Lundi 12 mars 1 12 /03 /Mars 12:13

 

Robert Cray

 

Rentrer chez soi avec Robert Cray

 

Devant la douce lumière de la scène on était plus proche  qu'aucun autre de Robert Cray, semblable à lui-même, pas du tout anonyme ni exilé, emporté par le train du blues vers le but suprême; il jouait avec sa famille :Jimmie Vaughan, Hubert Sumlin "Killing floor" "live".

Il avait réglé sa guitare comme un homme reçoit la grâce. La sonorité chaude et tendre de l'instrument identifiait l'histoire , le caractère du blues.

Je ne savais plus rien. Etait-ce un de ces instants que personne au monde ne peut énoncer ? Robert Cray avait introduit l'amour avec innocence et simplicité dans la seconde. La vraie vie était présente.

Il suffisait donc d'être là et de s'émerveiller en découvrant le bonheur du jeu transparent et métallique d'une guitare sautillante et transfigurante.

Robert Cray bouge une montagne et efface l'ordinaire de la vie. Je me surprenais à sentir l'exaltation qui traverse le jour de fête et illumine le temps gris.

PG

 

Écouter You Tube : Robert Cray Band - Back Home

 

 

Pierre Givodan

Chroniques musicales 

Par Art Point France - Publié dans : Chroniques musicales : Pierre Givodan - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés