Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 10:37


La Feuillée



Edito : Accessoire et tout puissant

Au lendemain d'Halloween, il nous a paru utile de traiter du "balai", accessoire certes mais tout puissant entre les mains ou les cuisses des personnages couramment associés à cette fête, à savoir fantômes, sorcières, vampires, chauves-souris, hiboux, corbeaux, vautours...

Pour aborder notre sujet nous avons choisi de procéder à une étude comparée de balais sous forme de tableau. Pour ce faire nous avons retenu deux specimen dont les auteurs sont respectivement Robert Filliou et Régis Perray.


 Robert Filliou

titre : "La Joconde est dans les escaliers" de Robert Filliou

date : 1969

paradoxal : " Bien fait = Pas fait = Mal fait " (Filliou, 1968)

ingénu : " Pour moi, ça ne fait rien si l'art n'existe pas, pourvu que les gens soient heureux" (Filliou)

qualité/défaut : la distance teintée d'humour avec le sujet (La Joconde)

défaut/qualité : pêche par excès. Intriguer, agacer, scandaliser, faire rire, c'est peut-être trop. Plus l'insolence de l'arbitraire, etc...

conclusion : mérite qu'on s'en souvienne au gré des circonstances.

Régis Perray 

titre : "balai et pelle" de Régis Perray

date : 2007

éditeur : FRAC Franche Comté

originalité : ici la pelle est associée au balai

slogan : "Courir pour aller plus vite, balayer pour aller plus loin" (Perray, 2007)

qualité/défaut : excellente photographie de 2 pièces de ménage en bronze que personne n'aurait jamais regardée sans la qualité du cliché. (apprécions également le courage et le talent du fondeur)

défaut/qualité : lourd, très cher et peu pratique. Interdit de courir et plus encore de balayer. (contrairement à la publicité mensongère diffusée par l'auteur)

conclusion : à ranger sans soin particulier dans un placard dédié.


En conclusion, notre point de vue concret : pour l'Halloween, portez votre choix sur des modèles classiques de balai du commerce. Ne dépasser pas 5,90€. Toutefois, choisissez votre couleur avec pertinence pour demeurer dans l'esprit de la fête.


Catherine Plassart


voir aussi : La Feuillée du 02/11/07



 

Catherine Plassart - contact@artpointfrance.org

Les éditos de La Feuillée

 


Repost 0
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 07:41


week-end du 3-4 novembre 2007

Le Point Ephémère - Paris (10)



SALON-3.jpg











L e Salon Light est le rendez-vous annuel proposé par le Cneai réunissant la scène internationale des éditeurs d'artistes. Sur invitation sélective, 50 éditeurs présentent et vendent leurs productions : livres, CD, DVD, vinyles, revues, inserts... souvent collectors.
Situé au Point Ephémère, avec en continue, lectures, actions, projection dvd, set audio... signatures et vente sur les tables des éditeurs.

Avec : Komplot, Gagarin (be), Meeuw Muzak, Olé, Extrapool, Currency (nl), Nos Contemporaneos (br), Matt magazine, Starship starship-magazine.org, Michalis Pichler (all), Caja negra, ephemera ediciones (es), Nieves, Héros limite (ch), Uovo (it), Useless, The Newpaper, Playback, Playforward (uk), Inculte inculte.over-blog.com, LMX, Vibrö, Derrière la salle de bains, edizioni della luna, Interface, Purepresence, Dasein, France fiction, f.l.t.m.s.t.p.c., PPT, F7 www.fsept.net, Septembre éditions, Metronome, la compagnie, La Plateforme, Checkpoint, Documentation Céline Duval, CéFêT, Zédélé, Lendroit, Yvette et Paulette, Tiramizu, Avant-poste, Editions Pegg, Les disques en rotin réunis, Optical sound, Le mot et le reste, Centre des livres d'artistes cdla.info, Incertain sens, Orbe, Rouge gorge, Nuke (fr) ... 

