Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 20:49

Exposition du printemps, été 2006

 

Musée d’Art de Toulon

 

 

 

Pierre Buraglio

 

 

Après les Gauloises ,  Buraglio retourne à la peinture


Le tableau a été exposé en 2004 à la galerie Marwan Hoss (Paris). Le sujet en est un paysage avec un personnage peint de profil adossé à un rocher, lequel est surplombé d’un arbre massif A gauche du sujet est dessinée une petite maison, porte entrouverte (je décris de mémoire). Cette œuvre vient clore la rétrospective de l’artiste axée  autour des œuvres majeures  dont trois issues de la période des années 60-70 (Agrafage, Assemblage de Gauloises bleues…) en la possession du Musée d’art de Toulon .


La question qui nous préoccupe est celle liée à la présence ultime, donc voulue et choisie en connaissance de cause par l’artiste, aussi bien, du tableau «néo-classique » final. Evidemment on aura beau jeu de souligner le rôle de décalage que joue l’assemblage de deux supports contreplaqués qui constitue la matérialité de l’œuvre …


Nous retiendrons cependant l’élection de cet  énigmatique tableau  comme symptôme que nous rattacherons à la date de 1959 figurant sur le C.V. accompagnant  l’exposition de  Pierre Buraglio : « Ses modèles sont Balthus, puis Bazaine et Nicolas de Staël » ,dit le texte à propos des 20 ans de l’artiste  à l’époque.


Ainsi, il aura fallu  attendre 47 ans pour que le peintre, par un lent mouvement de rotation sur lui-même accomplisse cette lente révolution esthétique, déjà curieusement préfigurée par le gôut initial. Comme l’écrivait Camus dans sa préface à l’Envers et l’Endroit "Chaque artiste garde au fond de lui une source unique", ou plus sûrement encore , dans Le Mythe de Sisyphe : "La pensée d’un homme est avant tout sa nostalgie".


P.G.

 

 

 

 Pierre Buraglio

 

 Photos  : (1) Gauloises, collage (2) hommage à Sysley peinture

 

 

Pierre Givodan - contact@pierregivodan.com

Chroniques intempestives

Partager cet article

Repost 0

commentaires