Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 11:13

du 24 au 27 septembre 2010

 

 Nîmes Parc Expo - Nîmes (30)

 

 

 

Robert Combas

 

 

ArtNîm 11e édition

 

La 11e édition de la foire ARTNÎM  se déroulera du 24 au 27 septembre 2010. Elle peine a réunir un nombre  suffisant de galeries pour que la foire d'art apparaisse comme une vitrine de l'art vivant dans le sud. Dans ce contexte ingrat, il faut féliciter la dizaine de marchands qui sans fléchir restent fidèles à la manifestation et proposent cette année encore un ensemble choisi d'oeuvres d'artistes connus ou émergents. Le registre est large qui va de Kupka à Debré, de Messagier à Adami, de Combas au peintre indien Madhu Basu.

 

Si l'offre marchande est réduite, elle est compensée par l'organisation de plusieurs temps forts. D'abord sur 300 m2, une exposition issue d’une collection privée, autour du Déjeuner sur l’herbe d’Edouard Manet.  Elle rassemblera une vingtaine d’artistes contemporains  qui se sont réapproprié le tableau mythique et scandaleux : Le Gac, Cane, Ben, Cognée, Cervera, Combas, Dezeuze, Drouillet, Speedy Graphito, Viallat, Di Rosa, Menichetti...

 

Une autre exposition présentera 30 œuvres sélectionnées par les internautes pendant l’été. Il s'agit de dessins sur le thème de la mythologie dans le cadre d'un concours à l'initiative de la Sté E-Neos (groupe Canson) dont le parrain est Gérard Garouste. La remise des prix aux trois lauréats est prévue le vendredi 24 septembre à 18h30. Elle se prolongera par une soirée dédiée comportant discussions et performances
 

Nul doute que ArtNîm 2010 suppléera sa taille modeste par une chaude  convivialité et de nombreuses et bonnes surprises.

 

C.P.

 

photo :  Combas Le déjeuner sur l'herbe 1994. Acrylique sur toile, 203X203 cm Collection Gilbert et Josy Ganivenq.

 

 

Informations pratiques :

 

Vernissage le 23 septembre 2010

 

NÎMES PARC EXPO

230 avenue du Languedoc - 30918 NÎMES Cedex 

 

De 11h à 20h.

Soirée de l’art vendredi 24 sept. jusqu’à 22h.

Fermeture lundi 27 sept. à 18h

 


Voir aussi  : http://www.artnim.fr/ 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 11:42

"Le paysage en est le propos"

 

du 25 septembre au 3 octobre 2010

 

Chez Laurence et Marc - Saint-Germain du Seudre (17)

 

  Innocenti, Banneville, Nevoux-Valognes

 


 
Le temps d'un parcours

 

"... Elle crée un monde, des éléments assemblés, limités et paradoxalement d'une grandeur infinie. Car la géométrie des formes aux propriétés synthétiques déborde le tableau.   Des cercles antérieurs à toute perception, des triangles purs et empiriques, des successions de carrés. Non pas des objets tangibles, mais des abstractions subjectives dont on a l'intuition.


La peinture de Laurence Innocenti fait enfin sienne une conception de l'univers qui nous en montre la réalité idéale  et sensible. Ce cosmos n'existe pas au sens propre.  Il faut l'accepter comme quelque chose de premier et de fondateur pour tout esprit vraiment vivant.   Quant à la temporalité vécue ici, elle n'est pas non plus extérieure à celui qui l'éprouve.  Le temps de ce parcours ne signifie rien d'autre alors que l'épreuve de notre interrogation sur nous-même." Pierre Givodan dans  Le monde premier de Laurence Innocenti.

 

Laurence Innocenti organise dans sa maison de Saint Germain du Seudre, une exposition sur le thème du paysage. Ses oeuvres récentes cotoient celles de Banneville et Nevoux-Valognes. Laurence et Marc vous invitent au vernissage le samedi 25 septembre à partir de 17h. Sont prévues, lecture musicale et autres avec Sylvie Robe et Romane Moretti-Paronneau.

