Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 18:43

les 3 et 4 octobre 2009, de 14h à 19h.

Ville de Sceaux



 Portes ouvertes des ateliers d’artistes de la ville de Sceaux

Les artistes sont indissociables de leurs ateliers. Odeur, lumière, matières… les détails comme autant d'indices sont révélateurs de leurs démarches créatrices. Dans ces lieux de recherche et de production, les artistes trouvent l'isolement nécessaire à la concentration. C'est donc un privilège de franchir les portes de leurs univers.

Le 54 rue de Bagneux sera l’une des haltes obligées des journées portes ouvertes. Depuis septembre 2007, il  regroupe les locaux de deux collectifs d’artistes, La Tarlatane, atelier de gravure, et Bloc-House.Un point de rencontre dans la rue piétonne fournira guide et renseignements.


Artistes participants :

Mitou Alalinarde (sculpteur),
Jean-José Baranès (peintre, plasticien),
Christophe Bogdan (peintre),
Jérôme Bouchez (plasticien),
Elisabeth Compain (pastelliste),
Christiane Durandin-Ceccaldi (verrier),
Noëlle Herrenschmidt (reporter aquarelliste),
Claude Lamoureux (imagiste),
Eliza Magri (plasticienne),
Lahouari Mansouri dit Wari (peintre musicien),
Anne Mauban (peintre),
Paule Millara (sculpteur),
Altone Mishino (peintre),
Malgorzata Montenoise (dessinatrice),
Macha Pandellé (illustratrice),
Vincent Pandellé (photographe),
Isabelle Rince (peintre matiériste)
et l’association La Tarlatane - La gravure de Sceaux, atelier de gravure


voir aussi : http://www.sceaux.fr/fileadmin/Arbo/culture/artistes_JPO_2008.pdf


Repost 0
Published by Art Point France - dans Domaine public
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 08:48

Peintures - Sculptures - Dessins


du 17 septembre au 31 décembre 2009


Galerie Saint-James - Bouliac (33)



Franta


Alors que se déroulent du 4 avril au 12 décembre en République Tchèque, trois expositions  muséales de Franta,  un ensemble d'oeuvres sera présenté à la galerie Saint-James à Bouliac dans la proximité de Bordeaux.

Le peintre-scupteur français d'origine tchèque est successivement présenté au Egon Schiele Art Centrum  à Cesky Krumlov, au Musée de la Ville de Brno, à la Galerie d'Art Contemporain de la Ville de Prague depuis le 4 avril et jusqu'au 12 décembre (lire notre article). Le choix d'oeuvres couvre cinquante années du travail de l'artiste.


L'exposition de la galerie Saint-James à Bouliac présente quant à elle un grand nombre de tableaux, sculptures et dessins récents du 17 septembre au 31 décembre .



photo : "Repos" Encre de chine, papier marouflé 162 x 130 cm


Informations pratiques : 

Vernissage  en présence de l'artiste
le jeudi 17 septembre à partir de 19h

Entrée libre

Galerie Saint-James
3, place Camille Hostein
33270 Bouliac
+33 (0)5 57 97 06 00


voir aussi : la vitrine de Franta dans Art Point France



Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Ouest : expositions
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 16:27
Du 06 juin 2009 au 05 octobre 2009 


Château de La Roche-Jagu - Ploezal (22)
 
et 
 
Musée des Beaux Arts de Pont-Aven (29)







Maurice Denis et la Bretagne.
 
Surplombant la ria du Trieux, le Château de la Roche Jagu est un manoir. Il  est entouré d'un vaste parc recréé, labellisé  "Jardin remarquable". Le domaine départemental est en accès libre pour les Journées européennes du patrimoine. Il  présente jusqu'au 5 octobre l'exposition " Maurice Denis et la Bretagne"  en parallèle avec le musée de Pont Aven.
 
La rétrospective du peintre Maurice Denis sur la Bretagne réunit un ensemble de deux cents oeuvres prestigieuses dont certaines n'ont jamais été montrées. Elles se répartissent en deux volets, "Les Étés de Silencio"  à la Roche Jagu et "La leçon de Pont-Aven"  au musée des Beaux Arts de Pont Aven.
 
