Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 09:04
 

 Martial Raysse à Palazzo Grassi

 

Rien de tragique dans ses portraits, car il se partageait sûrement entre l’idée de faire comme une comédie sociale, ou se tourner vers la poésie. Le succès est venu vite. Son style ne faisait pas artificiel ni son langage vulgaire . Martial Raysse s’est tout de suite fait remarquer en plaidant pour le présent dans les années soixante.

 

Ses femmes se piquent de réunir les canons de l'époque. Il décline avec les Nouveaux Réalistes " l'esprit du temps". Mais il travaille plus sûrement aussitôt à retourner les images façon Pop Art. Photo-collage, néon, huile sur bois, tout y passe. Très indépendant il ne peut plier son talent à une seule école et congédiera un moment la discipline picturale pour le cinéma, avant de revenir à ses pinceaux plus tard.

 

Mais ici , dans l'exposition consacrée à la période "pop", la formule répond à une crise morale.

 

Ses personnages féminins deviennent les héroïnes accomplies d'un idéal nouveau... peut-être celui de la libération du deuxième sexe.

 

Ainsi Martial Raysse inaugure en France une manière nouvelle de traiter esthétiquement de sujets brûlants.

Pierre Givodan contact@pierregivodan.com

 

Exposition " Peintures et sculptures de la collection François Pinault " à Palazzo Grassi (Venise), du 5 mai au 11 novembre 2007.

 
Bibliographie :

Martial Raysse Qu'il est long le chemin
Ed. Jannink 1992
Texte inédit, phototypie originale et signée.
voir l'ouvrage (achetez avec Art Point France)

 

voir aussi : le site du Palazzo Grassi

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Europe : expositions
commenter cet article

commentaires