Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 12:27

Fables de La FontaineFables et Tigres


Sur la base d'une étude approfondie de 20 fables choisies de La Fontaine, Uffe Christoffersen a produit pendant trois ans une importante série d'aquarelles.

 

Il a eu envie d'interpréter  les fables à sa façon, par l’image,  en transformant le lion cher à La Fontaine en tigre, son propre animal "fétiche".

 

"J’ai à dessein choisi des fables qui ensemble forment le cycle de la vie d’un «fauve» : L’aquarelle numérique Le Tigre est inspirée de la fable  Le Lion . Elle parle d’un lionceau qui devient adulte et de l’attitude des autres animaux à son égard. Le Tigre s’en allant en guerreLe Tigre et l’Ane chassant, La cour du Tigre, sont issus des fables Le Lion s’en allant en guerre, Le Lion et l’Ane chassant, La cour du Lion. Elles parlent du tigre adulte dans sa relation aux autres animaux selon les caractères individuels de ceux-ci. Enfin, Le Tigre devenu vieux (Le Lion devenu vieux) nous parle du tigre vieillissant, qui est humilié par les autres."

 

"Pendant le processus de travail..., bien des évènements m’ont frappé différemment à la lumière des fables." nous confie-t-il.

 

De l'univers de La Fontaine au monde fabuleux de Uffe Christoffersen, il n'y a aucune distance . La verdeur de la critique, la fraicheur de la morale sont intactes. Les siècles ne comptent pas.


Catherine Plassart

 

Sa  rencontre avec le tigre date de 1974. Pour traiter le sujet de son travail de fin d'étude de l'Académie des Beaux Arts de Copenhague, il se rend au zoo.  Au résultat, un tableau de composition assez classique montrant un lion en cage, aux couleurs éclatantes.

La première recherche obstinée  de Uffe Christoffersen, avant même que le tigre ne s'impose comme son seul et unique sujet, est l'approche dans toutes ses dimensions chimiques et esthétiques  de la richesse chromatique. Il travaillera d'ailleurs pendant huit ans au laboratoire technique de l'Académie.

Aujourd'hui encore, il vous parle en poète, en historien, en chimiste,  du "cinnober rouge" par exemple, un minéral extrait dans le sud de l'Espagne et que l'on transforme en pigment.

Car ce qui est vrai pour chaque couleur, l'est plus encore aujourd'hui  pour le rouge. A sa symbolique, le peintre ajoute "une double symbolique  qui dépend de sa luminosité".


La couleur claire et franche qui est brillante et extravertie, appartient au jour. Elle est fraîche et pousse à l'action en projetant sa lumière sur le monde, tel un grand et invincible soleil. Elle attire.. " et plus loin "La couleur foncée et lourde au contraire, est nocturne, secrète et plutôt introvertie. Elle est le symbole du mystère de la vie. Elle avertit, retient..."

 

Toute la magie de l'univers du peintre tient dans cette rencontre entre un sujet, le tigre et une palette d'une diversité et d'une subtilité extraordinaire.

Les couleurs sont tout aussi jaillissantes, lumineuses quelque soit le support, papier ou toile,  la technique , aquarelle ou  huile, le format petit, moyen,  grand ou demésuré.

L'artiste recherche leur puissance expressive. Coloriste, il est aussi résolument expressionniste.

"Quand il fait rugir ses débauches de couleurs dans de puissantes représentations de grand fauves, il nous fait savoir que les forces intérieures qui guident son instinct artistique, et qui s'expriment dans son oeuvre, sont des puissances de la nature originelle." ( Finn Terman)

Mais quand il pose un regard sur le monde, qu'il observe les grands événements internationaux, comme les expériences et  les faits de son  quotidien, l'artiste voit la nécessité pour les comprendre de les écrire. En 2005, il produit une suite d'oeuvres "Fables et tigres",  inspirées des multiples versions qu'il lit et relit des fables d'Esope, de La Fontaine. Le lion a été remplacé par le tigre, son motif de prédilection. 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article

commentaires