Dès 1883, Perros-Guirrec dans les Côtes d'Armor devient le port d'attache de Maurice Denis. Il y retourne à plusieurs reprises et acquiert, en 1908, la Villa Silencio.  "Les Étés de Silencio" à la Roche Jagu regroupe cent trente oeuvres liées aux séjours du peintre sur la Côte de granit rose, avec des scènes familières de  plages, de pardons, principalement en Bretagne-nord et également des oeuvres plus intimes. 
 
"La leçon de Pont-Aven" présente soixante-dix oeuvres choisies par  le conservateur Estelle Guille-des-Buttes-Fresneau pour des raisons formelles d'abord et pour leurs sujets aussi, ceux de Bretagne-sud. Les plus belles oeuvres du monde sont regroupées dans un ensemble qui révèle l'usage des grands aplats et la simplification des formes par le peintre nabi. Elles témoignent  de l'inscription de la démarche de Maurice Denis dans la révolution picturale de l'Ècole de Pont-Aven et aussi l'héritage de Paul Gauguin.
 
Symboliste  et véritable théoricien de l'art moderne, Maurice Denis emploie " un langage dépourvu de tout orgueil et de toute espèce de rhétorique, un langage qui parle directement à nos sens, à notre sensibilité, à notre raison, et sans autre intermédiaire que l'objet naïvement et gauchement représenté."  (1) 
 
Chrétien, il cherche à procurer grâce au tableau la même émotion que celle que l'on ressent en pénétrant dans la belle nef d'une cathédrale par la présence des vitraux, à cause des proportions, de l'ornementation, lde a hauteur, lde a couleur... Une émotion religieuse donc, puisque pour Maurice Denis  : "l'oeuvre d'art digne de ce nom crée en nous un état mystique ou du moins analogue à la vision mystique, et en un certain sens et dans une certaine mesure, nous rend " Dieu sensible au coeur ".
 
S'il puise dans les images du quotidien et trouve son inspiration dans le sentiment religieux, il dit surtout : "Je demande que par un effort de transposition - de Symbolisme ! -vous essayiez au moins de promouvoir, d'installer dans un plan supérieur le sentiment et les personnages représentés ; que vous les peigniez de telle façon qu'ils aient l'air d'être peints, soumis aux lois de la peinture, qu'ils ne cherchent pas à me tromper l'oeil ou l'esprit. C'est le moyen qu'ils aient du style. Et c'est ce que j'appelle : vérité."
 
La profusion d'accords et d'harmonies subtiles dans les tableaux de Maurice Denis découle directement de sa  détestation du mensonge et de la facilité. L'artiste tend de tout son être vers la sincérité, la simplicité. En toute humilité par la peinture, il atteint  la vérité.

Organisée conjointement par le domaine de la Roche Jagu et le Musée des Beaux-Arts de Pont-Aven, cette double exposition en deux volets permet une vaste découverte de l'oeuvre de Maurice Denis (1870-1943). Les tableaux proviennent de nombreuses collections privées, de grands musées d'Europe, du  musée Maurice-Denis à Saint-Germain-en-Lay et de la famille de l'artiste. Le Clemens-Sels-Museum de Neuss (Allemagne) a sans doute prêté l'un des plus beaux tableaux de l'exposition, "La plage au petit garçon". Le ministère de la Culture a décerné le label "d'intérêt national" à cette remarquable exposition. 

Catherine Plassart


 















 







