkine "Victoire de Samothrace", (2)  Pavel Pepperstein,  “Perspectives of Development”. 2009 Series of paintings, acrylic on canvas. (3) Irina Korina , “Fountain”. 2009 Mixed media installation, dimension variable Artist’s collection. Courtesy of the Multimedia Art Museum, Moscow

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 13:01

Biennale de Venise (7)

Pavillon de l'Espagne
du 7 juin au 22 novembre 2009


Miquel Barcelo





Miquel Barcelo


Avec Barcelo dans l'épaisseur du monde.
Donc Miquel Barcelo était comme chez les Dogon du Mali, mais sur la place publique.  La racine des choses qui s'enfonçaient dans le sol servant notre imagination. Les objets les plus hétéroclites, la masse matérielle brute, tout faisait illumination.  Cela vous laissait muet et vous donnait le sentiment de l'existence.  Ce n'était pas grand-chose et cependant cela changeait tout.
 Et voilà que tout à coup le réel apparaissait clair, inoffensif et même plus abstrait. On était plongé dans l'épaisseur du monde, au fond des choses.  Plus embarrassé ni hésitant ou gêné, au milieu du bois, des pierres, des plantes.
 
PG


Miquel Barcelo


Une performance de Miquel Barcelo est annoncée lors de l'ouverture de la  Biennale de Venise du 3 au 7 juin 2009.


voir aussi : le site de Miquel Barcelo
Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 12:18

 

Biennale de Venise (6)

Pavillon de Hongrie

du 7 juin au 22 novembre 2009







Yona Friedman : vocabulaire de l'architecture sensible.
Son projet pour une étude scientifique d'une ville surélevée sera considéré comme quelque chose de tangible : "Ville spatiale posée sur la lagune de Venise", pour cette  prochaîne Biennale 2009. Yona Friedman né en Hongrie en 1928 à notamment conçu dans un passé récent le projet initial pour l'édifice du Centre Pompidou à Paris.  Et l'architecte explique toujours l'espace habité par l'homme "tout entier", c'est à dire la société dans son ensemble. C'est de cette façon qu'il voit la morale de son métier.  "C'est l'habitant qui est important", répète-t-il souvent.  Ici l'espace suspendu se veut libre, les techniques "neutres". La représentation du monde qui en ressort devient légère, comme en phase avec le devenir et soustraite à l'agitation, mais aussi oeuvre pour la communauté.
PG
 

     
       
       
       



Photos :  "La Ville spatiale" sur la Lagune de Venise, de Yona Friedman, photos Hanna Hildebrand

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 11:58

 

Biennale de Venise (5)

Pavillon des USA

du 7 juin au 22 novembre 2009



 



Bruce Nauman : la rage de convaincre.
Avec lui on met entre parenthèse le monde et on se place au niveau du moi "pur".  Quelque part on se rapproche de l'attitude du doute radical d'un Descartes voire d'un Husserl. La formation de scientifique et plus précisément de mathématicien de Nauman n'y étant certainement pas pour peu. L'artiste nous a ainsi habitués à nous défaire de toute parcelle du vécu sujette à caution et à revenir à l'essentiel. Aux principes.  Extrêmisme d'une démarche  qui nous situe dans le champ de la pensée  à partir de ses limites  : "La vie et la mort", l'amour et le temps", ""le sommeil et la veille"... pour franchir le portique qui mène à l'expérience profonde du retour sur soi.  Installations lumineuses, usages très diversifiés des espaces architecturaux mobilisés sont, dans cette oeuvre, la règle.
 Pour l'occasion Bruce Nauman se voit attribué trois lieux distincts dans la cité lacustre.
PG







photos : (1) et (2) "The True Artist Helps the World by Revealing Mystic Truths (Window or Wall Sign) 1967, (3) portrait

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 11:43


Biennale de Venise (4)

Pavillon de la Principauté de Monaco

du 7 juin au 22 novembre 2009

 

 

