Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 06:04

"Irrespektiv"


du 19 septembre  2008 au 04 janvier 2009


MAC de Lyon



Kendell Geers


Kendell Geers : sans conséquence sur la société.
L'idée de bonheur est absente de ce travail. Une théorie en mode  négatif ("terroriste" ?) prête à se ruer sur les têtes les plus  faibles... Et décidée à jouir de tous les privilèges qu'accorde  souvent aujourd'hui l'Institution aux vicieux. Un goût de querelle qui  papillonne sans amour. Une demande sans avantage, ( des notes bourrées  de bavardages ?).

C'est l'actualité qui prime chez Kendell Geers. Cette rétrospective  intitulée ironiquement "Irrespektiv" est basée sur "l'insolence et la  provocation" selon les uns, "le sexe et la peur" pour les autres et  elle réunit 60 oeuvres réalisées ces 15 dernières années.

Où est le trouble parmi les installations (cadavre d'automobile),  objets (tesson de bouteille), photographies (pornographie), oeuvres  vidéo ? Autoportrait plutôt sous-jacent qui relit méticuleusement les  années comme un dessin des banalités post-modernes, en notre temps de  fin des idéologies et de perte de repères. Découverte donc de la  fragilité et de la vulnérabilité dont un certain nombre ne se console  pas sans doute.

Une oeuvre qui se veut subversive et qui n'est que le dédoublement de  la société de l'éternelle dictature de la "raison" commune.

PG

Exposition Kendell Geers : "Irrespektiv", MAC de Lyon, 19 septembre  2008 au 04 janvier 2009.


photo : Monument to the Unknown Anarchist, 2007.  Voiture, feu, gaz, béton, verre. 170 x 247 x 376 cm.
Courtesy de l'artiste Stephen Friedman Gallery et Galleria Continua. Photographie: Lydie Nesvadba 



Informations pratiques :

Cité Internationale
81 quai Charles de Gaulle
69006 Lyon
France

+33 4 72 69 17 17 ou +33 4 72 69 17 18

Du mercredi au dimanche de 12 h à 19 h


voir aussi : le site du MAC de Lyon

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article

commentaires