 

 

Informations pratiques :

 

exposition ouverte de 15h à 20h et sur rendez-vous

du samedi25 septembre

au dimanche 3 octobre 2010

 

05 46 74 22 34 / 06 73 18 73 20

14, rue maisons neuves

17240 Saint-Germain du Seudre

 

voir aussi : le site personnel de l'artiste, la vitrine de Laurence Innocenti dans Art Point France

Repost 0
Published by Art Point France - dans Nord Est : expositions
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 11:11

"Peintures, en chair et en os..."


du 25 septembre au 24 octobre 2010

 

Exposition  au GAC d’Annonay (07)

 

 

Fabrice Rebeyrolle

 


Tout est là !

 

Fabrice Rebeyrolle est résolument engagé dans une pratique picturale où les dimensions physiques et spirituelles participent à une réflexion sur la notion de peinture même. Selon les séries et les périodes, la peinture de F. Rebeyrolle oscille entre un pur traitement de la matière informelle et l'émergence d'une image figurée. L'artiste s'interroge sur ce qui permet d'identifier la peinture: l'acte de peindre, les champs d'actions et de représentations. La démarche de F. Rebeyrolle est une expérience dans le temps qui implique un acte en mouvement, qui organise un espace et qui met en rapport le fond et la forme, le geste, la matière et la métrique. C'est un dialogue entre le médium, le sujet et l'oeuvre en soi.


Du geste à la matière, de la matière au sujet et du sujet au langage, F. Rebeyrolle conjugue tous les éléments constitutifs des lectures possibles et qui font oeuvre. Abstraction, figuration, matière, image, corps, paysage et vanité, tout est là !


L'exposition "Peintures, en chair et en os..." est l'illustration visible d'une recherche permanente, non irréversible d'une représentation subversive et absolue de l'iconographie picturale.

 

Texte rédigé à partir d'un entretien du Groupe d'Art Contemporain d'Annonay avec l’artiste

 

 Fabrice Rebeyrolle

 

 

 

Fabrice Rebeyrolle

 

 

photos : (1) Terre arable du songe 200 x 200 cm 2008 (2) tout-seul 96 x 96 cm 2010 (3) HOMBRE OMBRE 160 X 120 2001

 

 

Informations pratiques :


GAC     

1 Bd de la République

07100 Annonay

du vendredi au dimanche, du 15 h à 19 h
tél:   04 75 33 41 96 gacexpo@gmail.com

 

voir aussi : la vitrine de Fabrice Rebeyrolle dans Art Point France, une présentation de ses livres d'artiste

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 09:20

L'Avril  
du 9 septembre au 16 octobre 2010 

Galerie L'Or Du Temps, Paris (6e)

&

Anne Slacik  - Peintures 2001 2010

les 9 octobre au 13 novembre 2010

 Galerie Ka et Nao Grenoble (38)

&

Livres peints
autour de Aveuglément, peinture  d'André du Bouchet
du 14 octobre au 6 novembre 2010
Bibliothèque municipale centrale de Grenoble

 

 

 

Anne Slacik

 

 

 

A la suite des grandes figures féminines de l'art abstrait lyrique et du color field - Joan Mitchell, Helen Frankenthaler et Juliet Reigl, la peinture d'Anne Slacik oscille entre poésie et violence, entre fluidité et irruption de la matière du geste.

 

Inspirées à Anne Slacik par le poème L' avril d'André Du Bouchet, publié en 1983 par Thierry Bouchard, la Série éponyme de toiles de l'artiste, du  printemps 2010   est promise à un bel avenir.  L'Avril  présentée jusqu'au 16 octobre par la Galerie L'Or du Temps à Paris sera ensuite exposée au Musée Mallarmé et au Musée de Barbizon de septembre à décembre 2011, avec un catalogue édité conjointement par les deux musées puis au Musée du Cayla (Maison de Maurice Guérin) de mars à début juillet 2012. Ensuite le Musée d'Art et d'Histoire de Saint-Denis montrera L'Avril avec édition d'une monographie sur l'artiste de mars à juillet 2012.