"Interrogeons-nous. Qu'est-ce donc qui nous touche dans l'art du Moyen-âge ? Je réponds : c'est sa jeunesse d'âme, sa sincérité, sa naïveté, c'est la simplicité du rapport qu'il établit entre la nature et nous. Et ce qu'il possède en propre de profondément chrétien, c'est précisément cette attitude sincère, naïve, virginale, humiliée en face de la nature, c'est le caractère religieux de son objectivité.
.../...
Je vais plus loin, je dis que nous aimons tellement l'expression sincère que, dans le domaine de l'émotion religieuse, nous irions plus volontiers au pathétique qu'à l'académique ; oui, nous préférons la Sainte-Thérèse de Bernin, les drames de Gréco, le romantisme de Grünwald, tout ce qui est bouillonnant, passionné, le désespoir, le doute, le remords du pècheur, tout ce qui est violent, démesuré, contraire aux règles de l'art. Oui, tout cela plutôt que ce qui est seulement harmonieux et froidement esthétique. C'est par répulsion pour l'art académique, c'est par horreur du mensonge que nous nous tournons avec tant de force vers ce qui est primitif, naïf, simple, enfantin, vrai."
Maurice DENIS, conférence prononcée le 16 dÈcembre 1913.
Publié dans Nouvelles théories sur l'art moderne,
sur l'art sacré, Paris, Rouart et Watelin,
1922, p. 151-154.
Recueilli dans Les créateurs et le sacré,
par Camille Bourniquel et
Jean Guichard-Meili,
Cerf, 1956.

photos : (1) "Plage au canot et à l'homme nu" (2) "La vague au ballon rouge", (3) "Galatée ou plage au petit bateau" 1912, (4) "Vue de Plougrescan" 1937 , (5) Portrait de Marthe Denis 1893 45 x 54 cm Musée Pouchkine Moscou  (6) "Baignade au pardon de Sainte-Anne la Palud" 1905



 Informations pratiques :
Château de la Roche Jagu
Samedi et dimanche de 10h ‡ 12h et de 14h ‡ 18h
Gratuit
02 96 95 62 35
www.cg22.fr/rochejagu/site
Accessible aux personnes ‡ mobilité réduite
Musée des Beaux Arts de Pont Aven
ouvert tous les jours, 
de 10 h ‡ 12 h 30, et de 14 h ‡ 18 h 30 
TÈl. 02 98 06 14 43.


Repost 0
Published by Art Point France - dans Nord Ouest : expositions
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 08:44
Automne 2009 (calendrier)



 Allemagne

Art Forum Berlin - 24 sept. - 27 sept. 2009



Belgique
Linéart - du 4 dec - au 8 dec 2009



France
- Festival Biig Up 3 à Anglet
Art Outsider du 9 sept. au 11 oct. 2009 Maison Européenne de la photographie Paris 
- Le livre sur la place du 18 au 20 septembre Nancy
- Festival d'automne du 15 sept. au 19 dec. Paris
- Docks Art Fair du 14 au 20 sept. 2009 Lyon
- Art Nîm du 25 au 28 sept. 2009 Nîmes
Photoquai du 22 sept. au 22 nov. 2009  Paris
Biennale de Lyon du 16 septembre 2009 au 3 janvier 2010
Printemps de septembre Toulouse du 25 sept. au 18 oct. 2009
- Salon du dessin de presse et d'humour du 26 sept. au 4 oct. Saint-Just-le-Martel 
- Rencontres internationales de l'Édition de Création les 10-11-12 oct. à Marseille
- Salon de la Revue les 17 et 18 octobre Espace des Blancs Manteaux Paris
 - FIAC - Paris - du 22 au 25 oct. 2009
Art Elysées -  Paris - du 22 au 26 oct. 2009 
Salon Jeune création européenne - Montrouge - du 26 sept. au 25 oct.
- Slick 09 du 23 au 26 octobre au Centquatre Paris
- Art en Capital - Salon des Artistes Français du 3 au 9 nov. Grand Palais Paris
- Foire du livre 6-7-8 novembre à Brive-la-Gaillarde
- Salon light #6 au point éphémère 200, quai de valmy, 75010 paris du 6 au 8 novembre
- Paris Photo du 19 au 22 novembre 2009
Mac 2009 - du 19 au 22 novembre 2009, Espace Champerret
Salon d'automne du 12 au 16 novembre 2009, Espace Champerret
St'art - du 26 au 30 novembre 2009 - Strasbourg
- PAGE(S) 12 - 27-28-29 novembre 2009 
- La librairie éphémère, Halle Saint-Pierre (Paris 18e) du 15-12-09 au 10-01-10



Italie
Biennale de Venise du 7 juin au 22 novembre 2009
ARTISSIMA - 6-7-8 novembre 2009 - Turin
Atefiera du 29 au 31 Janvier 2010 Bologne

Suède
- Göteborg international book fair  du 24 au 27 sept. 2009



Turquie
Biennale intern. d'Istanbul - du 12 sept. au 8 nov. 2009



Repost 0
Published by Art Point France - dans Domaine public
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 18:43

La Feuillée


Edito : Jours de septembre.

