Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 09:39

Andras Baranyay, Endre Tot, György Jovanovics, Gyula Konkoly, Ilona Keserü, Imre Bak, Istvan Nadler, Krisztian Frey, Laszlo Lakner, Ludmil Siskov, Miklos Erdely, Tamas Hencze, Tamas Szent Joby

   

du 15 avril 2010 au 10 juillet 2010.

 

Institut Hongrois de Paris - Paris 6e.

 

 

g IH10BAK01

 


La galerie Vasarely de l'Institut hongrois de Paris présente «Iparterv», une exposition; mais aussi un témoignage sur une époque. Dans les années 50, alors que le pays connaît une fermeture totale, onze jeunes artistes hongrois d'avant-garde se rapprochent. Ils baptisent leur groupe «Iparterv», un nom emprunté  au lieu qui les réunira en 1968 et  en 1969, pour deux  importantes expositions.

 

Alignées dans l'espace les unes à côté des autres, préparées dans l'esprit du «hard edge» et du cinétisme, les oeuvres informelles des onze jeunes artistes dialoguent alors avec les avant-gardes internationales. De l'art minimal à  de l'art conceptuel, de l'Arte povera à l'hyperréalisme, elles déclarent leur résistance aux dogmes  socialistes et à la volonté étatique d'éliminer les nouvelles tendances. 

 

En dépit des conditions politico-sociales défavorables, cultivés et ouverts sur le  monde,   ces jeunes artistes apportent une réponse sensible  aux questions internationales dont ils sont avertis :   guerres du Vietnam et du Proche-Orient,  révolution culturelle chinoise, révoltes étudiantes partout dans le monde, apparition du concept de société de consommation,  mouvements hippie, rock and roll, contre-culture, esprit et pratique de l'underground... Parallèlement, ils subissent de plein fouet  l'échec de la réforme du système économique de leur pays et le processus de consolidation culturel. Ainsi entre 1970 et 75 plusieurs d'entre eux émigrent, d'autres cessent provisoirement ou définitivement la création artistique.

 

Les artistes qui ont signé ces deux expositions ont contribué à procurer un statut à  l'art hongrois. Ils  lui ont offert pour un moment , la  possibilité  de faire partie intégrante de la culture visuelle universelle. Car si la Hongrie est un petit pays, elle a de longue date développé une culture d'échange et d'ouverture. Par exemple ses bibliothèques contiennent plus de traductions d'auteurs étrangers que tout autre pays au monde.   L'exposition organisée à l'Institut hongrois de Paris n'est pas la reproduction de celles de 68 et 69, mais présente une sélection d'oeuvres de ceux qui y ont participé, elle met en forme le désir de fournir la preuve de l'existence d'une volonté de liberté transcendée dans un  régime totalitaire.

 

Catherine Plassart

 

 Iparterv 

 

 

Informations pratiques :

 

vernissage de l'exposition le 15 avril à 19h

 

Sándor Márai et sa fortune littéraire - Colloque les 15 et 16 avril 2010 en savoir plus ICI 

Institut Hongrois de Paris
92, rue Bonaparte

75006 Paris
01 43 26 06 44

 

Métro 4 Saint-Sulpice, Bus 58 , Bus 84 , Bus 89

 

du mardi au samedi de 13h30 à 19h30.

entrée libre

 

voir aussi : le site de l'Institut hongrois de Paris

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article

commentaires