 

Mais  pour l'immédiat, dans le cadre Des journées d'Art contemporain de la ville de Grenoble( seize lieux vous accueilleront sur deux journées) la Galerie Ka &Nao propose Anne Slacik – Peintures 2001 – 2010 les samedi 9 et dimanche 10 octobre de 14h à 19h. La projection du film “Anne Slacik, peintre” est programmée de 14h30 à 16h sam./dim. L'exposition  de  la Galerie Ka &Nao  à Grenoble sera à voir jusqu'au 13 novembre alors que la Bibliothèque centrale de la ville a choisi de présenter durant une quinzaine de jours, Livres peints autour de Aveuglément, peinture  d'André du Bouchet .

 

 

Informations pratiques :

 

Galerie L'Or Du Temps, 25 rue de l'Echaudé  75006 Paris 
Tél 01 43 25 66 66  contact@lordutemps.com   http://www.lordutemps.com/

 

Galerie Ka et Nao Mme Marie-Anne et M. Michel Altamura  6 rue Aubert Dubayet  38000 Grenoble         

ouvert du mercredi au samedi de 15h à 19h30  

Tel 04 76 53 86 79  - 06 07 46 12 99  ka-et-nao@orange.fr  www.ka-nao.com/

 

Bibliothèque municipale centrale de Grenoble
10 r République 38000 GRENOBLE   04 76 54 57 97

 

 

 

slaciklavrilpapier.jpg

 

 

 

Autres expositions :

 

Livres peints,  grands papiers 
du 4 octobre 2010 au 3 janvier 2011
Vernissage le 4 octobre 2010 à 18h 30
Groupe Vauban Humanis
8 Bd Vauban   Lille 59
Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 30 à 17 h 00 

 03 20 63 45 64  http://www.atelier-2.com/
 
 
Excepté peut-être une constellation
installation de livres peints
Médiathèque de Port-La-Nouvelle (11)
du 19 octobre au 28 novembre 2010
Vernissage le 19 octobre à partir de 18 h
 
 
Grandes peintures
du 23 novembre au 17 décembre 2010
Vernissage le 23 novembre à partir de 18 h
Le Carmel
14 rue Théophile Gautier 65000 TARBES
Tél : 05.62.51.16.02 culture@mairie-tarbes.fr
Lecture de Bernadette Engel-Roux

 

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 07:41

Voilages, dessins et toiles libres

 

du dimanche 26 septembre au samedi 2 Octobre

 

Chapelle Ste Anne à Boulbon

 

 

 

 Sylvie Deparis

 

 

« La ligne est la vie, et comment l’est-elle ? Par ses paradoxes : elle se déploie dans l’inconnu tout en maintenant sa cohérence intérieure; elle se nourrit de la vision sans lui être fidèle; elle est parcourue de manques, de soubresauts, d’accidents, et produit pourtant une forme complète; elle hésite en inventant, invente en hésitant. Et surtout, elle induit toujours, dans sa ténuité, le sentiment de la précarité : fragile et fugace (comme la plante), elle n’apparaît que sur le fond d’un effacement imminent. » Rémi Labrusse Le désir de la ligne, Catalogue Matisse – Kelly, dessins de plantes, Centre Pompidou, Gallimard, 2002

"C’est principalement par la ligne que je cherche à exprimer dans la matière cette vibration de l’impalpable. La ligne est pour moi action rituelle autour du trait répété, mêlé, entrelacé, superposition de flux variés, enchevêtrement de palpitations. Par elle, je tente la mise en équilibre de couples de complémentaires : présence-absence, densité-légèreté, élan-retenue, force-douceur, dynamique-statique, ouvert-fermé, rectiligne-courbe, continu-discontinu, incisif-hésitant… " Sylvie Deparis 2010

La ligne court, file et trace sa route dans les oeuvres sur papier, les tableaux, les livres d'artiste de Sylvie Deparis.  Elle est tantôt la liane gonflée de doutes et d'hésitations, tantôt le lien qui cherche la connivence.  Elle palpite du souffle du vivant. Elle matérialise la circulation entre les îlots du souvenirs et les territoires du quotidien. En réalisant le vide qui la cerne, elle affirme une présence incisive et palpable. Légère, palpitante et plastique, elle parcourt des espaces innommés, déchire des silences, donne corps à l'espérance.