La rentrée. Des jours où affleurent des impressions durables qui conservent les parfums de l'été. Et puis l'avalanche du nouveau face à laquelle on parvient à demeurer serein. On fera ce qu'on pourra. On porte un regard curieux sur ce qui nous entoure. Nonchalamment, on prévoit quelques sorties plutôt près de chez soi. Ou encore dans les parcs et les jardins pour profiter de la douceur du temps.

Les Journées européennes du patrimoine organisées chaque année au début de l'automne nous proposent dans cet état d'indolence et de disponibilité dans lequel nous nous tenons, une infinité de réponses. Quarante-neuf pays européens y participent selon un calendrier varié. En France, elles sont fixées aux 19 et 20 septembre.

Au moment de la création du Ministère de la Culture, André Malraux a défini ainsi sa mission : « Assurer la plus vaste audience à notre patrimoine culturel ». Cette déclaration a 50 ans cette année. Le nouveau ministre Frédéric Mittérrand la reprend à son compte et en fait le thème de la 26e édition des Journées européennes. "On y va tous !". Voeu pieux pour une dynamique collective en faveur du patrimoine. Mais certainement beaucoup de monde tout de même puisque quinze mille lieux en France sont en accès gratuit ce week-end là.

Catherine Plassart






photos : (1) Albert Oehlen, (2) Joan Mitchell, (3) Barbara Schroeder


voir aussi : La Feuillée du 10 septembre 2009



Catherine Plassart 

Catherine Plassart - contact@artpointfrance.org

Les éditos de La Feuillée

 

Repost 0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 06:18

Les reflets de l’(a)utre
Dessins et peintures d’après des photographies de
A.ARTAUD, S. FREUD, P. REBEYROLLE, B. VIAN


Du 23/09 au 06/10/2009

Au Garage Moderne - Bordeaux



Patrick Santus



Propos d'artiste.

Dans un entretien de 1966, Francis Bacon parle de l'Homme qui, réalisant sa nature d'accident dénuée de sens et futile, doit malgré tout jouer le jeu jusqu'au bout. Puis évoquant Vélasquez et Rembrandt, "légèrement conditionnés par certains types de possibilités religieuses", il poursuit avec l’homme moderne, qui voyant ces possibilités religieuses s'annuler, ne peut que s'efforcer de faire quelque chose de "très très positif"‘en essayant de s'abuser "par une sorte d'immortalité  achetée aux médecins".


Pour Bacon, cette vision a transformé "l'art en un jeu avec lequel l'homme se distrait", ce qui rend fascinant le fait que tout va devenir de plus en plus difficile pour l'artiste, et qu’il lui faudra "vraiment approfondir le jeu pour aboutir à quoi que ce soit de bon".
Quel est ce jeu ? Quel en est son objet ?
Pourquoi sommes-nous toujours touchés par certaines "œuvres conditionnées" ? 
Quel est ce mystère résistant aux explications régulières des exégètes de l'art et qui reste entier, extrêmement vivant  depuis l’aube de l’humanité ? Que nous révèle cette peinture ?
Celle, qui, avec, ou sans possibilités religieuses, sans rebords, nous envoie l'image immuable, originelle de cette vacuité, de ce je(u)  qui ne cesse de se dérober à notre compréhension. C'est pourtant là, dans ce rien, au bord de ce trou, que le peintre trouve la résonance, avec ce "Misérable Miracle", celui qui, rongé par l'angoisse de sa mort, s'étourdit, s'enveloppe de la surface des choses et se voile le regard, croyant par ces nouvelles médicales possibilités religieuses, échapper à ses Gorgones, à sa Médusa.


