Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 06:16

Couleur de mer

du 5 mars au 4 avril 2009

Galerie Deprez- Bellorget - Paris (6)



Raoul Gaillard


L'arpenteur des mers.
Raoul Gaillard arpente les  mers depuis des lustres, non pas en bourlingueur porteur de mille histoires mais en historiographe. Son oeuvre de peintre au fil des années a pris une dimension encyclopédique. Il a couvert toutes les époques ou presque. Il a envisagé tous les lieux, quasi. Il a décrit et dénombré les grands moments,  Embarquements, Voyages, Escales, Arrivées. Il a fouillé les détails, s'est attaché aux paysages, a restitué les ambiances.  Sans conditions, il a aimé et aime la mer immense et informe, il  a aimé et aime ses hommes, leur destin.  Sa récolte est parfois lourde de souvenirs et de regrets, souvent riche de sentiments hauts, légers, nerveux, toujours en prise avec le réel.

Mais regardez comme il peint à la gouache avec une stupéfiante maîtrise. L'illusion est au bout du pinceau me direz-vous. Et dans ce cas, comment démêler le vrai du faux, comment accorder une exactitude à ce qu'il montre ? Avez-vous vu ces photos sépia qui n'en sont pas ? Elles trompent l'oeil  au delà du genre lui-même. Dans "La marseillaise ou jour tranquille à N-Y" , j'ai fait une expérience troublante en reconnaissant mon oncle sur l'image. Impossible que ce soit lui cependant. Le peintre n'a pu le rencontrer, le peindre.  La seule vérité de la situation telle que me la renvoie le tableau m'a  rapprochée de mon  histoire familiale nourrie elle aussi de récits et d'images. Car le réel ce n'est que cela, une part de réalité, enrichie d'un soupçon de mémoire, et gonflée de grandes bouffées d'imaginaire.

Virtuose, Raoul Gaillard a su se garder des dangers de l'inconvenante gratuité et de l'image "neutre" des hyperréalistes. Sa facilité d'exécution aurait pu le confondre sur des eaux parfois largement immobiles dans un long séjour sans horizon. Mais le peintre est poète, il  laisse  le trouble pénétrer le sujet. Dans ses grands dessins, une touche d'incertitude hante  et perturbe le rendu minutieux de la réalité. L'expression d'un doute nuance ici la lumière, là un éclairage.  Une risée  frisotte la surface de l'eau. Une brume humide et tactile envahit un coin du tableau. Les ciels fantasques s'ouvrent sans crainte sur l'inconnu.

A la galerie Deprez-Bellorget qui présente  du 5 mars au 4 avril, « Couleur de mer » un ensemble de ses oeuvres récentes,  Raoul Gaillard nous offre des paysages apaisés, tranquilles ou sereins. Et on comprend que la nostalgie n'est plus ce qu'elle était,  que la mer peut bien faire le gros dos, le vent enfler en tourbillons,  l'artiste affranchi de l'imaginaire de la chute, ayant tordu le cou à la peur du réel,  se livre  tout entier à  la joie de peindre.

Catherine Plassart




Raoul Gaillardinformations pratiques :

Galerie Deprez-Bellorget
15, rue de Seine
75006 PARIS
01 44 07 10 70
deprez.bellorget@wanadoo.fr



Du mardi au vendredi de 11 h à 13 h et de 14 h 30 à 19 h
Samedi de 11 h à 19 h.



voir aussi : le site de la galerie Deprez-Bellorget,

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article

commentaires