Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 07:06

Goes, laugh-summers

 

jusqu'au 15 juin 2007

 

E. G. L. art contemporain - Nîmes

 

Une très belle affiche pour une exposition qui se termine le 15 juin dans la librairie-galerie-édition E. G. L.  à Nîmes :

Thomas Bernardet( photographie) Seb Jarnot (dessins et litographies) Rodolphe Huguet (dessin et sculpture) Richard Baquié (dessins-Photographie) Philippe Mayaux (Lithographies), Michel Haddi (lithographie-Photo) Max Neuman (lithographie) Marie Ducaté (sculpture) Lisa mac Lure (dessin), Jean-Marc Andrieu (sculpture) Eduardo Arroyo (aquarelles) Claude Viallat (lithographies peintures) Bruno Peinado (lithographie) Antoine Desjardin (lithographie et sculpture)

 

informations pratiques :

E. G. L . ART CONTEMPORAIN
JACQUES BERVILLE - PHILIPPE PANNETIER
2 bis place de la Calade -NIMES-F-30000
Téléphone : 00-33- (0)4 66 36 03 11.

 
voir aussi : le site de la galerie E. G. L.
Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 09:04
 

 Martial Raysse à Palazzo Grassi

 

Rien de tragique dans ses portraits, car il se partageait sûrement entre l’idée de faire comme une comédie sociale, ou se tourner vers la poésie. Le succès est venu vite. Son style ne faisait pas artificiel ni son langage vulgaire . Martial Raysse s’est tout de suite fait remarquer en plaidant pour le présent dans les années soixante.

 

Ses femmes se piquent de réunir les canons de l'époque. Il décline avec les Nouveaux Réalistes " l'esprit du temps". Mais il travaille plus sûrement aussitôt à retourner les images façon Pop Art. Photo-collage, néon, huile sur bois, tout y passe. Très indépendant il ne peut plier son talent à une seule école et congédiera un moment la discipline picturale pour le cinéma, avant de revenir à ses pinceaux plus tard.

 

Mais ici , dans l'exposition consacrée à la période "pop", la formule répond à une crise morale.

 

Ses personnages féminins deviennent les héroïnes accomplies d'un idéal nouveau... peut-être celui de la libération du deuxième sexe.

 

Ainsi Martial Raysse inaugure en France une manière nouvelle de traiter esthétiquement de sujets brûlants.

Pierre Givodan contact@pierregivodan.com

 

Exposition " Peintures et sculptures de la collection François Pinault " à Palazzo Grassi (Venise), du 5 mai au 11 novembre 2007.

 
Bibliographie :

Martial Raysse Qu'il est long le chemin
Ed. Jannink 1992
Texte inédit, phototypie originale et signée.
voir l'ouvrage (achetez avec Art Point France)

 

voir aussi : le site du Palazzo Grassi

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 07:55

jusqu'au 17 septembre

 

Musée de l'Orangerie - Paris

 
 

Dans les années 80, le sculpteur  Alain Kirili crée ses premiers Commandements, “champs de signes” abstraits composés d’éléments multiples en fer forgé qui se présentent comme autant de “lettres” posées à même le sol à faible hauteur.

 

Pour l’exposition du musée de l’Orangerie, Alain Kirili a conçu, Commandement, Hommage à Claude Monet,  une nouvelle production de « signes » non plus en métal mais, pour la première fois, en béton subtilement coloré. Son Grand Commandement Blanc installé depuis vingt ans sur une pelouse à proximité immédiate du musée de l’Orangerie, était déjà un hommage à Monet.

 

De nombreux dessins, souvent de grands formats accompagnent les trois Commandements présentés, en correspondance avec l’aspect sériel et l’ « expansion horizontale » des célèbres Nymphéas .

 

Enfin, dans la salle consacrée au peintre Soutine, l'artiste a mis en regard des toiles plusieurs de ses propres terres cuites abstraites.

 

L'ensemble de sculptures et de dessins,  est présenté jusqu'au 17 septembre 2007 au Musée de l'Orangerie. L'occasion  aussi de revisiter la merveilleuse collection d'art moderne Jean Walter et Paul Guillaume...

