Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 17:11

Kimonos

une présentation d'oeuvres récentes dans le cadre 

du 3 ème Festival des métiers d'art en Cévennes

 

15, 16 et 17 juillet 2011

 

à Pont-de-Montvert (48)

 

 

 

Elisabeth GeronyUne affaire de genres.

 

Elisabeth Gerony a répondu a l'invitation des organisateurs de la troisième édition du festival des métiers d'art en Cévennes. Dans le petit village de Pont de Montvert, les habitants ouvrent leurs portes aux créateurs d'art. Ceux-ci exposent et font des démonstrations dans des garages, caves, anciennes boutiques... 

 

La technique et le matériau exploités par Elisabeth Gerony dans ses dernières créations, des assemblages de métal expliquent sa présence dans la manifestation. Toutefois elle  interroge car  Elisabeth Gerony n'est pas artisan mais bel et bien artiste. 

 

Comment en 2011, différencier les deux ordres de la création ? Historiquement quand dans la seconde moitié du XVIIIème, ils ont été pensés institutionnellement,  la chose paraissait entendue. D'un côté l'homme de métier, l'artisan, de l'autre celui qui exprime le beau, l'artiste.   D'un côté la production artisanale, de l'autre une oeuvre qui transforme le réel. A quoi il faut ajouter, la fonctionnalité de la création dans un cas et et la gratuité de la démarche dans l'autre.

 

A l'ère moderne, tout devient plus complexe. Ces critères et bien d'autres ne valent plus. Alors, dans ces conditions, qu'est-ce qui me permet d'affirmer que les kimonos d'Elisabeth Gerony sont des oeuvres d'art et non des objets artisanaux ? Pourquoi Elisabeth Gerony est-elle une artiste et non pas un artisan ? Au moment où la création artisanale est de plus en plus détachée des valeurs utilitaires, la question m'intéresse.

 

Le territoire d'Elisabeth est celui de l'insubordination. Son art n'appartient qu'à elle, dans ses dimensions de recherche et de conception. Tout comme l'artisan, elle possède une expertise technique mais l'élaboration de l'oeuvre exclut le recours aux recettes ou  aux trucs. Ainsi l'artiste qu'elle est, met en péril ses intentions et son projet initial, ignorant à l'avance le résultat de ce qui sera plus tard son oeuvre. Cette prise de risques est au fondement de la construction d'un univers et aussi d'une construction de soi. Une construction totale donc, dans laquelle l’artiste se donne physiquement mais aussi et surtout spirituellement. 

 

Or depuis cent ans, il suffit d'exposer un urinoir dans un musée pour qu'il ait statut d'oeuvre d'art. On imagine que sur un mode identique, une oeuvre d'art présentée  au milieu de productions artisanales dans un festival dédié aux méters d'art court le danger de changer de catégorie.  A ce stade, il ne reste plus que deux réponses possibles me semble-t-il : soit l’art appartenant à tout le monde, chacun en fait sa propre définition, soit à l'opposé, le point de vue élitiste selon lequel un regard aiguisé distinguera le supplément d'âme ayant soufflé sur la matière pour la transformer en oeuvre d'art.

 

Pour ce qui me concerne, ce que je réclame est la pérennité de la distinction entre les genres.  Non pas pour établir une hiérarchie entre eux, les confronter ou les opposer. Non, certes non ! Mais il me semble qu'on aimera d'autant mieux les uns ou les autres, qu'on les connaîtra pour ce qu'ils offrent de spécifique à nos esprits et à nos yeux.  

Catherine Plassart

 

 

Artpf--2-.jpg

 

 

photos : (1) Kimono rouge, assemblages zinc, fil de fer galva , mordant et techniques de gravure 2010 (2) Kimono aux poissons, assemblages zinc, fil de fer galva , mordant et techniques de gravure 2011

 

 

Informations pratiques :

 

Festival des Métiers d’art en Cévennes

70 artistes et artisans d’Europe 

présence de Roland Daraspe

orfèvre Maître d’art, parrain de cette 3e édition

48220 Pont-de-Monvert 

Contacts :M-Luce Bozom : 06 15 15 63 20 / Michel Jouinot : 06 80 22 39 50

 

voir aussi : la vitrine d'Elisabeth Gerony dans Art Point France

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article

commentaires