 

L'exposition Voilages, dessins et toiles libres de Sylvie Deparis a lieu dans le cadre des deux ans de La Petite Librairie des Champs à Boulbon. De nombreuses lectures et rencontres avec les auteurs et les éditeurs sont prévues le temps du week-end, les 25 et 26 septembre à la Chapelle Ste Anne.  Sylvie Deparis présentera plus particulièrement  "Deux ou trois îlots de neige" un livre d'artiste réalisé  avec  Joël-Claude Meffre pour le texte.

 

C.P.

 

 

 Sylvie Deparis

 

 

 

 

 Sylvie Deparis

 

 

 

photos : (1) Pins1 technique mixte sur intissé marouflé sur toile (2) voilage 4- vue d'atelier (3) Pins 2- technique mixte sur papier 42-x-30-cm

 

Informations pratiques :


 

Expo du dimanche 26 Septembre au samedi 2 Octobre,

tous les jours de 14h30 à 18h,

à la Chapelle Ste Anne à Boulbon (13).

 

Vernissage/lecture le dimanche 26 à 11 heures

en  présence de Joël-Claude Meffre et Claude-Louis Combet



contact : durbec.sylvie@orange.fr
04 90 43 94 82 / 06 26 41 70 42
ou Catherine Saison 06 84 10 31 05

 

 voir aussi : le site de l'association (pour le programme détaillé de la manifestation), la vitrine de Sylvie Deparis dans   Art Point France , le catalogue de ses livres d'artiste.

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 10:14

espaces associés

 

24 - 27 septembre 2010

 

Art'Nîm,  stand galerie EUROP'ART - Nîmes

 

 

Aline Jansen

 

 

Le voyage a une suite.

 

 Son travail a débuté en peinture en 1975 par une passe surréaliste d'une dizaine d'années, il s'est ensuite orienté  vers une abstraction lyrique très colorée et matiériste. Après un long laps de temps consacré aux Espaces totalement abstraits, Aline Jansen renouvelle les champs colorés de sa pratique picturale en y incluant des images digigraphiques.

 

Le voyage est pour elle l'occasion de glaner des images photographiques aux quatre coins du monde. Retravaillées, se jouant des dimensions du papier, elles se transforment, en estampes numériques. Incluses dans les profondeur de la peinture, elles font remonter des images  connues, évocatrices d'une modernité  mythique. Gratte-ciel, autoroutes, échangeurs,  se dessinent dans le lointain. Voitures en grand nombre  soulignent la distance et suggèrent le déplacement. L'artiste use de cartons, plastiques, ciments,  encres...  pour mettre la peinture en action et livrer combat  à la mémoire volatile. Le mouvement du monde, trouant l'écorce rugueuse et chatoyante  de la matière picturale vient à la rencontre du regard.  Il ne s'agit pas de donner à voir des lieux mais plutôt de restituer des émotions et de les partager. Le voyage continue.

 

L'exposition "Espaces associés" qui retrace son expérience de trois années réunira de nombreuses compositions uniques et variées de tous formats à la galerie Eurp'Art en octobre 2010. Elle  sera présentée en avant-première du 24 au 27 septembre à Art'Nîm. Aline Jansen sera accompagnée dans ces deux occasions par les sculpteurs Avinens et Patrick Chappert-Gaujal.  

 

Catherine Plassart

 

photos : (1) Espaces associés : technique mixte - 200x150 cm - 2010

 

 

 

 

 

Informations pratiques :

Art'Nîm Stand XX
Parc Expo- Nîmes
230 avenue du Languedoc
30000 Nîmes

 

L'exposition d'Aline Jansen

 est présentée par  :

 

Galerie Europ'art
6, rue Marceau
30220 Aigues Mortes,  France
Tél : (+33) 4 66 53 88 92
Mb : (+33) 6 09 90 83 47
Mb : (+33) 6 11 42 92 38
jansen-galerie@galerie-europart.com

 

voir aussi : le site personnel de l'artiste, la vitrine d'Aline Jansen dans Art Point France

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 09:50

 

 

SERGE CRAMPON

entretien Frédéric-Charles Baitinger

musique Tudor Marinescu
réalisation Paul Dessanti
Production Art-Up TV



Serge Crampon 

 

VOIR LA VIDEO



&

SERGE CRAMPON
DE SIGNATURA RERUM

 

Voir ne veut pas dire regarder ce qui nous fait face, mais être capable de donner un nom. Et par ce nom, d’assigner aux choses qui nous entourent, une essence et une fonction. C’est pourquoi tout artiste authentique est dit « voyant » - car l’art procède d’un bond hors du vocabulaire commun – d’un déplacement capable de faire basculer la vision de l’artiste hors de sa condition ; le plaçant ainsi dans une sorte de nouveau jardin d’Eden – lui ce nouvel Adam – avec la charge poétique d’attribuer au monde qui l’environne, un nouveau nom.