 

informations pratiques :

Musée de l’Orangerie
Jardin des Tuileries
75001 Paris.

tél. : 01 44 77 80 07
information-orangerie@culture.gouv.fr

 

voir aussi : le site du Musée de l'Orangerie

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 17:51

Jasper JohnsLa promesse farouche

 

Nous voici devant la cible. Mille fois on l’a regardée sans mépris. Car c’est de liberté que nous parle Jasper Johns. Pour rendre à l'Amérique son honneur. Le bonheur loin de l'esclavage, le coup mortel donné à la perfidie. Jasper Johns inclut l'objet dans sa peinture et utilise les couleurs primaires. Il profane la peinture abstraite et embrasse les habits des temps nouveaux . Avec lui le Pop Art s'apprête à faire son entrée. Le côté épique et victorieux, la référence aux annales de l'Histoire menace. Le peintre demande une place pour parler des injustices, des prisonniers de la société de la consommation et des voyages. Il touche au soupir d'un nation en devenir de rouge, jaune et bleu. Il vise le coeur du sanctuaire peut-être et médite une réponse. Loin de la nuit des témoins des scènes funèbres il ramène nos yeux vers la terre, les rayons du jour, l'âme des objets dont il semble aussi célébrer le silence. Le temps semble impatient devant ses toiles et l'esprit soupçonne un nouvel âge.

PG

 

Exposition Jasper Johns au Kunstmuseum Basel du 2 juin au 23 septembre. "an Allegory of Painting" 1955-1965, Bâle, Suisse.



voir aussi :
le site du Kunstmuseum Basel


Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 17:33

Philip GustonPhilip Guston : entier

 

Dès l'origine il a refusé de se laisser instrumentaliser.

 

Il y a eu l'Abstraction Expressionniste, puis le retour à une figuration proche de la bande dessinée.

L'homme a toujours été obsédé par le malheur de la condition moderne. Il s'agissait pour lui de veiller à peser contre toutes les formes de fascisme et de totalitarisme.

 

La réalité historique dans son ensemble ne l'a jamais laissé indifférent.

 

C'est pourquoi il a tenté de rendre justice à la peinture sous tous ses aspects. Il a inventé ainsi l'union de l'abstrait avec la figure. Et nous a expliqué la violence du siècle. Il a évoqué la colère contre toutes les formes d'attentat contre la civilisation et l'homme d'Occident.

 

Il n'a jamais renoncé à l'autonomie de la peinture cependant et du tachisme au graphisme dans les années soixante-dix il a élaboré un langage de l'irrationnel mobilisé contre l'antihumanisme et le déchaînement des politiques de la domination .

PG

 

Exposition Philip Guston, Louisiana Museum for Moderne Kunst, Humlebaek, Danemark du 1er juin au 26 août.



voir aussi
: le site du Louisiana Museum for Moderne Kunst

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 11:00

Le 12 juin 2007 à 20h

 

Confluences - Maison des Arts urbains  - Paris (20)

 
 

L'exposition de la photographie ne passe plus seulement par les linéaires de cimaises. Les photographes projettent aujourd’hui de plus en plus leurs images dans des dispositifs qui nous invitent à (re)venir au sein de la camera obscura.

 

Le magazine Photographie.com s’associe avec Confluences la Maison des Arts Urbains, pour organiser plusieurs Rencontres/Conférences nommées Hot Spot. Le Hot Spot du 12 juin 20h réunit François Saint-Pierre du festival de Lectoures, Cédric Kerviche du Monde 2, et une intervention d’Alain Fleisher sur le thème "projeter la photographie".  L'évènement comme les précédents et les suivants  sera retransmis sur Photographie.com en vidéo et en Live.

 

informations pratiques :

Confluences Maison des Arts urbains 190, bd. de Charonne, 75020 Paris
M° Alexandre Dumas / Philippe Auguste

 
voir aussi : le site de Confluences
Repost 0
Published by Art Point France - dans Photographie
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 09:35

 du 08 juin au 11juin   2007

 

SM'ART - Aix-en-Provence

 

Pour Jean-Pierre Hue, " tous les chemins mènent à l’art."

 

Ecoutons le plutôt : " Animés par l’intuition que le monde ne correspond pas à l’image intérieure qu’ils s’en font, les artistes peintres inventent dans leur œuvres, notamment lorsqu’elles sont des peintures abstraites et symboliques, une réponse aux interrogations qu’engendre l’existence, en particulier, au défi vécu de l’inadéquation de la société à leurs désirs et à leurs rêves.


Pourquoi peindre le monde si ce n’est pour le changer, pour secouer la cendre de l’habitude et être plus fortement soi-même.