C'est dans cette réalité que l'artiste doit œuvrer pour espérer opérer un déplacement de soi vers le Monde, non pas grâce à des référents culturels quelconques, mais par l'immersion entière et désirée dans cet acte toujours vierge et difficile qui est de peindre sans savoir ou ça/voir. C'est ici, dans ce mouvement "d'homme vrai sans situation qui ne cesse d'entrer ou de sortir par les portes de ses sens", que j'essaie de développer mon travail.
Ces photographies en sont le support.
Dans le temps, sans raison, mais avec ces maîtres comme boussole.
Hors ce sentier, je ne vois que du décor, du "rétinien", et là c'est une autre route.

Patrick Santus

 
=============================


Peintre,  Patrick Santus expose depuis 1967. Son  sujet est l'inconscient et ses motifs les figures des hommes qui incarnent le mieux  le sujet : Freud, Artaud mais aussi Boris Vian et Paul Rebeyrolle. Il déclare avec les modernes que le sens de la peinture n'existe pas. Sa résonance tient dans la part de soi-même qu'y met l'artiste dans un lacher prise qui autorise l'improvisation comme dans le Jazz. Le langage pictural de Patrick Santus est celui qui convient à "l'inconscient narratif"  dans une tentative de penser  ainsi l'impensable amour.

C.P.



Patrick Santus




Patrick Santus




photos :
(1) Sans Titre 180 x 180 cm 2009, (2) Sans Titre 180 x 180 cm 2009, (3) Sans Titre 180 x 180 cm 2009
 

Informations pratiques :

Au Garage Moderne
1 rue des étrangers  33000 Bordeaux
ouvert tous les jours sauf dimanche de 11h à 18h30


voir aussi : la vitrine de Patrick Santus dans Art Point France


Repost 0
Published by Art Point France - dans Propos d'artistes
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 06:00

"La mer comme un poème"

 du 19 septembre au 29 novembre 2009


Maison Prébendale - Saint-Pol de Léon (29)





Raoul Gaillard



...Virtuose, Raoul Gaillard a su se garder des dangers de l'inconvenante gratuité et de l'image "neutre" des hyperréalistes. Sa facilité d'exécution aurait pu le confondre sur des eaux parfois largement immobiles dans un long séjour sans horizon. Mais le peintre est poète, il laisse le trouble pénétrer le sujet. Dans ses grands dessins, une touche d'incertitude hante et perturbe le rendu minutieux de la réalité. L'expression d'un doute nuance ici la lumière, là un éclairage. Une risée frisotte la surface de l'eau. Une brume humide et tactile envahit un coin du tableau. Les ciels fantasques s'ouvrent sans crainte sur l'inconnu....

Catherine Plassart


Raoul Gaillard






Raoul Gaillard




Informations pratiques :

Maison La Prébendale
1, rue de la Rive
29250 SAINT POL DE LEON
laprebendale@orange.fr
02 98 69 01 69

ouvert les mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 14 h 00 à 18 h 00.

Entrée libre.

voir aussi : le site de la Maison Prébendale



Repost 0
Published by Art Point France - dans Nord Ouest : expositions
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 05:35

Florence Grenot

 

grands croquis

du 18 septembre au 15 novembre

Le  140 - Salon de Provence (13)

Ses croquis sont réalisés sur le vif . Sa boite de couleurs comporte une quantité innombrable de batons de pastels. Le trait est violent et angoissé. Il cherche à accrocher le regard de celui ou de celle qui manque, se détourne ou s'en va. Chez Florence Grenot, il y a une frénésie dans le rapport à l'autre qui s'exprime sans réserve dans l'esquisse,

A Salon-de-Provence, elle montre au 104 une série de grands croquis récents.



Informations pratiques :


Le 140
140 avenue du 22 août 1944
Salon-de-Provence (13)



voir aussi : la vitrine de Florence Grenot dans Art Point France



Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 05:24

les 19 et 20 septembre 2009



chapelle de Nissergues (34)




Claude Abad



A l'occasion des Journées européennes du patrimoine, les 19  et 20 septembre, Claude Abad expose trois peintures dans la chapelle de Nissergues, un village près de Bédarieux dans le Languedoc-Roussillon.