 

 

De signatura rerum
« Si toutes les choses, les plantes, les semences, les pierres, les racines, révèlent dans leurs qualités, leurs formes, leurs figures, ce qui est en elles (…) alors, la signature est la science par laquelle on trouve tout ce qui est caché. Et sans cet art, on ne peut rien faire de profond. »Paracelse

 

 

Ceci n’est pas un tronc mais un torse. Ceci n’est pas un grillage mais un amas de ronces. Ainsi s’exprime Serge Crampon, marcheur infatigable, ambidextre et autodidacte aux multiples talents. Tantôt sculpteur, tantôt peintre, tantôt dessinateur, tantôt photographe, la seule chose qui importe à cet artiste des marges est de faire émerger des éléments que notre société classe dans la catégorie des « rebuts », des formes capables de suggérer, sans pour autant les représenter, les multiples forces qui font de tout corps un champs de tensions.

 

Relevant ce qui passait pour mort, le geste qui sous-tend cette œuvre s’inscrit dans le prolongement du Land Art et de l’Arte Povera. Ne travaillant qu’à partir de matériaux peu nobles – bois flottés, fils de fer, gants de chaudronniers usagers, etc. – et ne trouvant son inspiration qu’à l’extérieur de son atelier – que ce soit dans la nature ou bien encore dans une friche industrielle – Serge Crampon n’est pas un artiste romantique fermé sur lui-même. C’est un résurrecteur, un alchimiste, un homme capable de transformer le plomb de nos sociétés modernes, en or visuel. Autrement dit, en symbole.

 

Serge Crampon

Toujours en quête de nouvelles formes et de nouveaux matériaux, sa démarche s’apparente à celle des peuples dits primitifs dont la créativité transcende les limites du bricolage et du détournement. A l’instar d’un Roger Caillois observant dans les stries des roches l’avenir de l’abstraction, Serge Crampon invente une nouvelle forme de ready-made dans laquelle ce n’est plus seulement les objets de grande consommation qui sont appelés à devenir des œuvres d’art – mais le monde en son entier, pour autant que les objets qui le composent aient perdu le sens premier qui les soutenait et qui leur attribuait une fonction.

Car ce n’est qu’à l’endroit exacte de cette déchéance, de ce dévalement, qu’un objet peut enfin redevenir lui-même ; c’est-à-dire, n’être plus que l’expression plastique d’une matière qui tente, envers et contre tout ce qui la détruit, de maintenir sa forme. Voilà ce qui, dans l’œuvre de Serge Crampon, est la plus fascinant ; cette mise à nue de la temporalité façonnant les rides de la matières et nous livrant – comme à son insu – le fond même sur lequel s’agite notre univers ; ce fond mouvant, flottant, et que Nietzsche, à la suite de Schopenhauer, nomma d’une expression souveraine : volonté de puissance.

Frédéric-Charles Baitinger

 

 

 

 

Serge Crampon

 

 

 

Serge Crampon expose

 

les 18 - 19 - 25 - 26 septembre 2010 - de 15h à 20h.,

vernissage le 17 septembre à partir de 18h

 

La Chardière St Jean

rue de la Chardière.
85111 CHANTONNAY
06 07 87 92 79

 

Exposition "Correspondances"

Serge Crampon

peintures, dessins, volumes

&

Philippe Roy

Ecritures

 

L'artiste et l'auteur seront présents durant les quatre journées. Lire notre article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Videos
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 09:43

Correspondances

 

Serge Crampon
dessins, peintures, volumes

&

Philippe Roy
écritures

 

exposition les 18 - 19 - 25 - 26 septembre 2010 - de 15h à 20h.

