Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 10:34

Jusqu’au 19 novembre 2009


Musée du Montparnasse - Paris 15e




Malraux en Haïti




Avec les peintres de Saint Soleil. Malraux en Haïti.

(La descente.)
 
La chaleur bourdonnait et le silence était étincelant. Là-haut Saint-Soleil, les yeux ouverts sur les rayons, au devant la mer couleur terre aujourd'hui et au milieu un bateau planté là. Des maisons ici en chantier et le ciel épuré.

- Outremer, se dit Malraux, et soleil, façades multicolores et graphismes, dessins vaudous partout, éblouissants.
La rumeur du blues dans l'air, des hommes désoeuvrés, tristes en pleine lumière. Ils avaient fait la première révolte des esclaves, ils avaient marché drapeau levé, déboutonnés, "marrons" ils étaient et ils peignaient. Malraux s'essuya le front, un homme s'approchant.
 
- Alors vous avez eu cette idée, celle de nous ajouter à votre Livre des métamorphoses, inscrire nos hommes, nous considérer...
L'homme avait la cinquantaine charmante, des yeux verdâtres, un visage brun, un pantalon large, des souliers légers, un air sérieux, une figure, un nez, une voix qui revenaient d'Afrique.
 
Malraux se tourna de côté:
- Décidément tout le monde veut savoir !
Il entama la conversation :
- Vous savez mon opinion sur les peintres de Saint-Soleil, je voulais voir et quelle fut ma surprise !
 
(La révélation.)
 
- Une grande joie, une révélation.
Il s'appuyait sur une canne qu'on lui avait offerte. Elle avait la forme d'un serpent. Rien d'obscène, mais juste la marque cérémonielle des prêtres de la religion vitale. Malraux ecclésiastique descendait lentement la pente.

- Vous savez que je n'ai rien d'un jésuite. Je sais n'avoir aucune déférence et pourtant ! Il y a une philosophie chez ces gens. Aucune naïveté dans leur peinture. Ils ont gardé leur âme et ne se sont pas vendus... Attention leur art est véritable ! J'ai l'idée de proposer cela à l'histoire de l'art. Je vais encore être incendié, l'objet de discussions à scandale, mon ministère n'est pas celui d'un professeur... Je contemple la jeunesse, l'équilibre, l'ivoire, la fin des plaintes, la consommation du jaune, du noir, le papier, la toile, rafraîchissants. Oui, j'écrirai la jouissance de la peinture à l'huile méditative, les souffrances, le mystère intelligible, les mangeurs du temps, les saltimbanques du langage des tambours transposés.

On le croyait fou parfois, possédé aussi. Son étude, son testament, serait plein de ferveur. Il alla s'asseoir sur un tronc d'arbre abattu.

- On m'a offert des oeuvres. Cela est aussi fort que Rouault. Je n'en reviens pas. Brusquement il fut secoué d'une sorte d'exaltation.

- Il y a là une profondeur, un climat absolu, loin des bibliothèques. Le voyage au-delà des mers et des ténèbres... On fait bien de visiter les cultures foisonnantes. Elles triomphent, sublimes, dans la poussière.


Pierre Givodan



oeuvres de :
Patrick VILAIRE, Prospère PIERRE-LOUIS, Robert SAINT BRICE, Levoy EXIL, Stivenson MAGLOIRE, Pierre-Joseph VALCIN, André PIERRE, Denis SMITH, Louisiane SAINT-FLEURANT, Dieuseul PAUL, Pascale MONNIN, Frantz ZEPHIRIN, Serge JOLIMEAU, Lionel SAINT-ELOI, Wilson ANACRÉON, Frantz AUGUSTIN, Serge-Moléon BLAISE, Mécène BRUNIS, Etienne CHAVANNES, Freddy CHERASARD, Préfète DUFFAUT, Édouard DUVAL-CARRIÉ, Avril FOREST, Eddy JACQUES, Édouard JEAN, Jean-Baptiste JEAN, Madsen MOMPREMIER, Cameau RAMEAU, Frantz ZÉPHIRIN, Levoy EXIL,  Fortuné GÉRARD

et des portraits d’André Malraux par Roger Pic, photographe.




Malraux en Haïti




Malraux en Haïti




A l’occasion du 50e anniversaire de la création du Ministère de la Culture (1959), à l’instigation d’André Malraux, le musée de Montparnasse rend hommage à ce dernier avec une exposition multimédia, "Le dernier voyage d’André Malraux en Haïti". Jusqu’au 19 novembre 2009.

Au programme : présentation d’un ensemble de tableaux Vaudous des peintres haïtiens de la « Communauté de Saint-Soleil », photos sur Haïti, sculptures caraïbes et africaines et projection des 13 films de la série « Journal de voyage avec André Malraux, à la recherche des arts du monde entier » réalisés par Jean-Marie Drot en 1975/76.

Les 13 films :
 Les Apprentissages d’un regard (52’)
 Promenades imaginaires à Florence (52’)
 Promenades imaginaires à Venise (52’)
 Promenades imaginaires à Florence, Rome et Fontainebleau (52’)
 Promenades imaginaires en Hollande avec Rembrandt (52’)
 Promenades imaginaires en Espagne avec Goya (52’)
 Manet ou la naissance de l’art moderne (52’)
 Dialogue imaginaire avec Picasso : La tête d’obsidienne (75’)
 Promenades imaginaires en Inde (52’)
 Promenades imaginaires au Japon (52’)
 Promenades imaginaires en Afrique et en Océanie (52’)
 Le dernier voyage de Malraux en Haïti (52’)
 Le Musée imaginaire d’André Malraux (90’)

Malraux en HaïtiLivre-catalogue de l’exposition

Le dernier voyage d’André Malraux en Haïti, textes de Jean-Marie Drot, 128 pages, illustrations couleur, format 32 x24 cm, coédition. Musée du Montparnasse / éd Paradox. 28 €.


Informations pratiques :


Musée du Montparnasse
21 avenue du Maine
75015 Paris
Tél. : 01 42 22 91 96

Tous les jours, sauf lundi, de 12h30 à 19h

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article

commentaires