Philippe Pastor


Philippe Pastor : l'être pour la vie.
Que veut dire être dans le monde ?
 Si l'on suit Philippe Pastor, peintre et sculpteur qui représente la Principauté de Monaco pour cette Biennale de Venise 2009 sur le thème "Le Ciel regarde la terre", nous avons oublié qu'être là signifie protéger la Nature contre les négligences et les crimes toujours possibles à son égard.  Car face à cette responsabilité, l'oubli domine.  Fuite dans le néant des dévastations, pollutions,"défigurations" de toutes sortes. Et les oeuvres sont ici réunies pour en témoigner.  Traduction de l'angoisse et de la peur de voir triompher le Rien. Question fondamentale de notre temps que soulève avec force et authenticité cet artiste qui veut sauver tout simplement la Vie.
Pour cela trois grands tableaux sur panneaux de bois intitulés "Cyclones", " Pôle nord", et "Nature défigurée" ainsi que des troncs d'arbres calcinés recueillis dans la forêt de la Garde Freinet (Var) suite à l'incendie de l'été 2003 reflètent  la banalité du mal vis à vis du monde, dont est capable l'homme ordinaire, impersonnel et nivelé.
PG



photo : "Le Ciel regarde la terre" triptyque,  techniques mixtes sur bois marine/ Mixed media on wood


voir aussi : le site de Philippe Pastor

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 11:17

Biennale de Venise (3)

Pavillon d'Asie centrale
(Kazakhstan, Kyrgyzstan, Tajikistan, Ubekistan)

du 7 juin au 22 novembre 2009



Ermek Jaenisch



Pavillon d'Asie centrale : un art humain.
Les matériaux sont des cornes assemblées en bouclier, croix, des fers à cheval, les besoins sont spirituels. On ne voit dans la production qu'un désir de "primitivité". Une perception de l'oeuvre d'art comme beauté, riche en signification subjective. La musique de l'homme des steppes qui a vu passer Marx, le Progrès, le développement et qui a toujours faim de sens (bien qu'ayant encore des soucis et des besoins) malgré l'ampleur du spectacle. Fraîcheur d'un "Tango d'amour" dans le désert enfin en vidéo. Portrait-photo axé sur l'activité nutritive (ou l'absurde de l'homme perdu dans l'inessentiel). Sculptures qui recréent une nature substantielle...
PG


   

Salidjanov Zavtrak

   

Oksana Video Mountain  Tango

   

Amshed Kholikov BusStop

   

Vorobyev sculpture


Photo : (1) Ermek Jaenisch Uch emchek

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 07:17

"Le Grand Soir"
Installation

Biennale de Venise (2)

Pavillon français

du 7 juin au 22 novembre 2009



 




"Le Grand Soir " de Claude Lévêque

L'essentiel de l'oeuvre de Claude Lévêque consiste en installations qui articulent objets, sons et lumières et s'emparent puissamment des lieux et des spectateurs. Il développe ainsi, depuis le début des années quatrevingt, un univers du saisissement, à mi-chemin entre coercition et ravissement. Mémoire traumatisée ou nostalgique des émerveillements de l'enfance, ambivalence des signes et des affects, rage du désir, révolte devant la difficulté d'être et la violence du monde, l'univers de Lévêque trouve son matériau et focalise son objet dans la destruction. L'inconfort ou l'inquiétude existentielles qui sourdent de ses mises en scène, l'ambiguïté des sentiments que suscitent ses dispositifs emblématisent les formes contemporaines du contrôle social et de l'oppression à servitude volontaire ou non.  Nous voulons en finir avec ce monde irréel  proclame un néon de l'artiste, dans une écriture manuscrite dont les lettres tremblées, fiévreuses, figurent la condition dominée et/ou rebelle. Il s'agit d'une phrase de Florence Rey, fascinante icône française de la violence nihiliste. Cet énoncé radical donne le ton de l'oeuvre souvent théâtrale, spectaculaire, impressionnante de Lévêque. Elle n'use pourtant que de la dissymétrique force des faibles. Art total et art pauvre, art du réel dans sa cruauté et art du rêve dans ses inquiétants labyrinthes, art de l'égarement, entre panique et merveilleux. Ainsi de l'installation "Le Grand Soir". Son titre est un "leitmotiv" du discours révolutionnaire : grand soir du "vieux monde", des " anciens régimes". La chouette de la liberté ne s'envole "si elle s'envole' qu'à la nuit tombée.

Christian Bernard
Commissaire du Pavillon français



autre exposition :

Grotte du Mas d’Azil-les abattoirs, Toulouse,
Projet spécifique Interim,
exposition Dream Time,
du 15 mai au 30 août 2009.

voir aussi : le site de Claude Levêque

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article