 

La Chardière St Jean, Chantonnay

 

 

 Serge Crampon

 

 

Le monde doit voler.

 

Se sentir léger est une sensation concrète. La danse en offre l'expérience esthétique. Or elle n'est pas exclusive du seul champ de la chorégraphie ou du rythme. Le plasticien alors qu'il est sculpteur, peintre et dessinateur, incorporant des impressions de légèreté dans ses oeuvres,  donne également à penser que si l'être peut voler, le monde ne doit pas rester à terre.

 

Au commencement de la quête artistique de Serge Crampon, il y a les rebuts, somme de  reliefs délaissés, détériorés et souillés du grand banquet de la vie moderne ;  des objets de nature usés, flottants et perturbateurs. Autant de traces lourdes destinées à encombrer la terre et à peser sur le sol. Mais dans sa  démarche le créateur inclut la fantaisie. Ses sujets "de hasard" trouvent des vents porteurs favorables, décollent, se dilatent, se propagent et  conquièrent ainsi la légèreté utile et précieuse dans un monde qui doit voler.

 

A chaque promenade, dans le but incertain d'une collecte, Serge Crampon rapporte des brassées de matériaux à l'abandon. Informes dans leur délaissement,  ils souillent le paysage ou  encombrent les décharges. Pourtant,  ils possèdent une ombre, celle du souvenir de leur usage, de leur emploi, de leur fonction. Toute l'énergie de l'artiste se concentre sur cette ombre féconde pour nous faire sentir que la vie entière se double de son passé. C'est ainsi que l'idéalisation des modestes scories d'une chatoyante déroute industrielle émerge de l'opération alchimique mêlant expérience de l'activité humaine et pouvoir de  l'imaginaire.

 

Dans le Grand-Oeuvre de Serge Crampon qui englobe espace du travail et temps du repos, la philosophie cède au combat éternel et le discours à la sobriété. L'artiste tenace dans sa démarche, rigoureux dans son exécution impliquant de nombreux savoir-faire : peindre, dessiner, sculpter...  déploie sans limite au pays du silence et de l'oubli, l'esprit de Résistance. Il est le méticuleux arpenteur d'un vaste espace-temps qui se nomme l'Histoire, le metteur en scène d'un propos. Il enseigne que le monde doit se sentir léger puisqu'enfin  l'homme est souverain dans ses rêveries.

 

Catherine Plassart

 

 

 

Serge Crampon

 

 

 

  Serge Crampon

 

 

 photos : (1) détail volume, toiles et dessin, (2) Nu à la chaise dessin, (3) Nu au tabouret toile

 

 

Informations pratiques :

 

Vernissage le vendredi 17 septembre à partir de 18h

Au cours du vernissage, instants musicaux,
Jean Bouyer, violoncelle,
STARLOOSE
et autres surprises.
Participation demandée : 5 €.

 

La Chardière St Jean, rue de la Chardière.
85111 CHANTONNAY
06 07 87 92 79
royphil85@yahoo.fr

 

voir aussi :  le site personnel de l'artiste, la vitrine de Serge Crampon dans Art Point France

 

 La Vidéo ARTUP 2010

 

b-brokenland

 

SERGE CRAMPON

entretien Frédéric-Charles Baitinger
musique Tudor Marinescu
réalisation Paul Dessanti
Production Art-Up TV  

Repost 0
Published by Art Point France - dans Nord Ouest : expositions
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 07:48

 

Joachim Kuhn

 

L'étrange destin de Joachim Kuhn

 

L'imagination de Joachim Kuhn est-elle illimitée?
Comme s'il avait une expérience personnelle du désert J. Kuhn s'en représente aussi la réalité. Poète du piano puis du saxophone improvisés qui a su se mettre très tôt dans la peau des sonorités jazz, il a pu donner forme à un univers de la pure altérité. Jamais moyen, toujours fin et inspiré, cet allemand né en 1944 à Leipzig joue délicatement et avec complexité. Jamais enfermé non plus dans son monde, vigoureux, constant et bienveillant, il inspire la sympathie et implique ses auditeurs.