à consulter :

l'Album salon light#3

l'Album salon light#2

l'Album salon light#1 

informations pratiques :

Le Point Ephémère

200, quai de Valmy, Paris 10

 

voir aussi : le site du CNEAI

 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Liber amoris
commenter cet article
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 10:00

 

03 novembre / 16 décembre 2007 

Chapelle St Mathieu  - Morlaix (29)
 



multiples6.jpgComme lors des précédentes éditions de MULTIPLES, sera valorisée la création d'oeuvres en édition limitée, avec cette fois un regard particulier sur la photographie. Dans ce but, l’association invite le collectif LA VEDUTA (Quimperlé), représenté par Jean-Loup Bernard, Pascale Even, Gwenola Haumont, Sandrine Houisse, Bob Nicol, Gilles Plazy et Véronique Sezap. 


 

 

cou-ceuilli-rannou-07-003.jpg Les 03 et 04 novembre, la manifestation débutera par le second Salon de la Petite Édition d'Artiste, à l'occasion duquel de nombreux artistes, galeries et petits éditeurs présenteront leur production dans une ambiance chaleureuse à l’Hôtel de Ville de Morlaix.   

Cou cueilli, Texte de François Rannou. 6 photographies numériques rehaussées à la gouache de Thierry Le Saëc.
 
2ème salon de la petite édition d'artiste / Les Participants
 

éditions du Mouton Cerise / éditons Rafaël Andrea / Mamzelle Mamath / Iconomoteur / Michèle Atchadé / Marcel Durufle / Voltije Editions LTD / Brigitte Mouchel / Éditions Mona Kerloff / Véronique Agostini / Anne Salaün / Pierre Pitrou / Pêle-Mêle / Geneviève Boigues / Franck Perrot / Les Ateliers de Porthos / David Zerah / éditions Isabelle Sauvage / Pierre Bange / éditions Couleurs Écrites / Nibor / Paola / éditions Rue de Léon / les éditions Sans Importance / Didier Frouin-Guillery / Anne Lafarge / éditions Miel-lldlm / éditions Carré d’Encre / Laurence Tondu / les éditions Sans Adresse / éditions Double Cloche / l’Urgence de l’Art / éditions de la Canopée / Zédélé / Tabula Rasa / Cochon Pendu-La Terrasse / Jeanne Frère

 
informations pratiques :

Les Moyens du Bord /
Chapelle St Mathieu 2bis, rue Basse 29600 Morlaix
02 98 88 25 62
moyensdubord@wanadoo.fr


voir aussi :  le site des Moyens du bord


 

Repost 0
Published by Art Point France - dans Liber amoris
commenter cet article
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 16:54

Paysages

du 4 novembre au 16 décembre 2007


Galerie Heinz Janssen à Kevelaer - Allemagne


Barbara SchroederL'aventure du paysage

 

Paysage de la mémoire. Autre base de l'exil. Loin du bruit et des lieux de pouvoir. 

Barbara Schroeder peint en Europe orientale les éloges des hommes qui songent. 

Migration, donc, qui convient à ceux qui ont le goût des espaces situés loin des villes tièdes et des toits sales. 

On suit le peintre qui fait autorité à hanter les songes et les marches du désert intérieur.
Elle qui a le mérite de se taire pour avoir l'oeil juste. Ici siffle un oiseau et là roucoule la connaissance. 


PG contact@pierregivodan.com 


Exposition du 4 novembre au 16 décembre 2007 de peintures à la galerie Heinz Janssen, Kevelear, Allemagne où l'artiste présente son travail le dimanche 4 novembre 2007.




A noter également


La vente d'art contemporain du 22 novembre 2007 à Neuilly,

commissaire priseur : Maître Aguttes.


Barbara Schroeder« Nature Morte »
de Barbara Schroeder

Techniques mixtes sur toile, 80 x 80 cm -1996

Réquisition 15877

Ordre d'achat 1800 € HT

 

Aguttes 164 bis avenue Charles de Gaulle 92200 Neuilly sur Seine France Tel. 0147455555 

site aguttes
site auction
site gazette de Drouot










voir aussi : notre dossier Barbara Schroeder, le site de la galerie Heinz Janssen



Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 09:11






HorsComexposition7.jpg“Hors Commerce” est une commande publique de bibliophilie contemporaine. Douze artistes et douze écrivains, de toutes générations, ont été invité à créer une œuvre où le texte et l’image se rencontrent sous la forme d’un dialogue croisé. Les douze ouvrages présentés en début d'année à la villa d'Arson à Nice sont à voir  jusqu'au 16 décembre au CNEAI à l'île de Chatou.


