Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 09:21

Soirées Débat

le 14 mai, à 20 h

au Lavoir Moderne Parisien, dans le cadre des Agoras de la Goutte d’Or 


 le 18 mai, à 20 h

au couvent des Récollets, Paris

 

En forme de manifeste :

Raisons d'agir,

par l'équipe de Cassandre/Horschamp organisatrice des débats

 

Je me souviens, lors du forum social européen de Florence, en 2002, avoir écouté les terribles constats d'artistes italiens du spectacle vivant empêchés de travailler par toutes sortes de censures, bloqués par une multitudes d'obstacles insidieux ou frontaux, finalement réduits, sous Berlusconi, au choix entre une extrême précarité et la soumission au commerce le plus vulgaire.

 

Je n'en croyais pas mes oreilles. La médiocrité au pouvoir, la rentabilité comme valeur suprême, la bêtise victorieuse, enragée, s'acharnant à détruire sauvagement tout ce qui est de l'ordre de l'élévation, du partage, de la transmission, de l'intelligence.

 

J'étais alors heureux et fier d'être français, de vivre et travailler dans un pays dont l'histoire est pétrie de luttes pour l'intelligence et la liberté, fondé sur une tradition de résistance suffisamment forte pour que ce cauchemar soit absolument impossible, inimaginable chez nous.

 

Impossible ? Vraiment ? Nous allons le savoir bientôt. Mais c'est à nous d'agir sans attendre.

 

Nous sommes les héritiers de luttes et d'utopies magnifiques, nous sommes les héritiers du grand mouvement de l'Éducation populaire construit dans ce pays, les enfants ou les petits-enfants des pionniers de la décentralisation théâtrale française de l'immédiat après-guerre.


Et nous l'affirmons encore comme nous l'avons longtemps répété dans le désert : face à une Europe soumise aux impératifs délétères de la rentabilité, face à une offensive sans précédent de l'ultralibéralisme nord-américain, le service public de la culture français doit être actualisé, consolidé, défendu, et porté comme un exemple pour les autres !

 

Or ce fut loin d'être le cas lorsque la gauche était au pouvoir en France… Et il est peut-être désormais trop tard, au moment où l'existence même du ministère de la culture qu'André Malraux préfigura est mise en cause.

Notre revue s'appelle Cassandre et ce qu'elle annonçait est en train de se produire.

 

Mais c'est lorsque il est «peut-être trop tard» que les vraies énergies se lèvent et que la force du combat peut renaître. C'est donc maintenant, sans attendre.

 

Face au démantèlement programmé du service public de la culture français, il nous faut aujourd'hui agir vite et fort.

 

Impossible de laissé faire sans réagir la vague de destruction qui s'abat sur l'intelligence, la recherche, l'art, la culture. Impossible et indigne. Il en va de notre responsabilité. À nous d'être à la hauteur de l'histoire qui nous a portés. À nous de transmettre.

 

L’instant est grave. Dès novembre 2006, nous avons lancé un appel aux candidats à l’élection présidentielle française pour qu’ils considèrent avec un peu plus de sérieux la place de l’art et de la culture dans leurs programmes politiques.

 

Peut-être cela n’a-t-il pas été tout à fait inutile, mais l’état actuel des consciences est tel que nous n’avons pas réussi à provoquer l’écho et les réactions que nous estimions indispensables sur cette question vitale pour l’avenir de notre civilisation.


Et, aujourd’hui, nous avons, les uns et les autres, toutes les raisons d’être très inquiets face à une déferlante du pire populisme télévisuel, du divertissement marchand le plus vulgaire, qui s’emploie à détruire tout ce pour quoi nous combattons.

 

Si les « politiques » français ne peuvent ou ne savent pas s’emparer sérieusement de cette question fondamentale, pour résister au formatage annoncé des «cerveaux disponibles», alors une immense responsabilité retombe sur nos épaules.


Nous ne nourrissons aucune illusion, nous ne pourrons sauver l’essentiel et inventer de nouvelles voies que si nous agrégeons des compétences nombreuses, diverses et complémentaires.

 

Quels que soient les obstacles, nous n’avons pas le droit de renoncer, nous n’avons pas le droit de nous laisser diviser, de nous contenter de protéger des intérêts égoïstes, corporatistes ou lobbyistes.

 

Ne perdons pas de temps, regroupons les énergies et les pensées des acteurs sincères et authentiquement engagés dans le combat pour la défense de l'enjeu artistique et culturel.

 

Regroupons nos pensées même si elles sont diverses, surtout si elles sont diverses, et retrouvons-nous sur un désir de réflexion commune et d’actions. Et organisons-nous. Agissons pour susciter dans notre pays un grand mouvement de défense de l’art et de la culture DANS la société contemporaine et en particulier du service public de la culture que la France a su construire depuis une soixantaine d’années.

 

Nous proposons de créer aujourd'hui une force collective autour de la défense de l'enjeu artistique et culturel dans notre pays.

 

Nous vous invitons à deux réunions publiques autour de ces «Raisons d’agir» :

- Le 14 mai, à 20 h, au Lavoir Moderne Parisien, dans le cadre des Agoras de la Goutte d’Or ;
- Le 18 mai, à 20 h, au couvent des Récollets, autour de la lecture de fragments de «L’Esthétique de la résistance» de Peter Weiss, par Laurent Grisel.

L’équipe de Cassandre/Horschamp

 

informations pratiques :

Réservations indispensables : 01 40 35 00 98

Lavoir Moderne Parisien : 35, rue Léon, 75018 Paris. Métro Château-rouge ou Marcadet-Poissonniers.

Couvent des Récollets, 148, du faubourg St-Martin, 75010 Paris. Métro Gare de l’Est

Cassandre/Horschamp, Cité européenne des Récollets, 150 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris.

E-mail : cassandre@horschamp.org - Tél.: 01 40 35 00 98.

 

voir aussi : http://www.horschamp.org/

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Art et société
commenter cet article

commentaires