Comme s'il avait renoncé à sa patrie pour toute la vie Joachim Kuhn comprend l'inconnu. Emigrant des sons il a su trouver des connivences actives en plongeant sans effroi dans le monde entier. Il persiste depuis des décennies à créer la panique face à toutes les mises au pas des gens méfiants.
Véritablement menaçant face à l'ordre sonore il pose la question suivante : quel est le sens du partage du rythme et des sons, de leurs objectifs communs et aspirations universelles ?
Il ne s'adresse qu'à des amis.
PG


écouter entre autres "Joachim Kuhn out of the desert" (You Tube).

 

 

Pierre Givodan

Chroniques musicales

Repost 0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 06:40

IMAGO IGNOTA

Oeuvres sur papier et autres supports 1995-2010

 

du 3 juillet 2010 au 4 septembre 2010


Médiathèque des Ursulines - Quimper

 

 

le-saec-2.jpg

 

 

Jalonnant un parcours de 15 années de travail, l'exposition IMAGO IGNOTA à la Médiathèque des Ursulines de Quimper  privilégie plus particulièrement les oeuvres sur papier de Thierry Le Saëc (dessins, photographies, estampes, oeuvre numériques...)

 

L'abstraction chez Thierry Le saëc se nourrit du monde :

 

"Être dans le dénuement, dans l’attente et au plus profond chercher le Monde, celui que nous portons et celui qui nous entoure.
Chercher, creuser. être attentif au chant de l’oiseau, au bruit du moteur dans la cour, au vent qui pousse les nuages, aux sillons blancs laissés par l’avion dans le ciel, à la rosée qui embue la vitre, aux chuchotements ou à la ferveur de ceux qui passent dans l’allée et à ce clair matin qui s’annonce.
Chercher, creuser. être dans le dialogue avec ceux qui furent, chercher, creuser. Être parmi les siens aujourd’hui, chercher, creuser."

 

En funambule de la pensée plastique, l'artiste invite la Liberté et la Morale au grand banquet de l'oeuvre :


Être dans le temps de l’action et travailler le temps, l’espace, la lumière. Prendre le chemin le plus droit ou le plus tortueux mais chercher, creuser.
Être autant dans la question que dans la réponse et tenter sans cesse “une lucide traversée des apparences”.
  

 

Tous les médiums sont convoqués, peinture, photographie, infographie, gravure et aussi dessin car "Le dessin est souvent la part la plus intime, la plus aiguisée de l'oeuvre, son squelette qui lui permet de tenir debout".

 

En esthète, Thierry Le Saëc parcourt les  chemins du livre et de la littérature. Les textes sont une source jaillissante d'images inconnues. L'oeuvre déploie une diversité de formes élémentaires, une vaste gamme de couleurs justes. Le langage aiguë, intense, vivant serre au plus près l'austère exigence de la simplicité en tout et de la vérité en soi. Ascèse et frugalité calment ainsi la brûlure d'une passion dévorante pour l'art. Equilibre et harmonie tempèrent  les remous d'une quête mystique qui traverse l'oeuvre dans son entier.

 

C.P.

 

 

 

 

 Thierry Le Saëc 

 

 

 

 Thierry Le Saëc

 

 

Seront également présentés dans l'exposition Imago Ignota,  les derniers livres d'artiste réalisés par Thierry Le Saëc pour les éditions de la Canopée, avec, entre autres, Charles Juliet, Jean-Paul Michel, Anne de Staël et Daniel Kay.

 

 

éditions de la Canopée

 

 

FINIS TERRAE, Brest-Lisboa

Poèmes de Daniel Kay avec une traduction en portugais de Rémy Lucas
Accompagnés de 7 compositions typographiques de Thierry Le Saëc.
16 ex .Ed. Canopée 2010.  voir l'ouvrage 

 

 

voir aussi : le catalogue des éditions de la Canopée

 

 

Informations pratiques :

 

Vernissage le samedi 3 juillet à 11h. A 14h30, rencontre Daniel Kay et Thierry Le Saëc, autour des éditions de la Canopée.

 

Visites en compagnie de l'artiste le samedi 24 juillet et le samedi 28 août à 14h30.


Galerie Max Jacob
Médiathèque des Ursulines
Esplanade Julien Gracq, 29000 Quimper
Téléphone 02 98 98 86 60

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Liber amoris
commenter cet article