Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 06:01

"D'étranges fleurs"


du 16 juin au 18 juillet 2009


galerie Marie-José Degrelle-Reims

Fabrice Rebeyrolle 



Dans la fleur, le secret. 


" Je ne peins pas devant les choses , ni d'après les choses mais près des choses"


Dans la solitude de l'atelier à la lisière du paysage, Fabrice Rebeyrolle dénoue le corset des  représentations mimétiques...


L'empreinte de la terre entoure et nourrit désormais l'oeuvre. La fleur, archétype d'un rapport à la beauté est devenue l'emblème d'une jeune force délicate  et archaïque. Dans une confrontation obstinée et parfois violente avec lui même, Fabrice Rebeyrolle trouve dans le sujet « fleur » l'occasion d'une refondation romantique : Narcissus poéticus,  Iris, Fleurs de silence,  Fleurs du mal ou Fleurs obscures, l'artiste  explore la palette des sentiments devant la nature et décide du langage en fonction du support, panneau, papier, toile, affiches arrachées...  Musique murale, accords chargés d'énergie, volubiles nuances,  les couleurs parcourent le spectre des densités. Clarté tonique, luminescence laiteuse, elles montrent leur "peau" traversée de minces sillons, tatouée de cicatrices, d'amalgames à la limite parfois de l'intelligible. "Ajouter ou enlever, c'est la même chose" déclare le peintre. Notes brèves du jaune,  foyers de rouge chaud et charnu,  touffes denses de bleu,  large gamme des ocres,  les couleurs se mêlent et s'émeuvent.  Frugales ou exubérantes,  compactes ou ruisselantes,  elles disent la joie, l'ascèse, la mélancolie.  Elles retiennent évidentes ou assourdies, les secrets dans leurs plis, ourlent les oeuvres d'un bonheur fragile...


Fabrice Rebeyrolle encore et toujours se confronte au « corps matière » de la peinture, primitif, rampant, grossier et tout à coup lumineux,  miraculeux. Ayant absorbé le laid et le sublime, le "Beau négatif" (Mallarmé) défend comme dans un manifeste l'autonomie de l'art et du sujet. Pas d'utopie mais une affirmation de la valeur du travail sur soi, en soi, afin que se révèle un vaste territoire où la terre et le ciel se confondent,  à la  limite de l'espace peint, au bord sensible de la peinture."


Catherine Plassart
(extraits de la Préface du catalogue de l'exposition)



Photos : (1) "Fleurs obscures" Tech. mixte sur panneau 122 x 125 cm 2009, (2) "En bordure" Tech. mixte sur papier 50 x 65 cm 2007



Informations pratiques :


vernissage le

Galerie Marie-José Degrelle
11, rue Goïot
51100 Reims
T. 33 3 26 24 30 14
contact@galerie-m-j-d.fr

ouvert les jeudi, vendredi et samedi de 14h à 19h
et sur rendez-vous au 06 71 92 15 22

voir aussi : le site de la galerie M-J Degrelle, la vitrine de Fabrice Rebeyrolle sur Art Point France


Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Nord Est : expositions
commenter cet article

commentaires