Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 09:30

 

Alain Bashung

Bashung :  le maître de musique.


Alain Bashung était un amoureux, le coeur battu d'étincelles, éprouvant, croyant que se manifestaient dans la musique des formes de la passion exorbitante. Ses "expansions", son oeuvre de la maturité embrassaient le flux des instants, l'éternité coupante.

Venu du blues, du rock, des hautes herbes, vagabondant au milieu des orties, il a donné des coups de pieds à l'économie de la chanson française, à la cuisine des plans fatals. Il apportait des leçons que ses lèvres frémissantes lançant d'amères paroles, sa voix tremblée et grondante en colère contre la désertion du sentiment, la tendresse évanouie nous rappelaient.

Nous, gens raisonnables, attablés dans nos maisons, soupirant mélancoliquement, si calmes et lui, loup chassant sur le gazon, fouillant dans nos unions les combinaisons de la vie différente, le beau caché, le spirituel enfui, le distingué oublié. Déclassé des épousailles anciennes et camarade de la ville, de la rue et de ses bruits, théâtral, dilaté dans son coeur, maître de musique, il avait un balancement, des murmures, un jeu d'harmonica qui se détachaient.  Marquis de la vie artistique, des mains fines, lui l'exalté des grandes chaleurs du rock'n'roll, la bouche pleine de miracles, homme d'affaires dont "la Petite entreprise" payait tous les superbes excès.

On se fait un devoir de le remercier, le saluant en l'invitant, lorsque l'on sera fatigué, la nuit tombant, à venir nous chiffonner avec sa ritournelle de guitares, les sons qui descendent à cheval et se poussent près de la porte, depuis une banquette arrière: "Osez, osez Joséphine !", jusqu'à ce que les instruments se taisent.
P. G.


Les obsèques d'Alain Bashung, décédé samedi 14 mars à l'âge de 61 ans, seront célébrées vendredi 20 mars à Paris. La cérémonie religieuse aura lieu en l'église de Saint-Germain-des-Prés, à 11h30, avant l'inhumation au cimetière du Père Lachaise, à 15h00.


Pierre Givodan

Chroniques musicales

Partager cet article

Repost 0

commentaires