Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2006 5 20 /01 /janvier /2006 16:19

Ecole de New-York , Expressionnisme Abstrait, oeuvres sur papier

 

jusqu'au 5 mars

MAMAC de Nice

Galerie Contemporaine du Musée

 

Collage de Motherwell

 

Les oeuvres sur papier de l'Ecole de New-York

Exposées depuis le 8 décembre au MAMAC de Nice

 

Il y avait peu de monde le 31 décembre 2005 dans la galerie contemporaine du MAMAC de Nice mis à part quelques "aficionados" éblouis et pourtant les ruelles du vieux Nice à quelques mètres de là regorgeaient de badauds.

 

Il y avait peu de monde en 1943 autour de lui lorsque Baziotes expérimentait l'automatisme surréaliste et pourtant la peinture gestuelle est encore là.

 

Il y avait cependant quelques personnes en 1934 pour la première exposition de Gottlieb. En 1935, ils étaient dix parmi lesquels Marc Rothko à fonder l'Expressionnisme Abstrait.

 

Aujourd'hui on se souvient de Hans Hofmann qui rencontra Picasso, Braque, Brancusi et Miro. Des toiles blanches et noires de Kline ...

 

Mais ce jour là à Nice, on visita l'exposition et on s'arrêta devant un superbe pastel et fusain sur papier de De Kooning, des dessins, petites huiles, acryliques, collages de Motherwell plusieurs monotypes de Pollock, d'énigmatiques Dancers de Pouset-Dart. Et puis défilaient des papiers de Rothko, des encres de David Smith. On découvrit des petits formats de Tworkov...

 

Il s'agissait d'une exposition intimiste, d'oeuvres essentiellement modestes par leur taille et fragiles par leur support.

 

Mais l'ensemble reflétait la vivacité d'un courant qui remua les consciences et imprima sa marque dans l'histoire de la peinture en décentrant les arts plastiques du XXème siècle de l'Europe vers l'Amérique.

 

Cette exposition qui durera jusqu'au 5 mars en témoigne magnifiquement.

 

Pierre Givodan

 

voir aussi : notre Feuillée de janvier 2006, le site du MAMAC de Nice

Partager cet article

Repost 0
Published by Art Point France - dans Sud Est : expositions
commenter cet article

commentaires