Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 15:23

Dessins et  sculptures 


du 5 septembre au 21 novembre 2009


Hôtel de Ville du Mans 





Claude RibotClaude Ribot. Humain, très humain.


Le Mans rend hommage à Claude Ribot, figure emblématique de la sculpture dans la cité, en lui consacrant une exposition du 5 septembre au 21 novembre à l'Hôtel de ville.


La démarche de Claude Ribot est classique, elle vise à entretenir une relation harmonieuse avec l'espace.  Cependant sa recherche concernant les figures passe par la déstructuration. Le besoin d'approcher une vérité le conduit à transposer la réalité dans des formes stylisées.


Le dessin est  à l'origine du processus créatif du sculpteur. En cela aussi, Claude Ribot est classique. Pourtant il s'éloignera d'abord  le plus loin possible de la tradition, et retiendra le principe de "constructions". La confrontation des matières et des formes soumises à l'esprit de géométrie produira ainsi des compositions à partir de découpes et  emboîtements.


Mais dans un désir de créer en volume, il ne tardera pas à revenir à la statuaire. Taille directe dans le bois de tilleul. Emboîtements à nouveau, mais de pièces mobiles cette fois. La figure humaine et plus particulièrement la figure féminine est maintenant son thème de prédilection :  La Femme dans la valise, Femme aux seins de cuivre, Déesse du rêve, La Sentinelle…


Puis, il revient à la terre et au modelage.  De manière insolite ses sculptures sont "cuirassées" de boulettes d'argile. Ce traitement de surface leur procure leur force pleine, adoucie de calmes résonances.


Figures longilignes ou monumentales, lascives ou érigées, ornées d'attributs simples,  couteau, coquetier…, de symboles universels,  croix, cercle, carré… ses sculptures expérimentent la dialectique du plein et du vide. Elles tendent le fil invisible qui relie le corps statique et le  mystère de l'impalpable. Les sculptures-fontaines quant à elles jouent avec le jaillissement et l’écoulement de l’eau. Ruisselantes et déstabilisées par le flux,  elles renvoient aux mythes et  à la vie.


En parallèle, Claude Ribot exécute des bas-reliefs de petits formats en plâtre, porcelaine, bronze et coton. Ici,  le travail se fait en creux. Tailles larges et claires pour des compositions aux accents poétiques :  Fée électricité, Le Prisonnier politique, Stèle en hommage à une chatte morte par vivisection… Les effets d'une lumière rasante dévoilent le lyrisme d'un imaginaire empli de rondeurs, de courbes, d'ellipses…


Dans l’oeuvre de Claude Ribot, on croise l'humour et la violence, on se heurte au baroque et au tragique, on rencontre des créatures hybrides, des êtres composites. Ces derniers  trahissent la vaste place occupée par le fantasme dans l'univers du sculpteur.  Le monde contemporain est là bien sûr, l'artiste s'y confronte ;  mais on sent bien qu'il lui préfère les fausses perspectives, les reflets célestes, les lignes contournantes.  Les hommes de  Claude Ribot sont  des êtres qui au corps à corps dans la lutte ou la séduction déploient  infatigables leur énergie et partagent  leur souffle dans une caresse.


Catherine Plassart




Claude Ribot





Informations pratiques :


Hôtel de ville du Mans

ouvert  du  lundi au vendredi de 8h30 à 17h00
le samedi  de 8h30 à  12h00


voir aussi : la vitrine de  Claude Ribot dans Art Point France



Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Nord Ouest : expositions
commenter cet article

commentaires