Il a choisi les oeuvres de telle sorte qu'elles n'interviennent pas sur le lieu mais dialoguent avec lui et composent une exposition/installation. L'artiste a cherché l'accord parfait avec l'environnement dans une émotionn qui nous dit-il tient au fait  qu'il est né à Nissergues et  y  a vécu les dix premières années de sa vie.


Chapelle de NisserguesInformations pratiques :

Chapelle de Nissergues

Ouverture : de 15 à 18 h.


voir aussi : la vitrine de Claude Abad dans Art Point France


Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 15:23

Dessins et  sculptures 


du 5 septembre au 21 novembre 2009


Hôtel de Ville du Mans 





Claude RibotClaude Ribot. Humain, très humain.


Le Mans rend hommage à Claude Ribot, figure emblématique de la sculpture dans la cité, en lui consacrant une exposition du 5 septembre au 21 novembre à l'Hôtel de ville.


La démarche de Claude Ribot est classique, elle vise à entretenir une relation harmonieuse avec l'espace.  Cependant sa recherche concernant les figures passe par la déstructuration. Le besoin d'approcher une vérité le conduit à transposer la réalité dans des formes stylisées.


Le dessin est  à l'origine du processus créatif du sculpteur. En cela aussi, Claude Ribot est classique. Pourtant il s'éloignera d'abord  le plus loin possible de la tradition, et retiendra le principe de "constructions". La confrontation des matières et des formes soumises à l'esprit de géométrie produira ainsi des compositions à partir de découpes et  emboîtements.


Mais dans un désir de créer en volume, il ne tardera pas à revenir à la statuaire. Taille directe dans le bois de tilleul. Emboîtements à nouveau, mais de pièces mobiles cette fois. La figure humaine et plus particulièrement la figure féminine est maintenant son thème de prédilection :  La Femme dans la valise, Femme aux seins de cuivre, Déesse du rêve, La Sentinelle…


Puis, il revient à la terre et au modelage.  De manière insolite ses sculptures sont "cuirassées" de boulettes d'argile. Ce traitement de surface leur procure leur force pleine, adoucie de calmes résonances.


Figures longilignes ou monumentales, lascives ou érigées, ornées d'attributs simples,  couteau, coquetier…, de symboles universels,  croix, cercle, carré… ses sculptures expérimentent la dialectique du plein et du vide. Elles tendent le fil invisible qui relie le corps statique et le  mystère de l'impalpable. Les sculptures-fontaines quant à elles jouent avec le jaillissement et l’écoulement de l’eau. Ruisselantes et déstabilisées par le flux,  elles renvoient aux mythes et  à la vie.


En parallèle, Claude Ribot exécute des bas-reliefs de petits formats en plâtre, porcelaine, bronze et coton. Ici,  le travail se fait en creux. Tailles larges et claires pour des compositions aux accents poétiques :  Fée électricité, Le Prisonnier politique, Stèle en hommage à une chatte morte par vivisection… Les effets d'une lumière rasante dévoilent le lyrisme d'un imaginaire empli de rondeurs, de courbes, d'ellipses…


Dans l’oeuvre de Claude Ribot, on croise l'humour et la violence, on se heurte au baroque et au tragique, on rencontre des créatures hybrides, des êtres composites. Ces derniers  trahissent la vaste place occupée par le fantasme dans l'univers du sculpteur.  Le monde contemporain est là bien sûr, l'artiste s'y confronte ;  mais on sent bien qu'il lui préfère les fausses perspectives, les reflets célestes, les lignes contournantes.  Les hommes de  Claude Ribot sont  des êtres qui au corps à corps dans la lutte ou la séduction déploient  infatigables leur énergie et partagent  leur souffle dans une caresse.


Catherine Plassart




Claude Ribot





Informations pratiques :


Hôtel de ville du Mans

ouvert  du  lundi au vendredi de 8h30 à 17h00
le samedi  de 8h30 à  12h00


voir aussi : la vitrine de  Claude Ribot dans Art Point France



Repost 0
Published by Art Point France - dans Nord Ouest : expositions
commenter cet article