Ainsi l’activité d’un artiste peintre est elle déterminée par la contradiction des circonstances de l’existence et de l’impérieuse aspiration pratique à prendre la parole,  à mettre de la couleur dans la vie, à créer.


Créer implique donc pour l’artiste une maîtrise des techniques, telles que la peinture sous verre ou la laque sous plexiglas pour ce qui me concerne, pour s’exprimer ainsi que l’élaboration, dans un même élan, d’une réflexion sur les êtres et les choses, d’une éthique, d’un art de vivre."

 

Jean-Pierre Hue, ingénieur de formation peint depuis 1975. Il a développé un rapprochement entre arts et sciences notamment par la création  de l’association HOLOVISION ( L’holographie utilise l’interférométrie LASER pour enregistrer et projeter des scènes en trois dimensions).

 

D'holographie en recherche picturale, Jean-Pierre Hue a souvent changé de support passant de la toile classique au support transparent (verre ou plexiglass) avec l’utilisation de l'ancienne technique de la peinture sous verre ou les très actuelles laques sous plexiglas qui répondent l’une comme l’autre à un besoin de transparence, de profondeur, de multiplicité de lecture.

 

Ces travaux qui  "reconstruisent le visible en dévidant la trame de la lumière"  ont pour thème les sens, le voyage ou comment traduire en peinture des sensations qui font appel à d’autres sens que la vue, ou encore des thèmes humanistes comme la révolution française ou la ville dans toutes ses dimensions.



Mais dans le théâtre de Jean-Pierre Hue, l’art est toujours "une méditation sur le monde avant d’être l’objet de jeux esthétisants."

 

Jean-Pierre Hue participe à la deuxième édition du salon SM'ART à Aix-en-Provence du 8 au 11 juin 2007

C.P.

 

informations pratiques :

SM'ART Aix-en-Provence

Domaine de La Baume 1770, Chemin de la Blaque 13090  Aix-en-Provence

Tous les jours de 10 h à 20 h, sauf lundi 11 juin jusqu’à 18 h

 
voir aussi : notre dossier Jean-Pierre Hue, le site personnel de l'artiste, le site de sm'art
Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 10:45

 

1 Honneur aux femmes : Villeglé

 

Ennemis de la beauté donnez votre démission !

 

Il en va de l'avenir de l'homme.

 

Arrêtez de comploter contre la sûreté de l'existence.

 

Le propos est captivant, il relève des années soixante. Comme une mémoire de la révolution des moeurs et des idées.

 

A plusieurs reprises Jacques Villéglé s'en est allé faire comparaître la femme au procès de l'Histoire. Il a officié pour la gloire du désir, du corps, des champs de blé et de l'océan.

 

Devant la mer : la femme.

 

Comme un essai historique, politique et moral sur le génie de la France.

 

Les aventures du Nouveau Réalisme à l'époque des affiches déchirées.

 

Une attitude d'opposant qui cherche à rivaliser avec son temps, loin de l'art officiel, plus près des mythologies quotidiennes et de la jeunsesse mystérieuse et ardente.

 

 

2 Le pouvoir des caresses : James Coignard

 

 

Une femme n'aurait qu'une amie pour lui faire bonne garde, une amie pour ne pas se fourvoyer, comme une soeur. Mettre cela en avant en peignant " Les Soeurs d'Estrées" à sa façon. Sans mettre la toile en quartier, mais volontiers en lui livrant bataille, tel est le projet hardi de James Coignard.

 

Le propos a quelque chose d'admirable. Il ne tient qu'à nous d'être sensible au sujet.

 

Celui-ci illustre aussi l'exposition thématique " Femme y es-tu ? " au Sénat.

 

Quittez l'époque et allez voir du côté de l'Histoire, semble dire encore le peintre.

 

Tout ce que vous gagnerez, vous l'obtiendrez à la force de la mémoire. Suivez-moi jusqu'au dix-septième siècle et vous retrouverez, sans parole, le pouvoir des caresses, la félicité, la tendresse, le trésor sans défaut.

 

Pierre Givodan - contact@pierregivodan.com

  

"Art Sénat 2007".

Invité d'honneur Jacques Villeglé.

Exposition à L'Orangerie du Sénat et dans le Jardin du Luxembourg, " Femme y es-tu ? ".

45 artistes réunis autour de la question de la femme du 19 mai au 17 juin (Sénat), et du 19 mai au 23 septembre (Jardin du Luxembourg), Paris.

 
voir aussi : le site du Sénat
Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 10:26
 

Baselitz : le Grand Œuvre de la peinture allemande.

