Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 10:09

L'art se déploie hors du monde dans les grottes de la Préhistoire, au fond des cryptes de l'Egypte, dans les cathédrales chrétiennes, voire dans l'esprit du poète.

L'art n'est pas une activité qui résume l'action de l'homme en société. L'artiste ne se réduit pas à un historien manqué, pas plus qu'à un chroniqueur du passé. Il existe une dimension utopique de l'art qui le caractérise en tout temps et en tout lieu. Ainsi un art qui serait le simple reflet d'une société, un art réaliste, pourrait être comparé à l'activité d'un publicitaire qui vendrait sa marchandise politique (dans sa version nationale ou internationaliste). Ainsi l'art est bien quelque part en dehors du monde. Mais pourquoi ?

L'art nous place en deçà, ou au-delà, de l'historicité parce que nous sommes bien des êtres incomplets ou pas encore nés ; disons en gestation. Nous aspirons à bâtir notre chez soi dans le monde, à le cultiver. Nous avons vocation à l'humaniser. Notre perspective relève d'un plan que certains appelleraient "divin" et d'autres "contre nature"...

Ennemi de la Nature, l'artiste fabrique des objets sonores, visuels, scripturaires imaginaires. Ainsi il anticipe une réalité qui concurrence le monde présent et lui oppose un miroir déformant.

Dans quelle mesure l'artiste peut-il ainsi être considéré comme provocateur de malaise ; comme gênant  ?
Hé bien ! parce qu'il désigne du doigt les imperfections, monstruosités, faiblesses en tout genre d'un univers dont les défauts lui sautent aux yeux : figures du mal, précarité, impermanence...

Ainsi le rôle qu'occupe l'art est unique. L'artiste demeure celui par qui toutes les formes de l'absurdité sont transcendées en des monuments à la gloire de l'esprit, jusque dans des formes les plus apparemment fragiles  ou ridiculement incertaines. Protestation infinie contre l'Etre dans toutes ses versions bancales, l'art est le symptôme de la maladie de l'homme ou sa conscience, et de sa santé ou son espérance sous-jacente.

PG
 

Pierre Givodan - contact@pierregivodan.com

Chroniques intempestives

Partager cet article

Repost 0

commentaires