Un livre d'artiste résulte le plus souvent d'une collaboration tripartite : l'auteur, l'artiste, l'éditeur. Avec  "Hors Commerce" ,  on se trouve face à un processus de création bien plus complexe. Il fait intervenir un comité de pilotage au lieu d'un éditeur, il réclame aux imprimeurs une collaboration pleine et entière, il suppose enfin une coordination visuelle. Réalisée par le graphiste Frédéric Teschner, elle  permet de donner à l’ensemble des douze ouvrages l’allure d’une véritable collection. 


Mais l'essentiel est dû aux artistes et aux auteurs qui ont fonctionné en binômes pour faire de chaque livre de la collection, un objet de bibliophilie singulier. 

Le cahier des charges du projet n’imposait qu’une seule contrainte ; le format final de 30×40 cm. Artistes et écrivains ont choisi les techniques d’impression qui convenaient le mieux à la réalisation de leurs œuvres, des plus traditionnelles aux plus actuelles : lithographie, sérigraphie, gravure sur bois, typographie au plomb, offset, impression numérique. Le support papier varie également d’un livre à l’autre, du papier japon au post-it.






Artistes, écrivains et imprimeurs:

 
Anne Ferrer
et Marie Darrieussecq , Un p'tit tour chez les vivants , impression numérique, Atelier Tanguy Garric.   "Anne Ferrer a entrelacé le texte de Marie Darrieussecq, Un p'tit tour chez les vivants , de lignes ininterrompues, formant avec l'écrivaine, de page à page, un dialogue en forme de cadavre exquis"

Serralongue
Bruno Serralongue
(photo) et François Bon , Ode à Sylvain Schiltz , sérigraphie, Alain Buyse . "Pour Bruno Serralongue, une photographie de manifestation permet de rendre la violence sourde du drame exposé par François Bon, celui d'un homme travailleur précaire, expulsé de son domicile et mort de froid dans sa voiture." 


Erro et Patrick Granville , Petites parousies et grandes épiphanies de la chair , sérigraphie, Atelier CQFI. "Les figures mythologico-érotiques d'Erró peuplent les marges du texte de Patrick Grainville."

Gilles Barbier et Nathalie Quintaine, Cracheur de soupe , impression numérique, Éric Linard Éditions .


François Curlet et Chloé Delaume , Fiscal Paradise digest , Éric Linard Éditions . "démarche de parasitage du texte dans l'ouvrage réalisé conjointement par François Curlet et Chloé Delaume, où, avec ironie, l'artiste insère de logos le texte Fiscal Paradise Digest . "

Valérie Favre
Valérie Favre (photo) et Maryline Desbiolles , La clairière , gravure sur bois, Atelier Mérat-Auger. "Avec poésie, Valérie Favre a réalisé des gravures sur bois décrivant un univers de contes fantastiques."

Sarkis et Frédéric Boyer , 3899 , impression numérique, Studio Franck Bordas et Média Note pour le texte.


Bernard Dufour et Jacques Henric , Baubô , offset, Grapho12 Imprimeur.

Jacques MonoryJacques Monory (photo) et Tanguy Viel , Accidents , sérigraphie, Atelier Éric Seydoux .

Eric Poitevin et Mathieu Lindon , À propos d'Éric Poitevin , impression numérique, Studio Franck Bordas et Atelier Éric Seydoux , sérigraphie, pour le texte. 



Jean-Luc Moulène et Manuel Joseph , La Tête au carré , offset, First Essais et Atelier du livre d'art et de l'estampe de l'Imprimerie nationale , typographie au plomb, pour le texte.

Philippe CognéePhilippe Cognée (phoo) et Paul Fournel , Térines d'Amérique , lithographie, Atelier Item . "Philippe Cognée illustre plus ou moins littéralement Térines d'Amérique , de Paul Fournel, d'images emblématiques faisant partie de l'iconographie des Etats-Unis, souvenirs du peintre rapidement brossés, comme en voie de disparition."

 


Repost 0
Published by Art Point France - dans Liber amoris
commenter cet article
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 09:00

derainSAINTCYPRIEN.jpgL’exposition "L’atelier d’ André Derain"  présente depuis le 27 octobre 2007 jusqu'au 16 mars 2008 plus de 80 dessins et un important carnet de croquis quasiment inédits, car faisant partie de l’atelier Derain racheté intégralement par la famille Maeght à la mort de l’artiste. Couvrant l’ensemble de la carrière de l’artiste, l’exposition montre l’étendue de sa pratique du dessin à travers les différentes périodes et influences que Derain a traversées (du fauvisme au cubisme et à l’archaïsme). 


