Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 16:43

Christopher WarrenL’empreinte analytique

« Toute sensation, toute Figure, est déjà de la sensation « accumulée »,
« coagulée », comme dans une figure de calcaire. »

Gilles Deleuze

Et si toute forme n’était que l’ombre projetée d’un corps sans organisation interne ; d’un corps émotif ne connaissant du monde que ses intensités souterraines ? Voilà peut-être la question à laquelle tente de répondre l’œuvre de Christopher Warren ; peintre et analyste du corps « sans organe », c’est-à-dire de la Figure comme pure présence affectuelle.

Pour reprendre ici la célèbre image du sismographe chère à l’historien d’art Aby Warburg, ces œuvres ne sont pas de simples copies de l’enveloppe charnelle des êtres, mais de véritables tremblements de terre émotionnels à partir desquels s’inscrit, comme en creux, la vérité du rapport hystérique qu’entretiennent ses modèles avec le monde.

Tantôt réduit à l’état d’esquisse, tantôt sur le point de s’effacer, les corps se libèrent enfin de leur représentation organique pour devenir de simples morceaux de chair ne connaissant de la forme humaine, que le chiffre de son envoûtement. La tâche, l’empreinte, l’absence de traits : autant d’éléments dont Christopher Warren se sert pour atteindre à la pureté auratique des êtres qu’il représente.

Mais, dans cette quête éperdue de sens et de vérité, n’est-ce pas aussi l’idée même de l’homme qui s’absente au profit d’une autre, plus incertaine, certes, et plus capricieuse aussi, mais au combien plus juste et plus précise. Car l’essence de la peinture n’est pas dans sa fidélité au réel, mais dans sa capacité à capter les forces invisibles qui nous gouvernent et qui font de nos corps une somme et non une totalité stable et sans mystère.

Frédéric-Charles Baitinger





Christopher Warren


Christopher Warren



photos : (1) Sans Titre acrylic on paper 65 x 50 cm,(2) Sans Titre acrylic on paper 65 x 50 cm, (3) Sans Titre acrylic on paper 47 x 35 cm



Informations pratiques :

En permanence à la galerie Daniel Vignal
5 rue Perchepinte - 31000 Toulouse
www.galeriedanielvignal.eu


Le silence qui parle Les nouvelles chroniques de Frédéric-Charles Baitinger fredericcharlesb@hotmail.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires