Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 10:26
 

Baselitz : le Grand Œuvre de la peinture allemande.

 

Sa grammaire est incomparable et son oeuvre donne tous les renseignements dont on pourrait avoir besoin au cours d'un parcours européen de la peinture actuelle.

 

Baselitz en effet est comme un empire qui s'étendrait jusqu'aux rivages et même aux sources de cet art.

 

Après le déluge de la Seconde Guerre mondiale , après la tempête, il fallait donc battre de nouveau les cartes. Arbres déracinés, débris d'hommes renversés, il fallait descendre jusqu'aux embouchures des eaux, jusqu'au tombeau du portrait. C'était le désert et l'on voyait passer comme des vaisseaux fantômes, les dernier passagers du temps, sur des tableaux extraordinaires.

 

Les années suivantes les formes se sont encore dispersées, les couleurs mélées, le regard est devenu comme dominant.

 

Puis on a aperçu récemment étinceler dans le repos, des harmonies pointillistes, et moins de gémissements s'exprimer. Comme si Baselitz avait traversé le champ d'un certain primitivisme pour escalader de nouvelles hauteurs.

 

Loin des feux de la guerre, il repart entonner un chant de vie.

 

Certains hommes sont plus forts quand au tumulte des voix succède la vue du ciel et des nuages.

 

Mais l'aiguillon de l'artiste nous tient éveillés et nous avertit toujours des dangers répétés du tonnerre et de la foudre.

PG

 

Exposition Georg Baselitz à l'arthothèque de Pessac (33600) du 3 mai au 12 juillet 2007 dans le cadre d'un partenariat avec la galerie Putman après la grande exposition du Musée d'art moderne de Saint Etienne qui s'est clôturée fin avril.

 

Bibliographie :

Georg Baselitz Ce que tu n'es pas est un autoportrait
Ed. Jannink 2002
Texte accompagné d’une eau-forte numérotée.
voir l'ouvrage (achetez avec Art Point France)

 

voir aussi : le site de la galerie Catherine Putman

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Ouest : expositions
commenter cet article

commentaires