De nombreuses études, des nus, des crayons et des gouaches composent un paysage épars et divers, ressemblant à la recherche constante d’un artiste indomptable. Voici ce qu’Alberto Giacometti en disait : “Les qualités de Derain n’existent qu’au-delà du ratage, de l’échec, de la perdition possible (...). Derain était dans un lieu, dans un endroit qui le dépassait, continuellement, effrayé par l’impossible (...). Et pourtant, il ne voulait peut-être que fixer un peu l’apparence des choses, l’apparence merveilleuse, attrayante et inconnue de tout ce qui l’entourait. Derain est le peintre qui me passionne le plus, qui m’a le plus apporté et le plus appris depuis Cézanne, il est pour moi le plus audacieux.”

 


Parallèlement à l'exposition  "L'atelier d'André Derain" ,  "Pas un mur sans une ligne" au Collections de Saint Cyprien (66)


L’exposition "Pas un mur sans une ligne" regroupe quatre des artistes les plus singuliers de la scène artistique française. Si beaucoup d’artistes actuels ont une pratique du dessin comme support d’un travail à venir, c’est à dire comme ébauche ou outil de réflexion, l’exposition “pas un mur sans une ligne” vise plutôt à mettre en avant une production du dessin autonome ; valant comme oeuvre indépendante à part entière. Cette pratique pour chacun des artistes  Pétra Mrzyk & Jean-François Moriceau, Jean-Luc Verna, Stéphane Sautour,   Abdelkader Benchamma peut se prolonger hors cadre, directement sur les murs, dans un travail de prise de possession totale de la feuille blanche en béton sur laquelle sont accrochés d’autres dessins. 


Pétra Mrzyk & Jean-François Moriceau (1973 et 1974, vivent à New York et Nantes).
Jean-Luc Verna Né en 1966 à Nice Vit et travaille à Paris.
Stéphane Sautour est né en 1968. Il vit et travaille à Paris.
Abdelkader Benchamma né le 10 juin 1975 à Mazamet. 

informations pratiques : 

Collection Desnoyer
    L’atelier d’ André Derain 27-10-07/16-03-08


Collection d’art contemporain
    Pas un mur sans une ligne 27-10-07/30_12_07

ouvert ures: 10h/12h - 14h/18h (fermé les mardis en hiver). 

Collections Saint Cyprien
Place de la République St Cyprien 66750 
tél.fax : +33 (0)4 68 21 32 07 


voir aussi : le site des Collections de Saint Cyprien

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 17:08

  Un délicat désastre
 
Du 20 octobre 2007 au 18 février 2008  

desastre.jpg desastre-2.jpg nadaudmortes-tetes.jpg


 
Dessins et installations de Daniel Nadaud sont présentés au musée départemental Albert et Félicie Demard de Champlitte, en collaboration avec le Centre régional d'art contemporain de Franche-Comté.


Daniel Nadaud est connu pour son travail consistant à mettre en scène des objets et outils oubliés, qu’il fait revivre en les assemblant. L’artiste les collecte depuis toujours et entretient avec eux, comme malgré lui, un rapport affectif lié au souvenir omniprésent de la quincaillerie de son grand-père. 


L'artiste semble voir le monde avec les yeux grand ouvert d'un enfant à la fois lucide et candide. Petit devant ce qui l'entoure. Insassiable, boulimique dans son désir de le comprendre, de l'ordonner.



desastre-4.jpg


 





informations pratiques :

 
Musée d'Arts et Traditions Populaires
Château de Champlitte
Tél : 03 84 67 82 00 - Fax : 03 84 67 82 09
 
du 1er octobre au 31 mars : 
Ouvert de 14h à 17h.
Fermé les mardi, samedi matin et dimanche matin
ainsi que le 1er et 11 novembre et pendant les vacances de Noël.

