Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 17:04

ou KKNK Festival


du 4 au 11 avril 2009


Oudshorn  - Afrique du Sud




La nouvelle édition du «  Klein Karoo National Kunstefes » s 'est tenue du 4 au 11 avril dans l'ancienne capitale de la plume d' autruche,  Oudshorn en Afrique du Sud.
Compte-rendu de Paul Boulitreau
qui était présent à Oudshorn pendant toute la durée du festival.

Sous la direction de son tout nouveau commissaire d'exposition Johan Myburg, nous avons pu profiter d'une présentation audacieuse des arts visuels et graphiques à l'occasion de la huitième édition du KKNK. Eclectisme et multiplicité des médiums, des démarches artistiques n' ont pas cédé pour autant à l'incohérence fouillie de nombreux festivals.


L' artiste de la manifestation, le céramiste Hilton Nell, nous a fait découvrir un univers oscillant entre onirisme et dénuement, très près de Lewis Caroll. Hors du crépitement des fours, ce travailleur du feu  a pris grand soin d' intégrer silences et respirations dans sa présentation d'où une portée accrue de sa grammaire graphique.


Marcus Neustetter et Branwyn Lacy ont investi une colline dominant la ville, à portée de vue. Avec le concours des enfants de la communauté noire, ils ont créé sur quelques 150m2, à l'aide de rubans bleu et blancs,  un dessin correspondant au relevé topographique de l'endroit par "google earth et intergrant". Après une semaine de mise en place, l' oeuvre, à mi chemin entre landart et installation, a été révélée au public enrichie d'effets visuels laser. Un enchantement pour le regard à la nuit tombée.



A noter également les installations sculpturales de Zach Taljaard et Arnold van Niekerk. Ces deux jeunes artistes proposaient, dans leurs registres respectifs, un réel et pertinent questionnement sur le fonctionnement de nos societés contemporaines ; sexuation/ sexualité, enfant/ parentalité, identité/ globalisation et j' en passe...


A l'initiative du graveur Judy Woodborn, neuf graveurs de talent ont mis en commun leur dextérité. Ainsi, Julia Teale, Diane Victor, Eunice Geustyn, Judy Woodborn, Theo Kleynhans, Chris Diedericks, Paul Birchall et Richard Kilpert n'ont pas hésité à confronter leurs univers pour aboutir à un portfolio de 12 gravures « composites » d' une rare qualité d'exécution.


L' artiste britannique James Web emportait le public sur le champ de l' hypnose et de  la psychanalyse grâce à une installation sonore très dépouillée où seul l'essentiel avait lieu : une authentique invitation à l' introspection ponctuée par la force du discours de l'artiste, lui même en état hypnotique.


Absa Bank proposait une exposition de groupe sur le thème de l'obsession. Les oeuvres retenues appartenaient aux lauréats du concours organisé par la banque : Absa-l' Atelier. Bien qu' un peu décousue, la présentation avait le mérite de montrer entre autres travaux, ceux de Stephan Erasmus.


Outre ces points forts dédiés aux arts graphiques, du côté du théâtre,  trois productions remarquables auront retenu l'intérêt des spectateurs : Arrarat, Salto Vitale et De constructie venues des Pays-Bas.


KKNK est finalement en Afrique du sud une belle occasion de croiser simultanément dans le même lieu, des amateurs de céramiques, gravures, peintures, des curieux d'art actuel, des fous de théâtre et de musique, tous réunis pour partager et satisfaire une passion ou une curiosité. Le festival  prend actuellement un essor en réunissant dans une franche convivialité, toujours  plus de curieux et de festivaliers. 

  photos : (1) Zach Taljaard,(2) Arnold van Niekerk,(3) Hilton Nell,(4) Marcus Neustetter Branwyn Lacy,(5) Judy Woodborn

voir aussi  : le site de KKNK

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Monde : expositions
commenter cet article

commentaires