Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 18:13

 "Les trois vies de ma mère"

Du 5 juin au 24 août, 2008

chapelle de la Pitié-Salpétrière - Paris (13)




 Gérard Alary





Depuis plusieurs années, dans son atelier, Gérard Alary a accompli un travail bouleversant, en présence de sa mère, qui souffre de la maladie d’Alzheimer.



Dans sa peinture, entre noirs et gris, Gérard Alary explore ces frontières entre figure et défigure, prenant la mesure de ce qu’est l’absence. C’est être ET ne pas être. C’est là que, transgressant nombre de tabous, Gérard Alary situe l’acte de création.



La mère de Gérard Alary avait jusqu’à présent vécu deux vies : celle d’avant la maladie et celle de la maladie. Aujourd’hui, dans son atelier d’Ivry-sur-Seine, son fils lui en offre une troisième, celle où elle devient source d’inspiration et de création.



Du 5 juin au 24 août, dans la chapelle de la Pitié-Salpétrière, une installation des toiles monumentales de Gérard Alary, des vidéos de Hakeem B et des photographies de Nicolas Rostagni, dans un environnement sonore de Laurent Garnier, recrée un univers où la perception vacille, dans une mise en abyme saisissante.

 


informations pratiques :

Le jeudi 26 juin à partir 19h, la galerie polad-hardouin organise un débat autour de l'exposition "Les trois vies de ma mère" en présence de l'artiste et avec le critique Christian Noorbergen à la Chapelle Saint-Louis de la Pitié-Salpêtrière.


Commissaire de l’exposition : Michel Enrici.

Chapelle Saint-Louis de la Pitié-Salpêtrière
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière
47 boulevard de l'Hôpital
75013 Paris
Ouvert au public tous les jours de 10h à 18h00.



galerie polad-hardouin
86, rue Quincampoix - 75003 PARIS
Tél: + 33 (0) 1 42 71 05 29
email : contact@polad-hardouin.com

Du mardi au samedi de 11h à 19h et sur rendez-vous
en ce moment et jusquau 28 juillet Lydie Arickx : "tellement j'ai faim..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Paris : expositions
commenter cet article

commentaires