Entrée gratuite. 

voir aussi : notre dossier Daniel Nadaud
Repost 0
Published by Art Point France - dans Nord Est : expositions
commenter cet article
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 08:35

Franca RavetX et roC inversion


du 11 octobre au 10 novembre 2007


Galerie Libre Cours - Bruxelles



Profils humains
   


  Avec une fine pincée d'humour et beaucoup de pensée attentive, Franca Ravet traque le profil humain qui bivouaque en terre incertaine, un profil humain qui bafoue toute stabilité, qui perd le nord et le sud, qui erre en grand désarroi. Dans les images grises ou brunes, parfois teintées de bleu, Franca Ravet cerne l'indicible, le problématique, le non abouti. Ainsi le spectateur flotte loin de toute certitude affirmée. Et cette errance n'est-elle pas la palpitation même de l'être? Les oeuvres de Franca Ravet nous interrogent d'un trait indécis. C'est sa façon de questionner qui nous touche, qui nous interpelle. "Rien n'est jamais acquis à l'homme" comme dit le poète. Et c'est cette errance qui nous convoque ici. "Rue du croche-pied" les figures divaguent. La "Zone d'ombre" est une effervescence mentale. "Efface-moi" balise un carrefour de désirs mitoyens. Superpositions, écritures hâtives, graffitis, coulées fluides, les techniques se mélangent et vivifient la surface. Aujourd'hui Franca Ravet resserre son propos et va à l'essentiel. Une oeuvre dense, éminemment personnelle. Une peinture sans la moindre affèterie, qui frappe juste et fort. A décrypter absolument. 

Jo Dustin



informations pratiques :

Galerie Libre Cours
espace d'art contemporain
100 rue de Stassart 1050 Bruxelles
galerie@ibrecours.be
32 (0) 473 590 285
 
ouvert du jeudi au samedi de 14h30 à 18h30 et sur Rdv


voir aussi : le site de la galerie Libre cours



Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 07:54

Sybille KrauerLe Monde sans offense.

 

Elle marcha dans ces pays des Hautes Terres, jusqu'au lieu dit de L'Eclair. Là la Poésie l'interpella :

- Tu suis les chemins du monde, tu suis les signes au-delà de la mémoire...

Il n'y avait pas de haine là , mais un chant d'oiseau, un grand principe d'abandon à la non-violence.

On lui avait donné le goût d'autre chose. C'était comme ça.

Mais au-delà, dans ces pays l'année était sans repère, sans calendrier et colorée de vif : la Vie en somme.

Elle marcha comme la graine pleine de vertu :

- Une eau verte et des fontaines de cristal se dit-elle.

Les villes, les murs et les habitants veillaient à ce qu'il n'y ait  plus de mensonge.

Plus d'errance et une conduite de mérite.

Désormais elle savait.
C'en était assez des cendres et des brûlures intérieures.

De la pointe du pinceau elle commença à peindre sur la toile : Les Ambassades de l'instant, la Gloire des sables, La Base du royaume.
Le ton était donné, mais pas suspect. A midi elle avança une proposition :

- C'est l'heure d'énoncer le monde  sans offense.

L'artiste était né. Le travail pouvait commencer pour des années, dans la lenteur, sans précipitation ni course effrénée. Avec mesure.


PG


Expositon Sybille Krauer, galerie Monika Beck du 11 novembre au 5 décembre 2007 Homburg, Allemagne.


voir aussi : le site de la galerie Monika Beck

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 10:45

La Feuillée



Edito : De chat en chat.

La Loire avait déjà offert à la littérature un mignon petit chat, celui que Joyce a fait courir sur le pont de Beaugency. Du fleuve est sorti, il y a dix ans, un autre specimen graphique celui-ci, destiné lui aussi à beaucoup cavaler. M. Chat a dessiné son premier sourire (très Cheshire) sur les murs d'Orléans et depuis il a fait le tour du monde évidemment.

Tout comme le chat de Lewis Caroll, il apparaît, disparaît et nous amuse. À un certain point de l'histoire contée cette fois exclusivement en images par Thoma Vuillon, disparaîtra-t-il lui aussi complètement ne nous laissant que son sourire ?

Souvenez-vous, Alice remarque qu'elle a souvent vu un chat sans sourire mais jamais un sourire sans chat. Alors sourions, n'est-ce pas !

Catherine Plassart 


voir aussi : La Feuillée du 26/10/07



 

Catherine Plassart - contact@artpointfrance.org

Les éditos de La Feuillée

 


Repost 0