Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2005 2 30 /08 /août /2005 00:00
Les aléas d'un projet esthétique , Essai sur la projection politique de l'art
 

La question de la fonction politique de l'art revient à l'ordre du jour. Hans Cova lui consacre un ouvrage Art et Politique - Les aléas d'un projet esthétique , Essai sur la projection politique de l'art paru en mai 2005 aux éditions de l'Harmattan .

 

Faisant le constat des impasses de l'avant-gardisme et des apories de la subversion sponsorisée, nous en sommes venus à douter de la valeur ontologique de l'expérience esthétique, perdue dans une marchandisation aliénante du monde. L'histoire veut que cette "fin de l'art" soit la conséquence d'une fragmentation processuelle du politique. Pourtant, l'esthétique pose toujours la question de sa projection politique.

 

Hans Cova nous dit, j'ai ouvert mon livre sur ces questions : "Que pouvons-nous attendre aujourd'hui de l'expérience esthétique ? Est-il encore possible de penser une fonction politique de l'Art ? Autrement dit : l'art peut-il encore revendiquer une sphère publique autonome où le jugement serait de nouveau convoqué ? L'art peut-il encore penser cet espace commun entre les hommes qui serait la contestation de la logique marchande actuelle ? "

 

Il pointe du doigt la responsabilté "des formes d'art très conceptuelles".

 

"Dans le domaine artistique, tout se passe comme si cette anesthésie latente de l'expérience esthétique, induites par certaines formes d'art contemporain très conceptuelles, prolongeait ce qui se passe dans la société, elle même de plus en plus médiatisée. Ce dévoiement qui illustre très bien le strabisme des facultés tantôt évoqué, nous montre comment nous nous sommes éloignés, non seulement des premiers balbutiements de l'esthétique, mais aussi de l'éducation esthétique schillérienne, pourtant le paragon des mouvements d'avant-garde."

 

Hans Cova plaide pour la réabilitation dans la création artistique d'un rapport sensible au monde, sans toutefois lui soustraire sa part de "matière grise" afin de repenser la fonction sociale et politique et politique de l'art.

 

Art et politique - Les aléas d'un projet esthétique , Essai sur la projection politique de l'art Hans Cova eds de l'Harmattan

 

Pour illustrer cet article nous vous suggérons de visionner gotoAndswim, une bande dessinée légèrement animée en cinq épisodes , confectionnée par Maurin et La Spesa à partir de l'imagerie et des pratiques du web, où un petit éléphant rose traverse des expositions d'art contemporain.
A voir sur le site de création Panoplie.org

voir aussi : notre dossier de la critique à l'esthétique

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Art et société
commenter cet article

commentaires