 

Sa grammaire est incomparable et son oeuvre donne tous les renseignements dont on pourrait avoir besoin au cours d'un parcours européen de la peinture actuelle.

 

Baselitz en effet est comme un empire qui s'étendrait jusqu'aux rivages et même aux sources de cet art.

 

Après le déluge de la Seconde Guerre mondiale , après la tempête, il fallait donc battre de nouveau les cartes. Arbres déracinés, débris d'hommes renversés, il fallait descendre jusqu'aux embouchures des eaux, jusqu'au tombeau du portrait. C'était le désert et l'on voyait passer comme des vaisseaux fantômes, les dernier passagers du temps, sur des tableaux extraordinaires.

 

Les années suivantes les formes se sont encore dispersées, les couleurs mélées, le regard est devenu comme dominant.

 

Puis on a aperçu récemment étinceler dans le repos, des harmonies pointillistes, et moins de gémissements s'exprimer. Comme si Baselitz avait traversé le champ d'un certain primitivisme pour escalader de nouvelles hauteurs.

 

Loin des feux de la guerre, il repart entonner un chant de vie.

 

Certains hommes sont plus forts quand au tumulte des voix succède la vue du ciel et des nuages.

 

Mais l'aiguillon de l'artiste nous tient éveillés et nous avertit toujours des dangers répétés du tonnerre et de la foudre.

PG

 

Exposition Georg Baselitz à l'arthothèque de Pessac (33600) du 3 mai au 12 juillet 2007 dans le cadre d'un partenariat avec la galerie Putman après la grande exposition du Musée d'art moderne de Saint Etienne qui s'est clôturée fin avril.

 

Bibliographie :

Georg Baselitz Ce que tu n'es pas est un autoportrait
Ed. Jannink 2002
Texte accompagné d’une eau-forte numérotée.
voir l'ouvrage (achetez avec Art Point France)

 

voir aussi : le site de la galerie Catherine Putman
Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Ouest : expositions
commenter cet article
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 10:03
 

Debré : verser la couleur.

L’esprit ne s’en remet pas à ce qui est éloigné de la vision dans cette peinture. Mais l’on partage le calme, une paix royale. Pas de dessin, mais une élévation de la couleur. Le peintre n'aime pas suivre les fils secrets de l'histoire. Pas de narration dans cette oeuvre abstraite, donc, mais un amour éternel de la nature et un sentiment noble du beau.

 

Debré ne renonce pas à nous remplir les yeux de tons chauds. La route est sûre qui conduit au plaisir. La qualité, l'éclat des choses, font notre bonheur. Et pourtant on ne prend appui sur presque rien. L'entreprise est celle d'un retour à l'existence par la redécouverte de l'âme du réel. Impressionnisme ? Soit, Mais cette sensibilité ne s'interrompt pas au détail et, derrière les phénomènes, trouve le chemin de la fantaisie, d' une imagination consacrée à la vie.

 

La peinture de Débré apparaît sans souillure, comme innocente, sans artifice non plus, sans imposture enfin ni calomnie.

 

Un hasard dompté par la liberté, qui nous affranchit du concret, et donne raison au coeur, sans insolence, sans violence, sans désordre ni querelle. Sans briser les liens vécus et on en rend grâce à l'artiste qui n'a pas manqué n'ont plus de passion certainement.

PG

 

Expositions : "Oliver Debré, 1920-1999" à la galerie Hélène Trintignan, Montpellier, jusqu'au 30 juin et au musée d'Angers "Rétrospective, Grands formats" , Musée des Beaux arts, jusqu'au 4 novembre.

 

informations pratiques :

Musée des Beaux-Arts d'Angers, 14, rue du Musée - 49100 Angers
Renseignement des publics : 02 41 05 38 37
Horaires d'été : tous les jours de 10 h à 19 h - Nocturne le vendredi jusqu'à 21 h.

 

Galerie Hélène Trintignan
21, rue Saint Guilhem
34000 Montpellier - France
Tél.: 33(0)4.67.60.57.18

ouvert du mardi au samedi, 10h30-12h30, 15h-19h

Centre ville. Préfecture. Accés piéton et voiture.

contact@galerietrintignan.com

 
voir aussi : le site de la galerie Hélène Trintignan, le site de la ville d'Angers
Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article